Accéder au contenu principal

Lumières sur le premier "Grand Lyon Film Festival"

Le festival du cinéma du Grand Lyon s'appellera "LUMIERE 2009". Il se déroulera du 13 au 18 octobre dans des lieux "éclatés".
Ses organisateurs en ont dévoilé les grandes lignes ce jeudi 25 juin, dans le hangar même où les frères Louis et Auguste Lumière ont réalisé le premier film de l'histoire du cinéma !
Thierry Fremeaux, Directeur de l’Institut Lumière, Gérard Collomb, Président du Grand Lyon, Jean Jacques Pignard, vice-président du Conseil Général et Jean Jack Queyranne, président du Conseil Régional ont présenté ensemble "cet évènement qui manquait dans le paysage des festivals de France". Consacré au patrimoine cinématographique mondial, "le Lumière" sera l'occasion de voir ou revoir des films qui ont fait l'Histoire du cinéma. Récents ou anciens, restaurés ou colorisés, toutes les formes de l'art pourront être projetées. Un festival "paillettes", avec des stars invitées, mais aussi un marché et un lieu de rencontre pour tous les passionés du septième art.
Comme l'indique Thierry Fremeaux, le cinéma étant né avec le XXème siècle, "rares sont les personnes, à part peut être le lyonnais Raymond Chirat, auteur d'une colossale Histoire du cinéma français, qui peuvent se vanter d'avoir vu tous les films !" Et pourtant, telle la madeleine de Proust, chacun porte en lui un souvenir de cinéma, une émotion, une musique, une voix... Au "Lumière", on pourra voir des films noirs, des westerns "spaghettis", les films de Sergio Leone comme ceux de Martin Scorcese.
Un festival "décentralisé" dans la plupart des communes du Grand Lyon
Clint Eastwood invité d'honneur de cette première édition
Si l'organisation d'un tel festival allait de soi à Lyon, il n'en a pas moins été très difficile de l'organiser. L'idée était de proposer un évènement prestigieux, à la hauteur des ambitions et des rêves qu'il pouvait susciter. L'institut Lumière avait les moyens humains et les contacts pour par exemple inviter Clint Eastwod ; Le réseau de salles privées et associatives avait considérablement augmenté depuis quelques années, l'attente du public était testée depuis plusieurs mois et les institutions avaient fini de payer quelques grands investissements culturels, comme la réfection du Musée Gadagne ou la restauration du théâtre des Célestins. Le moment paraissait donc propice pour lancer le projet et un tour de table avec des petits sponsors -une recherche de 1000 entreprises qui investissent 1000 Euros chacune - a permis de confirmer l'intérêt du secteur économique.
Le cinéma, un secteur d'excellence en Rhône-Alpes
Ce festival "basé sur le partage et la transmission" vient confirmer le développement d'un autre secteur d'excellence, à la limite de la culture et de l'économie, de la région Rhône-Alpes. Avec l’inauguration des studios PIXEL à Villeurbanne, celle de "La Cour des images" dans l’ancienne Cartoucherie de Bourg-Lès-Valence, le Festival international du Film d’Animation et le MIFA à Annecy, le lancement de Cartoon Movie ou encore le festival du film documentaire de Lussas, la région se positionne comme un pôle européen dans le domaine des images. Un secteur qui n'est pas éloigné de ceux du jeu vidéo et du numérique pour lesquels de nombreuses entreprises et plusieurs centres de formations travaillent déjà.
Pour Jean Jack Queyranne, "ces événements illustrent et récompensent les efforts pour soutenir et structurer l’ensemble de la filière professionnelle cinéma, de la production à l’exploitation, en passant par la diffusion" . Que ce soit par le soutien à la production avec Rhône-Alpes cinéma, celui à la formation dans les lycées, le financement de cartes M'RA pour les collégiens ou encore le soutien aux festivals, la filière du cinéma est l'une des plus soutenues. Gageons que le rendez vous annuel du festival -qui cette année coïncide avec la biennale d'art contemporain- permettra d'amener encore plus de visiteurs à Lyon et de terminer de "décoincer" son image de ville industrielle et sérieuse.
Gilles Roman
D'autes images dans nos pages de partage de photos sur Facebook - Les titres des sites de LYonenFrance sont diffusés sur Twitter -
Vous avez désormais la possibilité de soutenir LYonenFrance en souscrivant un abonnement de 5€ par mois :






(Si vous recevez cet article par Email, cliquez ici )
En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

-->
Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après leConseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9…

LYonenFrance propose ses abonnements

LyonenFrance.com est un portail d'actualités de type "pure player" (média internet non adossé à un support papier). Vous trouverez dans la rubrique Qui sommes nous ? une présentation de nos activités.
Nous proposons plusieurs formules de soutien gérées directement par le système sécuriséPaypal : un abonnement à 7€ par mois (cliquer ici) et désormais des formules de réduction (premium, silver et gold). Pour souscrire, inscrivez votre adresse Email et laissez vous guider :



Premium (20€/ trimestre)



Silver (30€/6mois)


Gold (50€/an)



Subscribe to RSS headline updates from:
Powered by FeedBurner