Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2010

Un immeuble du cours Lafayette évacué en urgence

Les fortes perturbations du réseau TCL le 29 octobre n'étaient pas dues à la grève ! Les habitants de l''immeuble du 126/128 cours Lafayette, proche de celui qui avait été victime d'une explosion au gaz en février 2008 (lire l'article de LYon-Actualités), ont en effet été  évacués en urgence dans l'après-midi.
Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, s’est rendu dans l'après-midi sur les lieux. Prévenu de l’évacuation temporaire des occupants de deux immeubles situés à cette adresse, il a "tenu à constater par lui-même la situation" selon le communiqué de la ville.

A la suite d’une expertise, l’immeuble présente en effet un danger pour ses occupants. Le temps de travaux de confortement et une mise sous surveillance qui permettra d’évaluer l’évolution de risques constatés par l’expert, il sera proposé aux personnes sinistrées un relogement provisoire en cas de nécessité.

Au cours de sa visite, le Maire a rencontré des habitants et des propriétaires …

Ségolène Royal à Décines le mercredi 27 octobre

Mise à Jour jeudi 28 octobre : Quel pacte pour la jeunesse ? C'est la question posée dans le cadre de la "Convention égalité réelle" organisée par le Parti socialiste au Toboggan de Décines ce mercredi 27 octobre. Animée par Najat Vallaud Belkacem, secrétaire nationale du PS chargée de la jeunesse et le président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, la soirée devait réunir autour de l'ex candidate à la présidentielle Erwan Lecoeur, sociologue et politologue, Marion Sessiecq, une responsable de l'association AFEV qui engage les étudiants dans des actions d'aide aux devoirs (lire l'article de ALYonZenfants sur la convention avec l'université catholique), Dorie Bruyas, journaliste et responsable de l'association "Fréquence écoles", créée à St-Priest dans la banlieue lyonnaise et qui réalise des émissions de radio dans le cadre scolaire, ainsi que Laurianne Deniaud, présidente des jeunes socialistes.

Les jeunes doivent-t-ils "s&#…

Une biographie de Georges Frêche, décédé d'un arrêt cardiaque le 24 octobre 2010

Le président de la région Languedoc Roussillon Georges FRECHE est décédé  des suites d’un arrêt cardiaque ce dimanche 24 octobre alors qu’il venait de regagner Montpellier après un voyage en Chine.  La mort de cet homme politique à la très forte personnalité, autant critiqué pour ses prises de position souvent conflictuelles qu'apprécié pour son côté visionnaire, ne laisse personne indifférent.
Le groupe socialiste de Montpellier s'est déclaré "assommé par la mort Georges Frêche" et rappelle dans un communiqué très sobre "qu'il aura marqué la Ville, l’Agglomération et la Région de son énergie, de sa détermination, de son ambition pour notre avenir à tous".
Ironie du sort (et du temps), Hélène MANDROUX, qui lui avait succédé comme Maire de la Ville de Montpellier, publie la semaine de son décès un livre très critique, "Maire courage" vis à vis de son prédécesseur. Elle  a appris la nouvelle à Nagoya au Japon où elle se trouvait pour le Sommet Mond…

Patrimoine : la basilique d'Annaba (Algérie) financée par Rhône-Alpes

Les conseillers régionaux de Rhône-Alpes viennent de décider, par 92 voix pour, 53 contre et 12 abstentions, de financer la restauration de la basilique de Saint-Augustin d’Annaba en Algérie. Cet édifice de la fin du XIXe siècle compte parmi les sites patrimoniaux remarquables d’Algérie, "c'est un joyau architectural", d'après  Farida BOUDAOUD, Vice-présidente déléguée à la culture et à la lutte contre les discriminations. "Toutefois, cet ouvrage souffre des outrages du temps et d’un manque d’entretien. Elle nécessite la mise en œuvre d’un programme de restructuration et de valorisation propre à assurer sa pérennité".
Une action diplomatique Selon le Président de la Région, Jean Jack Queyranne, "il est important, dans nos sociétés tourmentées, de faire un geste de paix et d’apaisement. Il faut construire avec l’Algérie des relations respectueuses". Le coût estimé de ce programme s’élève à 4 200 000 € et devrait se dérouler sur la période 2010-2013. …

Extrême droite contre "antifachos", pas de trêve le 22 octobre !

Le Préfet du Rhône voulait croire en une accalmie ce vendredi 22 octobre, au terme d'une semaine très mouvementée. Alors que les forces de police restaient déployées en nombre en centre ville, les métros et tramways avaient commencé à reprendre du service et la préoccupation des autorités semblait s'orienter vers  les départs en vacances.  En fin de journée, un point presse en présence de Olivier Magnaval, préfet délégué pour la défense et la sécurité, Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique et Philippe Ledenvic, directeur Régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement, devait d'ailleurs faire le point sur l'état de l'approvisionnement en carburant. Mais c'était sans compter avec l'apparition de nouveaux groupes de manifestants : d'abord des étudiants non grévistes des universités et lycées privés du centre ville, accompagnés de quelques commerçants et habitants,  qui ont fait une descente remarquée de la r…

Place Bellecour, la tension reste vive entre forces de l'ordre et manifestants

La journée du jeudi 21 octobre a encore été marquée par une très vive tension à Lyon, bien que les dégâts occasionnés aient été beaucoup moins importants que les jours précédents. Dès le matin, de nombreux renforts sont venus suppléer les CRS en centre ville. Alors que des camions équipés de canons à eau faisaient leur apparition place Bellecour, les TCL annonçaient que, par décret de la préfecture, l'ensemble des stations de métro du centre ville n'était plus desservi.

 On apprenait dans le même temps que les premières condamnations de casseurs étaient tombées la veille, pour la plupart des peines avec sursis, mais une jeune fille majeure a reçu un mois ferme (avec possibilité d'aménagement de peine selon l'Express) pour l'incendie d'une poubelle.

Durant toute la journée les photographes amateurs et les abonnés aux réseaux sociaux s'en sont donné à coeur joie pour "livetwitter" les évènements, grossissant parfois l'importance des débordements. …

photos : Lyon panse ses plaies dans l'attente de Brice Hortefeux

La tension est montée très rapidement le mercredi 20 octobre au matin après la journée de crise sans précédent dans la presqu'île lyonnaise.  Durant plusieurs heures, la veille, des groupes de personnes très mobiles et souvent très jeunes, s'étaient livrées à des scènes de pillages et de "guerilla urbaine" dans la rue de la République et la rue Victor Hugo (lire ici). Les rumeurs les plus folles ont couru la ville comme "ils ont tout cassé, la statue de Louis XIV est par terre" (place Bellecour -ndlr). Nous n'avons rencontré rien de tel mais, vers neuf heures, les commerçants et les voisins étaient "sous tension". Ils se disaientsurpris par "la violence de ces petits groupes"... "inconscients du danger"..."qui ne souhaitaient qu'en découdre avec les policiers"... 


Les filles aussi...
"J'ai vu de très jeunes filles provoquer les CRS et se vanter d'avoir reçu des coups... elles se sentaient comme dans …

Manifestation du 19 octobre : 45000 selon les syndicats, 18000 selon la préfecture

La préfecture du Rhône a admis dans l'après-midi du 19 octobre que "la manifestation organisée par l’intersyndicale, qui s’est rendue de la place Ambroise Courtois à la place Bellecour et a rassemblé 18000 personnes (dont 4000 lycéens)... s’est déroulée sans incident notable". Du côté des syndicats et des partis de gauche, l'estimation des participants a été évaluée entre 45000 et 48000 personnes, avec l'intégration notable de nombreux lycéens dans le cortège.
En marge de la manifestation, et surtout le matin avant que le cortège n'ait entamé sa marche, de nouvelles dégradations avaient été commises dans le centre ville de Lyon : jets de pierre sur les forces de l'ordre, dégradations de vitrines commerciales et de mobilier urbain, six véhicules incendiés et une trentaine de véhicules renversés... "Cinq à six magasins ont été pillés" selon le communiqué de la préfecture.  Au cours de la journée, les forces de l’ordre ont procédé à 56 interpella…

Pas d'incidents sur la manifestation de lundi après-midi à Lyon

Si les manifestations spontanées de lycéens ont été émaillées de nombreux incidents avec des groupes de "casseurs" très mobiles tout au long de la matinée - lire ici - , la manifestation organisée l'après-midi du 18 octobre 2010 n'a été marquée par aucun incident.
D'après la préfecture du Rhône qui a donné un bilan à 17 heures ,  2000 lycéens en cortèges improvisés et dispersés ont manifesté le matin entre la Presqu’île (1500) et les 7e et 8e arrondissements. Ces mouvements ont donné lieu de nouveau à des incidents : jets de pierre sur les forces de l'ordre, dégradations de vitrines commerciales et de mobilier urbain. Cinq véhicules ont été incendiés à Lyon et deux à Vénissieux, et quatre véhicules renversés à Lyon et un à Caluire. La préfecture temporise en indiquant que "ces exactions totalement étrangères à la revendication collective sur les retraites sont pour l'essentiel le fait de petits groupes de casseurs déterminés, comme en attestent les inte…

La maire de Vénissieux soutient les lycéens et condamne les casseurs

C'est à la Croix Rousse, près du lycée Flesselles, que les télévisions nationales (et internationales (voir ici) ont tiré leurs images les plus spectaculaires des manifestations lyonnaises.
Une voiture et des poubelles brûlées, quelques véhicules renversés, des bris de vitres, c'est le bilan des incidents qui se sont déroulés en marge des manifestations lycéennes dans la journée de lundi. Côté préfecture, le Préfet délégué à la sécurité, Olivier Magnaval, annonçait une quinzaine d'arrestations.

"Un comportement irresponsable qui fait le jeu du gouvernement"
  Mais si ce lundi 18 octobre, le mouvement a continué à prendre de l'ampleur, c'est surtout parce que la mobilisation s'intensifie "partout en France, depuis plusieurs semaines, contre le projet de loi sur la réforme des retraites", rappelle Michèle Picard. La Maire de Vénissieux "condamne sans appel tous ces actes inqualifiables et ceux qui les pratiquent..."
"Tout ceci est…

Gérard Collomb repart en Asie le 16 octobre 2010

Mise à jour le 19 octobre 2010 : "En raison de la dégradation de la situation en France et des incidents qui ont eu lieu à Lyon, Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Grand Lyon, qui condamne fermement une nouvelle fois ces débordements, a décidé d’écourter son déplacement en Asie. Il sera de retour à Lyon le mercredi 20 octobre en début de matinée". (communiqué)
Après son dernier voyage en Californie (Voir LYon-Politique.fr), accompagné d'une délégation "politique, économique et médiatique", le Président du Grand Lyon s'envole de nouveau le 16 octobre 2010 pour le Japon, puis pour la Chine. 
Gérard Collomb, qui ne cache plus son ambition de participer à la primaire socialiste pour la course aux présidentielles de 2012, s'est déjà rendu ces derniers mois à  New York, à Ouagadougou (Burkina Faso), au Québec, au Japon (déjà) et en Allemagne. Au cours de ce nouveau voyage en Asie, il a l'intention de visiter l'exposition universelle d…

Le préfet Géraut préoccupé par les manifestations spontanées de lycéens

Des rassemblements de lycéens ont eu lieu durant la journée du 14 octobre devant une vingtaine d’établissements du département du Rhône. Le libre accès à ces établissements scolaires a été maintenu.
Des manifestations spontanées sur la voie publique ont été également organisées. Elles ont été ponctuellement marquées par des jets de projectiles sur les véhicules de police, les transports en commun et les véhicules de particuliers, ainsi que par quelques feux de poubelle ou la détérioration de mobilier urbain.
Les débordements les plus notables ont été constatés sur le 8ème arrondissement de Lyon où un cortège de 400 lycéens a déambulé entre les différents établissements scolaires du secteur, empruntant à plusieurs reprises les voies de tramway et les artères de l’arrondissement. Les lycéens se sont ensuite rendus en centre ville de Lyon où ils ont perpétré de nouvelles dégradations sur les 1er et 2ème arrondissements.
Suite à un mot d’ordre de rassemblement, de ces cortèges ont convergé…

Lycéens : Najat Vallaud Belkacem défend la "génération sacrifiée"

Pour Najat Vallaud-Belkacem, qui est restée porte-parole de Ségolène Royal depuis la dernière campagne présidentielle, "il est heureux que les jeunes s’expriment, il est vertueux que les responsables publics les incitent à le faire en les initiant ainsi aux réalités de la démocratie et aux valeurs d’une citoyenneté active, impliquée et responsable".
L' adjointe au Maire de Lyon et secrétaire nationale du Parti Socialiste en charge des questions de société s'exprimait après la mise en cause coordonnée sur tous les médias nationaux par les responsables de l'UMP des propos tenus par l'ex-candidate socialiste. Ségolène Royal avait appelé la veille les lycéens à "descendre calmement dans la rue" pour se joindre au mouvement de contestation de la réforme des retraites, qui les concerne au premier chef. Des propos vivement contestés à l'Assemblée Nationale par Jean François Coppé. Le président du groupe UMP, relayé par le Ministre de l'Intérieur Bri…

TCL, Aéroport, trains, la grève très suivie dans les transports

Mise à jour pour le week-end du 30 octobre 2010 :  la SNCF annonce un retour progressif à la normale. Les TCL fonctionnent normalement... L'aéroport St Exupéry continue à être perturbé "La direction d'Aéroports de Lyon recommande aux passagers ayant un vol ce jour de se renseigner auprès de leur compagnie aérienne"
Pénurie d'essence, les améliorations de l'approvisionnement sont notables...
--------------------------------------------------------------------------------------------------

Si le mouvement de grève pour cette journée du 12 octobre est particulièrement suivi à la SNCF (lire ici), le trafic de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry est lui aussi très perturbé. Quant au réseau TCL, les lyonnais ont eu la surprise d'un fonctionnement quasi normal des métros A, B, C, D le matin.  Mais attention ! Cela ne va pas durer puisque le service des lignes A et B s'arrêtera à 20h ce 12 octobre. Le métro B quant à lui ne fonctionne que jusqu'à la station Charp…

SNCF : grève du 12 octobre 2010, des perturbations à partir de lundi !

En raison d’un préavis de grève national, la circulation des trains sur la région Rhône-Alpes sera très perturbée à compter du lundi 11 octobre à 19h. La direction de la SNCF a communiqué le plan de transport adapté : 1 TGV sur 3 circulera
En Rhône-Alpes, 1 TER sur 2 circulera en train ou en autocars
La SNCF conseille à ses clients de prendre en compte ces informations pour décider et organiser leurs voyages. Pour accompagner les voyageurs dans l’organisation de leurs déplacements, la SNCF met en œuvre un dispositif d’information. Les voyageurs peuvent consulter :
Les affichages dans les gares des programmes de circulation.
Le numéro vert gratuit 0 805 90 36 35
 SNCF La Radio
et bien sûr le site internet de la SNCF...
Les clients abonnés TER ont été avisés par SMS.


Partager sur facebook

Subscribe to RSS headline updates from:
Powered by FeedBurner


A Villeurbanne, l'extraordinaire développement du Pôle pixel

"A Villeurbanne, et plus généralement dans la communauté urbaine de Lyon, on s'appuie sur le patrimoine, sur le passé, pour construire des perspectives d'avenir" : c'est ainsi que le Président du Grand Lyon, Gérard Collomb, résume le projet industriel qui se développe aujourd'hui à vitesse accélérée autour du pôle pixel, inauguré il y a à peine un an. (Voir l'article de LYon-Actualités "le pôle pixel doit donner à Villeurbanne une forte identité audiovisuelle").

Un PPP (Partenariat Public Privé) exemplaire Pour le côté patrimonial, le Maire de Villeurbanne, Jean Paul Bret, (photo) s'est battu pour que l'aménageur, qui a assuré l'investissement (la construction des studios, salles de réunions, bureaux, et restaurants...) en échange d'un bail de soixante ans, conserve la tour symbolique de la minoterie des  "Moulins de Strasbourg". Cette tour, représentée dans le "logo" du pôle, est aujourd'hui une marque fort…