lion+only+lyonL'actualité de LYon en France avec LYonGoogleNews...
Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv
Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss

La bombe à retardement du chômage en Rhône-Alpes

mercredi 30 mai 2012

lyon+actualités+chômage
Le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en Rhône-Alpes en catégorie A (264 763) a progressé en avril pour le douzième mois consécutif de + 0,3 %. Le chômage est en repli en Savoie (- 0,8 %) et en Isère (- 0,6 %). En revanche, il s'est aggravé dans la Drôme (+ 1,5 %) et la Loire (+ 1,2 %), et plus modérément dans l'Ardèche (+ 0,8 %), l'Ain (+ 0,6 %), la Haute-Savoie (+ 0,4 %) et le Rhône (+ 0,3 %).

 +15,5% sur le chômage des "femmes séniors" en un an !
Selon les chiffres publiés par la Préfecture, l'augmentation du chômage a affecté davantage les hommes que les femmes (respectivement + 0,4 % et + 0,2 %) et les seniors (+ 1,2 % et + 15,5 % sur un an). Pour le troisième mois consécutif, le nombre des jeunes demandeurs d'emploi a diminué (- 0,1 %) tandis que le nombre des chômeurs âgés de 25 à 49 ans a augmenté de 0,2 %, après deux mois de recul.
Le nombre des personnes cumulant une situation de chômage et d’emploi à temps réduit (130 723 demandeurs inscrits en catégories B ou C) a légèrement diminué en avril : - 0,2 %, après deux mois de hausse.
La barre des 400000 demandeurs d'emploi bientôt atteinte ?
Au total, le nombre d’inscrits à Pôle emploi en catégories ABC (395 486) a augmenté de 0,2 % en avril et de 7,2 % en un an. Parmi eux, les chômeurs de longue durée (140 646 soit 35,6 % des inscrits contre 34,8 % un an plus tôt) sont plus nombreux : + 1,3 % en un mois et + 9,6 % par rapport à avril 2011.

Dans cette période préélectorale (nombre de plans sociaux ont été retardés dans l'attente des scrutins présidentiels et législatifs), les entrées en chômage sont cependant en repli (- 9,2 %). Pour ce mois d'avril, tous les motifs d'inscription sont orientés à la baisse, surtout les premières entrées (- 21,2 %), les licenciements économiques (- 12,9 %), les démissions (- 12,6 %) et les fins de mission d'intérim (- 12,5 %). Les sorties d’une situation de chômage diminuent plus faiblement : - 3,3 % (évolution sur les trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents).
Parmi les motifs de sortie, on retiendra une baisse significative des reprises d'emploi déclarées (- 4,8 %). Parallèlement, les offres d'emploi évoluent à la baisse ( - 3,8 %), en particulier les offres d'emploi durables : - 9,3 % (variations trimestrielles des offres sur trois mois glissants comme pour les entrées et les sorties du chômage).
G.R.
(redaction@lyonenfrance.com)
------------------------

En ce moment sur nos sites

 
 

Temps libre - Tourisme - Voyages -