lion+only+lyonL'actualité de LYon en France avec LYonGoogleNews...
Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv
Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss

Tribunaux : une bonne et une mauvaise nouvelle pour l'OL

mardi 17 juillet 2012

Etienne Tête, 
"poil à gratter" de la politique lyonnaise
Photo @LYonenFrance -
Le président du club lyonnais, Jean-Michel Aulas, vient de prendre une jolie douche écossaise de la part des tribunaux lyonnais cette semaine.   D'un côté, le tribunal Administratif vient de rejeter les requêtes du désormais avocat Etienne Tête , représentant Messieurs Bertin, Murard et Bergereten en vue de l'annulation de la Déclaration d'Intérêt Général du grand stade de Décines. La DIG avait été décidée par le ministère de la Santé et des Sports, le 23 mai 2011. Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, a aussitôt déclaré qu'il prend acte de la décision du tribunal et tenu à préciser que "rien ne sert jamais de se réjouir ou de pleurer trop tôt". L'Association de contribuables CANOL obtient l'annulation des achats d'abonnements par le Conseil Général...
Alertée par une association de contribuables, la cour administrative d’appel de Lyon a confirmé l'interdiction au Conseil Général du Rhône l’achat d’abonnements à l’OL. Une sacrée claque pour les finances du club. C’était une tradition qu’il va falloir oublier : le Conseil Général du Rhône, qui achetait près de 2800 abonnements à l’Olympique Lyonnais à chaque début de saison, s’est vu interdire cet achat cette année par la cour administrative d’appel. Une victoire pour l’association de contribuables lyonnais à l’origine de ce jugement, qui trouvait inadmissible que les habitants du département financent ces abonnements, lesquels étaient ensuite redistribués aux collectivités locales qui les offraient aux clubs amateurs de la région. La cour administrative d’appel a même étendu son jugement à d’autres clubs professionnels de la région (l’ASVEL et le LOU), qui bénéficiaient eux-aussi de l’achat d’abonnements par le Conseil Général du Rhône. 
L’OL dans le dur 
Cette condamnation est un vrai coup dur pour l’Olympique Lyonnais, qui accuse déjà une baisse de son nombre d’abonnés de 30% par rapport à la saison dernière, soit 12 000 à 13 000 abonnés seulement, alors que l’OL en comptait le double il y a cinq ans. Avec l’abandon des 2800 abonnements supplémentaires, c’est un petit pactole de 750 000 euros qui s’envole des caisses du club rhodanien, selon un responsable de l’association de contribuables, contacté par Le Progrès. Le Conseil général du Rhône a décidé d’aller devant le Conseil d’État afin de plaider sa cause. 
Mikhaël Defoly
------------------------

En ce moment sur nos sites

 
 

Temps libre - Tourisme - Voyages -