lion+only+lyonL'actualité de LYon en France avec LYonGoogleNews...
Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv
Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss

Nouvelle poussée du chômage : + 1.6% en Rhône-Alpes

mardi 27 novembre 2012

 Après la hausse record du chômage en septembre (+ 2,2 %), le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en Rhône-Alpes en catégorie A (287 743) a continué de croître en octobre : + 1,6 %. Ces hausses avaient été annoncées par le gouvernement. Contrairement aux mois précédents, l’aggravation du chômage a davantage concerné les femmes que les hommes : + 1,7 % contre + 1,5 %.

 Toutes les classes d’âge ont été concernées, surtout les femmes âgées de 50 ans et plus (+1,7 %) et les jeunes femmes de moins de 25 ans (+ 2,2 %). 
L’augmentation du nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A, a affecté tous les départements mais dans des proportions très différenciées comprises entre + 3,2 % en Savoie et + 0,6 % dans l’Ardèche et la Drôme. En dehors de la Savoie, trois autres départements ont enregistré des hausses marquées : la Haute-Savoie (+ 2,1 %), l’Isère (+ 1,9 %) et le Rhône : + 1,6 %. Jean-François Carenco, le préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, rappelle les efforts faits et souhaite que la mobilisation de tous porte ses fruits le plus rapidement possible. En effet, sur un an, le nombre de chômeurs sans emploi (catégorie A) augmente dans la région de 11,6 % et de 10,6 % en incluant les personnes cumulant des situations de chômage et d’emploi (B et C). Le chômage de longue durée continue de croître. Fin octobre 2012, parmi l’ensemble des personnes inscrites à Pôle Emploi en catégories ABC, 152 507 étaient au chômage depuis plus d’un an (35,9 %) contre 151 057 à fin septembre (+ 1 %). D’une année sur l’autre, la hausse s’est encore intensifiée : + 13,5 %. 

Les flux d’entrée et de sortie du chômage sont en léger repli :  
Le nombre des inscriptions à Pôle Emploi a enregistré un recul de 4 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. Parmi les motifs qui ont contribué à cette baisse, on retiendra le nombre moins important des fins de mission d’intérim (- 11 %), des licenciements individuels (- 7,2 %) mais aussi, fait positif et inhabituel, des licenciements économiques (- 6,4 %). En ce qui concerne les sorties du chômage (- 1,9 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois précédents), les reprises d’emploi, en repli constant depuis de nombreux mois, progressent légèrement : + 0,9 %. Celles-ci sont cependant beaucoup moins nombreuses que l’an dernier au cours de la même période : - 9 %. 

Parallèlement aux reprises d’emploi, les offres collectées par Pôle Emploi, jusqu’alors en diminution, augmentent de 2,8 % par rapport aux trois mois précédents. "Il y a là, selon la Préfecture, un léger signe d’espoir. Une tendance qui devrait s’accentuer avec la mise en oeuvre au cours de ce mois, des « emplois d’avenir » ainsi que dès le début de l’année prochaine, des « contrats de génération », dont l’accord a été conclu entre les organisations syndicales et patronales le 19 octobre, et qui apportent des réponses complémentaires à la dégradation de l’emploi des jeunes et des seniors.
------------------------

En ce moment sur nos sites

 
 

Temps libre - Tourisme - Voyages -