Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Modem

En Savoie, les opérateurs du tourisme sont optimistes

À la veille des premiers départs pour les grandes vacances, le sentiment de confiance domine chez les professionnels du tourisme en Savoie Mont Blanc.  Selon une étude Omnibus de GfK-GOT rendue publique le 30 juin, bien que "seuls 3 Français sur 5 organisent leurs vacances à l’avance", 98 % des offices de tourisme prévoient déjà une saison au moins équivalente à celle de l’an passé, voire à la hausse pour 30% d’entre eux, qui proposent de nombreuses animations (voir sur LYon-Agenda).

La région Rhône-Alpes, et en particulier le secteur "Savoie Mont Blanc" restant  la première destination montagne pour les touristes français, les offices du tourisme comptent aussi profiter des instabilités politiques dans certains pays du Maghreb, habituellement prisés des vacanciers.
"Cet été, nous suivrons avec beaucoup d’attention le comportement du cœur de saison –15 juillet/15 août- qui avait permis l’année dernière de générer un million de nuitées supplémentaires" expli…

Begag comme Bayrou, se dérobe devant l´obstacle

Dans son livre "Ma plus belle histoire c´est vous", Ségolène Royal raconte comment François Bayrou a "reculé devant l´obstacle" au moment où elle lui proposait une alliance pour le second tour des présidentielles. Azouz Begag, lui, n´ira mème pas jusqu´au premier tour des municipales de Lyon. Laissant à son rival Christophe Geourgeon "le soin de conduire la liste du Mouvement" l´ex ministre, alors qu´il était attendu à Lyon pour un débat devant les militants, a préféré se rendre sur le plateau de Canal + pour assurer : "Dans la confusion où se trouve notre mouvement aujourd'hui, j'ai décidé de laisser à mon adversaire resté en lice le soin de conduire ce mouvement".

Azouz Begag, on le sait, ne bénéficiait pas du soutien du sénateur Michel Mercier, président de la fédération UDF-MoDem du Rhône, président du conseil général et surtout grand argentier du parti. Mais avec sa popularité et le score réalisé aux dernières législatives (15% avec …

Azouz Begag recentre sa campagne pour Lyon

Dans une longue interview publiée par MétroFrance dimanche, l´ancien ministre Azouz Begag recentre clairement sa campagne pour l´investiture du MoDem. Selon lui, si la campagne interne est délétère, c´est la faute de Michel Mercier qui n’a pas envie d’une liste Modem. "Il a surtout envie d’être ministre. C’est légitime pour l’homme mais aux antipodes des convictions que nous avons avec François Bayrou". Les chances du centre
Pour lui, tous les candidats font face à des difficultés, les amis de Collomb ne veulent pas qu’il se rapproche du centre et ceux de Perben n´acceptent pas la droitisation et l’ouverture. "Nous, notre référence, c´est Anne Marie Comparini" indique Azouz Begag, qui ajoute "les jeunes , ils pensent Benzema, Ben Arfa, mais pas vieux costumes de 60 ans..."
Ni Collomb Ni Perben. Dans une attitude que ne renierait pas Antoine Waechter, Azouz Begag renvoie les deux prétendants dans leurs cordes : " je ne roule ni pour Collomb ni pour Perben…

Azouz Begag écrit à François Bayrou

Alors que l´Ump met la dernière main à ses candidatures pour les municipales, et que le parti socialiste annonce aussi la définition de ses têtes de listes pour la fin du mois de novembre, les tensions au sein du MoDem sont de plus en plus palpables, au point que certains militants commencent à se demander si le mouvement de François Bayrou arrivera à se mettre d´accord sur une liste commune à Lyon . Dans son blog, le militant Quentin Thevenon titre un message : "des primaires à l´odeur douteuse" et s´offusque de la tournure "dégueulasse" que prennent les débats. "On ne fait pas changer les choses en polarisant les militants", assure t´il. Pourtant, ces dernières semaines, tout paraissait clair. Depuis la venue de François Bayrou à Lyon, tous étaient d´accord sur la mise en place de primaires censées départager les militants sur la base des idées. Plusieurs des candidats ne faisaient pas mystère de leur hostilité à un rapprochement avec la gauche, d´autres…

MoDem de Lyon : changement de candidats

Il se passe toujours quelque chose au MoDem lyonnais. La médiation de François Bayrou pour définir des modalités d´élection du candidat par les militants a fait long feu. Après les retraits de Gilles Vesco et Eric Lafond qui ont apporté leur soutien à Azouz Begag (tendance gauche), Bernadette Bertrix, Marc Augoyard et Anne-Sophie Condemine défendent maintenant Christophe Geourjon, responsable départemental du parti et proche du président du conseil général du Rhône Michel Mercier (que l´on dit tenté par un rapprochement avec l´UmP). Jean-Marc Chaffringeon, Mathias Rambourg et Adeline Rouveure sont aussi candidats. Nous vous proposons donc sur le blog LYonMunicipales2008 un sondage mis à jour (pour rappel, dans notre premier sondage, A.Begag arrivait en tête avec 72 %) .

A Lyon la politique se met au net !

Les élections municipales voient fleurir un grand nombre de blogs politiques, à commencer par ceux des deux candidats principaux à la mairie, Gérard Collomb et Dominique Perben. Inscription gratuite Gérard Collomb, positif et consensuel. Dans son blog, le sortant Gérard Collomb s´attache à traiter, toujours de manière positive, ses engagements pour la ville et la communauté du Grand Lyon. Il écrit par exemple : "l’exécutif de la communauté urbaine de Lyon est un rassemblement d’hommes et de femmes qui, loin des clivages politiciens, travaillent à l’avenir de l’agglomération à partir d’objectifs clairs de développement, d’équilibre social...". Et aussi : "J'aime le foot, je suis un vrai amateur. Je ne rate jamais un match et je ne pourrais me contenter des matchs de finale ", ou encore "Comme tous les supporters lyonnais j’ai vécu hier soir à Gerland une fabuleuse soirée de Ligue des Champions". Très consensuel donc, ce qui ne l´empêche pas de diffuser un…

François Bayrou au chevet du MoDem lyonnais

François Bayrou était attendu comme le messie. Après le retrait de la course de l´ancienne présidente de la région Rhône-alpes Anne-marie Comparini, le MoDem se retrouvait non pas orphelin mais devait faire face à un trop plein de candidatures, non seulement pour Lyon, mais aussi pour certaines villes voisines.
On disait Michel Mercier débordé par sa base. Un temps disposé à "désigner" lui-même les candidats, le président du département a dû faire machine arrière face aux militants soucieux de plus de démocratie,mais ceux -ci, anciens et nouveaux, n´arrivaient pas à se mettre d´accord sur une procédure de désignation. Tous attendaient donc la venue du "chef", qui n´a visiblement pas déçu et s´est préoccupé de trouver une sortie de crise acceptable pour tous les protagonistes.

Selon la formule présentée par François Bayrou aux militants réunis à Villeurbanne, chaque postulant devra être parrainé par au moins 80 militants de la section locale du MoDEm. Les candidats …

Le web lyonnais en ebullition

Lyon est une grande marmite dans laquelle les médias aiment toujours bien faire leur soupe... Depuis quelques semaines, et à l´approche des élections municipales, la cuisine lyonnaise est redevenue appétissante pour les titres nationaux, avec cette année la nouveauté des blogs.
C´était d´abord l´arrivée en fanfare du blog des correspondants de Libération à Lyon qui ont produit un "buzz" à propos... des menus dans les cantines scolaires (la municipalité, pour couper court aux demandes des différentes confessions, a décidé de proposer des repas sans viande aux enfants). Le thème a été repris à l´infini dans les journaux et sur le web, provoquant des réactions passionnées des laïcs, des religieux et des ... végétariens !
Le Nouvel observateur ne pouvait pas être en reste et c´est au cours... d´un repas de fin du ramadan que Robert Marmoz a obtenu une bonne info., pour ne pas dire un "scoop", vite reprise dans son blog: "l’Etat appuie, on peut dire qu’il soutient, …

A Villeurbanne, J.P.Bret se prépare pour un second mandat

Lorsqu´on disait à Charles Hernu que sa ville de Villeurbanne était la banlieue de Lyon, il voyait rouge ! Et il avait raison. Selon l´architecte Roland Castro, Villeurbanne tient sa particularité de son "quartier des gratte ciels", imaginé au début du vingtième siècle, et qui a structuré très fortement l´identité des habitants de cette ville. Totalement collée à Lyon, reliée par le métro et le complexe universitaire de la Doua, Villeurbanne a sû conserver sans complexe son image populaire liée à une histoire faite de couches d´immigration successives .

Friches industrielles Mais si elle est forte par son identité, la ville de Villeurbanne est évidemment moins gâtée que sa voisine. Plus populaire, coupée en deux par le boulevard périphérique, elle a aussi traversé des crises sociales et perdu récemment de nombreuses entreprises à forte main d´oeuvre. Les usines Bali et Bayard, mais aussi les "moulins de Strasbourg" ont quitté la ville, laissant derrière elles de nomb…

Lyon : une droite gagnante et... déconfite

A Lyon, la situation politique n´a pas été clarifiée par les dernières législatives. Pour la droite, la tension est ravivée par le bon score des socialistes, y compris dans les circonscriptions "assurées" comme celle du candidat proclamé à la mairie, l´ex ministre Dominique Perben. Son résultat est considéré comme médiocre, y compris dans son propre camp, et conforte ceux qui pensent qu´il n´a pas la carrure pour s´opposer au maire sortant, le socialiste Gérard Collomb.

La droite gagnante et... déconfite.
Michel Noir reste hors course, d´autant que le galop d´essai de son poulain Henri Chabert à Villeurbanne a fait flop et qu´on a vu à Grenoble comment les électeurs ont accueilli la tentative de retour du condamné Alain Carignon. Mais en politique il n´y a jamais mort définitive, et il peut toujours espérer un jour ou l´autre retrouver une certaine influence. De son côté Christian Philip, ex lieutenant de Raymond Barre, qui a été évincé de son poste de député pour laisser sa p…

Législatives : la correction du second tour à Lyon

Finalement, la vaguelette rose que nous annoncions dans un précédent post a bien eu lieu ! Et le plus étonnant, c´est que dans le Rhône elle a déplacé l´équilibre des forces des banlieues vers la ville centre.
Dans la treizième circonscription, celle traditionellement ancrée à gauche de Saint-priest et de Meyzieu, les socialistes ont perdu une place de député avec la défaite de Martine David face à l´UMP Philippe Meunier. Mais à Lyon, si Najat Vallaud Belkacem a elle aussi perdu face à Dominique Perben (avec tout de même 43 % des suffrages), la surprise est venue de Pierre Alain Muet et Jean louis Touraine, deux adjoints socialistes du maire de Lyon. Le président du conseil régional Jean jacques Queyranne a lui retrouvé son poste grâce à la mobilisation des électeurs de Vaulx en Velin en particulier, mais aussi au retournement des votes entre les deux tours dans sa ville de Bron. Le maire communiste de Vénissieux André Gérin s´est imposé face à celui de Saint-fons. Enfin, la socialist…

A la Croix Rousse, un candidat Modem appelle à soutenir le PS

Selon un communiqué publié par le site lyoncommuniqués.com, Sébastien Perros, candidat suppléant Modem, votera Pierre-Alain Muet (PS) pour le second tour des législatives le 17 juin. Il lance par ailleurs un appel à Anne-Marie Comparini. "Mon choix de vote pour le 2ème tour n’est pas dicté par un jugement sur les compétences et la qualité des deux candidats mais sur une situation politique nationale que je trouve extrêmement préoccupante", écrit Sébastien Perros, qui ajoute : "les résultats du 1er tour nous annoncent plus de 400 députés UMP à l'assemblée nationale dimanche prochain. Associés aux 155 sénateurs UMP, ils représenteront plus de 60 % du Parlement réuni en Congrès, soit le seuil nécessaire pour réviser la Constitution selon l'article 89. Si un seul parti contrôle l'exécutif, le législatif et le constitutionnel, sans parler des organes de contrôle dont les membres sont massivement affiliés à l'UMP et des principaux médias nationaux, pourrons-nou…