Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé actualités

"Chili : Histoire, Mémoire, Justice" , une journée au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) de Lyon

Journée d'étudeMercredi 25 septembre 9h30-17h30

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME 

Quarante ans se sont écoulés depuis le coup d’État perpétré au Chili par la junte militaire. Durant près de dix-sept ans, un régime de terreur contrôlé d’une main de fer par le général Augusto Pinochet et ses sbires a dirigé ce pays. Au cours de cette période, plus de 3 200 personnes ont été assassinées par le régime, des dizaines de milliers d’autres ont été torturées et quelques centaines de milliers contraintes à l’exil à travers le monde, et notamment en France.
À l’occasion de cette commémoration, l’Espaces Latinos et le CHRD réunissent des spécialistes du Chili pour revenir sur des événements qui demeurent largement ignorés en France alors même que notre pays, et la région Rhône-Alpes en particulier, fut une terre de refuge pour les exilés. Au-delà de l’approche historique et en écho à l’évolution politique du pays depuis la dictature, cette journée s’intéresse aux enjeux actuels, notamment la mémoire et …

"Prisons de Lyon", une histoire manifeste !

Du grand dortoir à la cellule contemporaine, du robinet d’eau dans la cour à la douche quotidienne, de la paillasse au matelas ignifugé, de la gamelle en fer blanc à la barquette operculée et du centre-ville à la périphérie, la prison a changé. À quel rythme ? Avec quelles considérations ? Et quelles intentions ? L’histoire des prisons de Lyon raconte à sa façon celle des prisons françaises.
 Prisonniers de droit commun, toujours, et prisonniers politiques, parfois, ont hanté les prisons de Lyon : au Château Pierre Scize, les catholiques, puis les protestants ; aux Recluses, les victimes de la Terreur, au palais de Roanne, les victimes de la Terreur blanche ; dans les geôles de la prison Montluc, les Résistants, puis, moins rudement, les « collabos ». Aux prisons de Perrache, les Algériens combattants pour l’indépendance, puis les membres d’Action directe, puis encore les hommes du milieu lyonnais. Mais les prisons de Lyon furent surtout un lieu de captivité pour des dizaines de milli…