Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé biographie

Déchets : Lyon Métropole réorganise la collecte

La Métropole de Lyon assure sur l’ensemble du territoire la collecte des ordures ménagères (bacs gris) et la collecte sélective (bacs verts).
Adopté par un vote lors du Conseil communautaire du 10 novembre 2016, le nouveau marché de collecte se traduit par une réorganisation du ramassage sur le territoire métropolitain :
La société PIZZORNO collectera Lyon (3e), Lyon (6e), Lyon (8e), Bron, Villeurbanne et Vaulx-en-Velin.
La société SUEZ collectera Lyon (1 er), Lyon (2 e), Lyon (4 e) et Lyon (7 e)
La société NICOLLIN collectera Lyon (5e), Lyon (9e) et Tassin-la-Demi-Lune
La régie directe de la Métropole de Lyon collectera toutes les autres communes
La flotte des bennes à ordures ménagères des prestataires et de la Métropole comprendra progressivement en majeure partie des véhicules roulant au Gaz Naturel de Ville marquant ainsi la volonté forte de s’inscrire dans une démarche vertueuse.
Ce marché comprend :
─ la collecte sélective en porte à porte des recyclables (journaux et emballages …

Tom Clancy (1947/2013): une biographie avec Wikipedia

Le romancier américain Tom Clancy est décédé ce 1er octobre 2013. Auteur particulièrement prolixe, cet inventeur du genre "techno-thriller" aura marqué l'histoire de la littérature en adaptant particulièrement bien ses oeuvres aux évolutions des modes de narration, du livre aux jeux vidéos en passant par les films de télévision et de cinéma. Né à Baltimore (Maryland) le 12 avril 1947, Clancy aurait rêvé d'une carrière militaire, mais ses problèmes de vue l'empêchant d'entrer dans l'armée, il a rapidement choisi de s'orienter vers la littérature... de guerre et d'espionnage. Particulièrement bien documenté, l'auteur connaissait bien le milieu du renseignement américain et s'est particulièrement intéressé aux "ennemis" des USA...   Dans "Sur ordre" en 1996, il imaginait même qu'un Boeing 747 s'écrasait sur le Capitole, entraînant dans la mort le Président, des membres du Sénat et de la Cour suprême ! Un attentat qu…

Jean Moulin : le devoir de mémoire du département du Rhône

De nombreuses cérémonies sont organisées en commémoration du 70ème anniversaire de l'arrestation de Jean Moulin et de l'unification des mouvements de Résistance.  Il y a 70 ans, l’histoire de la Résistance française était bouleversée. Le 27 mai 1943 à Paris autour de Jean Moulin, c’est la réunion fondatrice de l'unification de la Résistance française. Le 21 juin 1943 voit l’arrestation de Jean Moulin et de ses compagnons à Caluire dans la maison du docteur DUGOUJON.
Dans toute la France, différents événements sont organisés afin de commémorer ces deux dates. Le Département, propriétaire de la maison du docteur Dugoujon, devenu grâce à lui Mémorial de Caluire-Jean Moulin, se devait d’y participer.
Jean-Luc da PASSANO, Vice-président du Département  chargé du devoir de mémoire annoncera le mercredi 15 mai au mémorial de Caluire une série d'initiatives organisées par le Département, seul ou en partenariat, pour cet anniversaire.
G.R. (redaction@lyonenfrance.com) Sur le même…

La mort d'Olivier Philip, ancien Préfet de Rhône-Alpes

Déclaration de Jean-Jack QUEYRANNE suite au décès d’Olivier PHILIP« C’est avec la plus grande émotion que j’ai appris la disparition d’Olivier PHILIP survenue le lundi 18 mars. Je tiens à saluer la mémoire de ce grand serviteur de l’Etat. Sa grande carrière dans le corps préfectoral témoigne de tout son attachement au service public. C’est aussi une grande figure de la région Rhône-Alpes que je veux saluer. Il aura contribué à son édification et à son essor, notamment en tant que Préfet de la région Rhône-Alpes et du Rhône de 1978 à 1984.
 Esprit ouvert sur les questions de son temps, il participa également à la création des Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC), militant avec force pour l’éducation populaire. Homme de dialogue, de conviction et de tolérance, il est à mes yeux un modèle d’engagement et de dévouement pour cette jeunesse qu’il aura toujours servie. Mes premières pensées vont à son fils, Thierry PHILIP, qui a oeuvré à mes côtés en tant que Viceprésident de la Région R…

Paul Berliet : "un siècle d'histoire industrielle lyonnaise"

Né le 5 octobre 1918, Paul Berliet était le dernier dirigeant de l'entreprise automobile créée par son père, Marius, qui a porté le nom de la famille  lyonnaise sur tous les continents. Il est décédé le 9 août 2012 à l'âge de 93 ans. Paul Berliet a dirigé l'entreprise dès 1949, après la mort de son père. Peu à peu, avec un fort développement en Afrique et en Asie la société, qui s'est spécialisée dans les véhicules lourds, est devenue le premier employeur de la région lyonnaise, avec une gestion paternaliste (création d'une cité d'habitation à Vénissieux, organisation des transports pour les ouvriers...). Après avoir compté jusqu'à 25000 employés, l'entreprise a peu à peu perdu son nom, d'abord après le rapprochement avec Saviem puis suite à l'absorption dans le groupe Renault qui développait son secteur "Renault Véhicules Industriels". Mais Paul Berliet a toujours résisté à cette perte d'identité en développant en particulier une f…

Michel Polac, une biographie d'un homme "incertain" (avec Wikipedia)

Ecrivain, cinéaste, homme de radio et de télévision, Michel Polac, qui est décédé ce mardi 7 août 2012 à l'âge de 82 ans, n'était pas seulement le brillant et impertinent présentateur de "Droit de Réponse"... une émission qui a fait les belles heures de TF1 mais qui lui a valu aussi son renvoi lorsqu'il s'est opposé à la privatisation de la chaîne en 1987.   Chroniqueur littéraire spécialiste de littérature étrangère, je lui devais pour ma part la découverte du roumain Panaït Istrati, le génial auteur de Kyra Kyralina...ou de Arto Paasilinna  (Le Lièvre de Vatanen) ...
Michel Polac a publié son premier roman "La Vie incertaine " en 1956, sous le parrainage (excusez du peu !) de Jean Paulhan et d'Albert Camus.
En 1947, âgé de 17 ans, il est repéré par Jean Tardieu et intègre le Club d'Essai, « laboratoire expérimental » de l'ORTF : "J'étais encore lycéen à Janson de Sailly, racontait--il..., j'animais, avec des camarades, un j…

Biographie : Robert Sabatier, un raconteur de l'Histoire...

Robert Sabatier, sociétaire de l'Académie Goncourt - et des Grosses têtes de RTL ! - était un écrivain sensible, un "poète-conteur" d'histoires, doté d'un solide sens de l'humour. Il est décédé le 28 juin 2012 à Paris. Il avait 88 ans.
Élu à l'Académie Goncourt en 1971,  Robert Sabatier était l'auteur d'une Histoire de la Poésie française, mais s'est rendu célèbre grâce à une série d'histoires autobiographiques sur son enfance dans le quartier de Montmartre.
Né à Paris en 1923, il fut très tôt orphelin. La guerre, et la Résistance, il les a racontées à travers les yeux d'un enfant, particulièrement dans une série de livres qui ont connu un formidable succès : "Le roman d'Olivier".
Après la guerre et son retour à Paris, il exerce différents métiers avant de se consacrer à l'écriture et l'édition. Ses œuvres ont été traduites dans le monde entier, portées à l'écran, couronnées par plusieurs prix littéraires. &qu…

La mort d'André Sousi, Maire de Bron de 1971 à 1988

L'actuelle Maire de Bron, Annie Guillemot, vient de réagir à la disparition d’André Sousi, disparu le 4 mai 2012 : "C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris sa disparition, lui qui a marqué de sa présence, de sa stature, de son humanité, notre ville. Maire de Bron de 1971 à 1988, André Sousi avait bâti sa vie à force d’engagements, de convictions, comme il allait bâtir notre ville, lui insufflant sa modernité, lui donnant toute sa place dans l’agglomération.  Ce fut un maire bâtisseur, la MJC, le Centre culturel, le cinéma, le stade … et bien sûr le Centre nautique. En 2008, après d’importants travaux de rénovation, il nous avait semblé évident qu’il fallait lui donner son nom : Centre nautique André Sousi. Et ce fut d’ailleurs une belle journée émouvante, chaleureuse, pleine de sens. Quand il fallait penser la ville, la projeter dans le futur, l’anticiper, André Sousi avait toujours un temps d’avance. En introduction de son livre « André Sousi…  l’épopée d’une v…

Une biographie de Pierre Magnan, avec Wikipedia

L'écrivain Pierre Magnan, qui est décédé le 28 avril 2012 à l'âge de 89 ans, était un auteur fort sympathique, souvent qualifié de "petit frère de Giono" dont de nombreuses oeuvres ont été adaptées à l'écran. 
Issu d'un milieu très modeste, Magnan avait arrêté ses études à douze ans !  De treize à vingt ans, il est typographe dans une imprimerie locale. À quinze ans, « percuté pour la première fois par une émotion inconnue », il rencontre Jean Giono et participe aux rencontres du Contadour.

Giono, qui lui prêtera de nombreux livres, sera le premier à qui il osera faire lire ses œuvres. Dans la logique du pacifisme de Giono, appelé aux Chantiers de jeunesse pendant l'Occupation, il est réfractaire au service du travail obligatoire (STO), et se réfugie à Saint-Pierre d'Allevard, en Isère, avec Thyde Monnier qui en connaissait l'instituteur. Il y écrit son premier roman, inspiré par les villageois et les maquisards. Thyde Monnier convainc son éditeur…

Roland Moreno, de la carte à puce à la "Théorie du bordel ambiant"

"Roland Moreno est un inventeur français né le 11 juin 1945 au Caire et mort le 29 avril 2012 à Paris", indique déjà l'encyclopédie en ligne Wikipedia.  Début 1974, un article révèle à Roland Moreno, qui a alors 29 ans, l'existence de mémoires, dans lesquelles il est possible d'écrire en brûlant un à un des fusibles. Le jeune inventeur a l'idée d'utiliser ces mémoires comme instrument financier en y enregistrant les transactions de manière irréversible. La carte à mémoire, dite "carte à puce", est née. Elle va changer notre quotidien.  Aux applications visées à l'origine (carte bancaire, Télécarte, carte de stationnement, carte de santé), sont venues depuis s'ajouter les cartes de sécurité des téléphones mobiles, le parcmètre PIAF et, dernier né, le badge RATP.
Un inventeur militant, musicien iconoclaste (voir son site internet officiel) Roland Moréno dirigeait le groupe Innovatron, qui exploite les 43 brevets dérivés de son invention init…

Raymond Aubrac, une biographie, des films et une série de "Grands entretiens" sur France Inter

La "biographie Wikipedia" de Raymond Aubrac, décédé dans la nuit du 10 avril 2012 à l'âge de 97 ans, est particulièrement fournie... De son vrai nom Raymond Samuel, L'histoire de ce grand Résistant Français, arrêté à Caluire par la police de Klaus Barbie en même temps que Jean Moulin, est indissociable de celle de sa femme Lucie, qui avait organisé son évasion.
Cette histoire a donné lieu à de beaux films, dont L'Armée des ombresavec Lino Ventura, Simone Signoret et Paul Meurisse, et Lucie Aubracavec Carole Bouquet, Daniel Auteuil et Claude Berri . Un livre autobiographique, Ils Partiront Dans L'Ivresse, a aussi été publié chez Seuil éditions.

Ingénieur civil des Ponts et Chaussées, Raymond Aubrac s'est engagé dès 1940 dans la Résistance. il a participé, dans la région lyonnaise, à la création du mouvement Libération-Sud...
À partir de 1942 et de l'arrivée en France de Jean Moulin, Libération-Sud se trouve impliqué dans la démarche d'unification d…

Claude Miller, un cinéaste à la biographie très dense...

Le réalisateur français Claude Miller est décédé à Paris le 4 avril 2012 ; il était âgé de 70 ans... Auteur prolifique, il a réalisé des films restés gravés dans la mémoire collective des français comme "Mortelle randonnée", avec Michel Serrault, Isabelle Adjani et Guy Marchand, "La meilleure façon de marcher" (1976) avec Patrick Dewaere, "Garde à vue" (1981) avec Lino Ventura et Romy Schneider, "L'effrontée" (1985) et "La petite voleuse", les films qui ont révélé Charlotte Gainsbourg, ou encore "Dites lui que je l'aime"(voir la liste complète sur sa biographie Wikipedia).
Claude Miller a publié, en collaboration avec Claire Vassé, une biographie intitulée "Serrer sa chance". Dans ce livre d'entretiens, il  revisite plusieurs décennies du cinéma français souvent délaissées par ses historiens et théoriciens. Les auteurs offrent surtout une plongée dans l'univers singulier d'un créateur dont l'ob…

Cesoria Evora, une biographie de l'interprête de "Sodade" avec Wikipedia... et YouTube

La chanteuse Cesaria Evora est décédée le 17 décembre 2011 dans son île du Cap Vert où elle venait de se retirer... Elle venait tout juste de fêter ses 70 ans et de mettre fin à une étonnante carrière, après avoir vendu plus de cinq millions d'albums !
Née le 27 août 1941 sur l'île de São Vicente au Cap-Vert, celle que l'on surnommait "la Diva aux pieds nus" (elle se déchaussait pour chanter),  a popularisé dans le monde entier la musique très particulière, empreinte de nostalgie, du Cap-Vert.
Née dans une petite ville commerçante, Cesaria fait ses premiers pas auprès de ses cinq frères et de sa mère cuisinière. Son père, Justino da Cruz Evora, musicien, disparaît prématurément quand elle a sept ans.
En 1992 sort Miss Perfumado, qui connaît un grand succès en France et dans de nombreux pays non lusophones. Bonga Kuenda est le compositeur et interprète original de Sodade, la chanson qui affirme la célébrité internationale de Cesária Évora ...




En 2005, elle remporte le…

Biographie : Marie France Pisier, des "Gens de Mogador" à "l'As des As"

--> L'actrice, réalisatrice et romancière Marie France Pisier est décédée le 24 avril, à l'âge de 66 ans, dans sa résidence du Var, à Saint-Cyr-sur-Mer. Selon toute vraisemblance, le décès de cette "femme libre, engagée politiquement, profondément attachée aux interrogations de notre temps", selon la déclaration du Premier Ministre François Fillon, aurait été causé par une chute accidentelle dans la piscine de sa villa qui faisait l'objet de travaux de réparation.

Une actrice égérie de François Truffaut L'encyclopédie en ligne Wikipedia rappelle que Marie-France Pisier est née le 10 mai 1944 à Dalat (Indochine). Elle était la fille du gouverneur colonial Georges Pisier (1910-1986), "qui accomplit une brillante carrière dans la France d'outre-mer". En 1961, François Truffaut, qui cherchait une adolescente pour donner la réplique à Antoine Doinel ( Jean-Pierre Léaud) dans sa célèbre série de films "L'Amour à vingt ans", tombe sur…

Une biographie (et bibliographie) de François Nourissier, décédé le 16 février 2011

François Nourissier, qui était frappé depuis plusieurs années par celle qu'il appelait "Miss P" (la maladie de Parkinson) est décédé le 16 février 2011.  Paradoxalement, cet écrivain et académicien prolixe n'est présenté que sur quelques lignes par l'encyclopédie en ligne Wikipédia qui rappelle qu'il est né le 18 mai 1927 à Paris et fut pendant 30 ans un membre influent de l'Académie Goncourt.
De nombreuses oeuvres primées  Son oeuvre regorge de prix, qu'il a reçus dès ses premiers romans : "L'Eau grise" en 1951, "Une Histoire française", Grand Prix de la Guilde du Livre (Lausanne) en 1965 et Grand Prix du Roman de l'Académie française en 1966 - "Le Maître de maison", plume d'or du Figaro littéraire 1968 - "La Crève", prix Fémina en 1970.
François Nourissier a reçu pour l'ensemble de son oeuvre le Prix Prince Pierre de Monaco en 1975, le Grand Prix du roman de la Ville de Paris et le prix Jean Giono.