Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé musées

Musée des Confluences, les travaux avancent mais la polémique n'est pas éteinte

La construction du Musée des Confluences a indéniablement pris un nouveau tour depuis que le géant du BTP, Vinci, a récupéré le chantier. Si l'on en croit le responsable des travaux,  Jean-Luc Fosse, le nouveau calendrier devrait être respecté et le gros oeuvre du bâtiment particulièrement complexe, imaginé en 2001 par le cabinet d'architectes autrichien adepte de la "déconstruction" Coop Himmelb(I)au, pourrait être achevé avant la fin de l'année 2012.

La charpente métallique, en cours d'installation, est posée sur un socle de béton, lui-même installé sur des piliers profonds en cette zone humide (la Confluence est la pointe ultime avant la réunion de la Saône et du Rhône).  Elle sera ensuite recouverte du fameux nuage de "Cristal", qui donnera la forme très particulière, déjà largement représentée, de ce bâtiment futuriste.
Si les professionnels restent peu diserts sur le coût final du chantier, on sait que les chiffres ont explosé depuis les premièr…

Le Musée Gadagne en pleine Renaissance !

Le quartier Renaissance de Lyon est considéré par l'Unesco comme l'un des plus beaux du monde et classé comme tel au patrimoine de l'humanité. Au coeur de ce quartier, la "maison Gadagne" vient de faire l'objet d'une rénovation pointilleuse.


Grâce au travail acharné de nombreux archéologues, des historiens d'art et même d'un spécialiste des jardins antiques, il a été possible de mettre à jour plus de vingt siècles de mémoire des transformations de la Ville de Lyon ! En creusant sous la colline de Fourvière, les scientifiques ont en effet retrouvé les différentes "strates" de construction accumulées durant deux millénaires ! Un musée d'histoire générale en complément de tous les musées thématiques lyonnais. Le nouvel ensemble qui a été inauguré le 12 juin 2009 par la ministre de la culture Christine Albanel, est donc constitué de plusieurs immeubles construits à des époques différentes. D'un côté, le musée historique proposera un chem…

Lyon accueille le 40ème championat européen de football des théâtres !

On savait certains footballeurs (et leurs dirigeants) doués pour le théâtre. Mais on connaissait jusqu' à aujourd' hui très peu les qualités sportives des techniciens, éclairagistes et autres chanteurs et danseurs d' opéra !


Et pourtant celà fera cette année quarante ans que « la Scala de Milan » organise des rencontres de football entre amoureux du ballon rond de différents lieux culturels. Au fil du temps, ces rencontres se sont transformées en un grand rassemblement européen et depuis 1970 il s' agit même d'un tournoi. Aujourd’hui plus de 108 institutions de la culture, de 14 pays différents, sont représentés ou ont déjà participé à ce championnat.
"Pour l' organiser à Lyon, il a fallu faire une entorse au réglement" Mais si les lyonnais n' en ont que très peu entendu parlé, c' est sûrement à cause de la règle qui veut que l' équipe gagnante organise le tournoi de l' année suivante ! Depuis plusieurs années, l' organisation tournai…

Vidéo : Les musées de Lyon lancent leur plateforme internet

Un an après le lancement de son portail d’informations culturelles, la Ville de Lyon propose la première émission bimensuelle sur le web destinée à présenter les œuvres d’art exposées dans les musées de Lyon : "clin d’œuvres".

Présentation de "La fuite en Egypte" de Nicolas Poussin (cliquer sur l' image)Depuis le mardi 29 avril, les internautes peuvent désormais découvrir, en deux minutes, une œuvre d’art ou d’histoire, issue des collections permanentes des musées de Lyon. Les explications, détails et anecdotes, indispensables à la compréhension de la pièce, sont fournies par des spécialistes et des historiens de l' art. Réaccrochage au musée des Beaux Arts (cliquer sur l' image)
Première production de la série "Clin d' oeuvre" : le "Bizart Bazart" de Ben, exposé au Musée d’Art Contemporain de Lyon. Cette œuvre sera suivie à partir du 13 mai du Cercueil d’Isetemkheb, exposé au Musée des Beaux arts de Lyon. Les émissions sont disp…

Une restropective Keith Haring au Musée d´Art Contemporain de Lyon

Keith Haring aurait eu seulement cinquante ans en 2008. Il est mort prématurément du Sida à l´âge de 31 ans. Du 22 février au 29 juin 2008, le Musée d'art contemporain de Lyon présente l'une des plus importantes expositions jamais organisées en France en hommage à cet artiste emblématique de la scène new-yorkaise des années 80.


Keith Haring a marqué le renouveau des arts plastiques, en diffusant son travail dans la rue et dans le métro de New York sous forme de graffitis très élaborés, évoquant à la fois des personnages de bandes dessinées et une frénésie toute contemporaine. Le travail de Haring, qui aborde notamment les questions sociales, est resté très abordable, ce qui en fait l´un des artistes les plus populaires de l´art contemporain. Il associait entre autres la BD et la calligraphie symbolique. Cette exposition exceptionnelle a été confiée au commissaire italien Gianni Mercurio et est réalisée en étroite collaboration avec la Fondation Keith Haring de New York. Elle pr…

A Lyon, le patrimoine c´est la santé !

Le principe d´origine des journées du patrimoine, créées en 1984, était de "faire passer sur le patrimoine le souffle de la vie". Depuis vingt ans, les édifices concernés ont beaucoup évolué et aujourd´hui il n´est plus question des seuls "monuments historiques". Les journées, qui sont devenues européennes, voire mondiales (des pays d´amérique latine comme le Chili participent fortement), connaissent une affluence significative. Dans la région rhône-alpes, le thème des journées du patrimoine était cette année la santé.


A Lyon, en plus des lieux habituels (Hôtel de ville, palais de justice des 24 colonnes, monuments historiques ...) on pouvait visiter par exemple : - l´hôpital de la Croix Rousse

- un circuit "choléra et peste"

- Les locaux de la CPAM (caisse primaire d´assurance maladie) de Lyon, 276, cours Emile Zola
- Les berges du rhône, une balade sonore au départ du parc de la tête d´or.
- Le grenier d´abondance (siège actuel de la Direction Régionale de…

Art contemporain : la biennale ouvre ses portes

Le lancement de la biennale de Lyon 2007 est l´occasion pour la ville de mettre en valeur tout le foisonnement artistique de la région... Lyon est en effet candidate pour devenir capitale européenne de la culture en 2013 et ce projet prend chaque jour plus de place dans le coeur des lyonnais.
Regroupés autour de la fondation Bullukian, un groupe de sponsors de la biennale propose un grand jeu dont la règle est simple ; il s´agit de répondre à la question : "quel est l´artiste qui selon vous représente la décennie en cours?". 67 personalités du monde de l´art répondent, construisant ainsi une nouvelle "géographie artistique internationale". Cette animation se déroulera à la Sucrière, les anciens docks du quai Rambaud, où l´on peut se rendre en Tramway (arrêt Montrochet) mais aussi, et c´est plus original, en bateau ! Les autres lieux de la biennale seront bien sûr le Musée d´Art Contemporain à la cité internationale et l´institut d´art contemporain à Villeurbanne. Ly…

La biennale d´art contemporain de Lyon présentera les bases de données d´Artprice

Thierry Ehrmann s´est rendu célèbre en créant à Saint Romain au Mont d'Or près de Lyon la demeure du chaos, un lieu profondément déjanté dans lequel il s´évertue à "déconstruire" une propriété en compagnie d´artistes adeptes de l´antipoésie, dans le plus pur style du chilien Nicanor Parra.

Une rémunération pour les auteurs Mais Ehrmann n´est pas seulement un provocateur, c´est aussi un entrepreneur "visionnaire", Pdg du groupe Serveur (63 Millions d´Euros de chiffre d´affaire, 180 employés et 11Millions d´Euros de bénéfices en 2006), spécialisé dans les bases de données. L´un de ses domaines de prédilection est l´art contemporain et sa société Artprice, qui recense 405000 artistes et des dizaines de milliers de transactions dans ce domaine dans le monde, est côtée en bourse. Récemment, Artprice a lancé "Artprice Images". L´idée est la mise en ligne des images de toutes les œuvres de son catalogue, qui jusqu´à présent ne donnait que des prix. Grâce à un a…

Un Poussin racheté 17 millions d' Euros pour le musée de Lyon

C' est la Tribune de Lyon qui l' annonce, l' Etat vient finalement de se porter acquéreur pour la modique somme de 17 millions d' Euros, du tableau de Nicolas Poussin "la fuite en Egypte".
" Cette œuvre peinte au XVIIe siècle et menacée de quitter la France se retrouvera en février 2008 dans les collections du musée des Beaux-Arts de Lyon".
Le tableau avait été réalisé en 1657 à la demande d'un soyeux lyonnais, Jacques Serisier. Deux cents ans plus tard, en 1986, il est vendu aux enchères pour 247 000 euros, sans que l'on sache vraiment à l'époque qui en était l'auteur. Mais quand l'œuvre est authentifiée, son ancien propriétaire la réclame pour la revendre beaucoup plus chère. La justice lui donne raison et "La Fuite" est remise en vente. C' est alors que le Louvre et le musée des Beaux-Arts de Lyon, qui ne veulent pas voir partir cette œuvre jugée "exceptionnelle", mobilisent tous leurs réseaux pour réunir…

La rue juiverie, l´une des plus belles de Lyon

Le 30 juin les artisans dela rue juiverie dans le cinquième arrondissement de Lyon proposeront une fête de la sculpture, des horloges créatives, un "concert aérien de pianos" et bien d´autres animations.
La rue juiverie est l´une des plus anciennes et des plus belles du vieux Lyon. Située près de la gare Saint-paul et à proximité de la place du Change, cette rue doit son nom à l´autorisation qui avait été faite aux juifs de s´y installer au moyen âge. Le site est occupé depuis l’époque romaine. Le fameux Nostradamus y a vécu. et on dit que Catherine de Medicis venait le consulter. Dans le livre Dina la belle Juive, de Pétrus Borel, on apprend qu’il est alors "dangereux de traverser la rue Juiverie la nuit, pour les chaudières, les matras, les chats noirs, les mandragores, les chauves souris et les feux grégeois qui peuvent y pleuvoir".
A ne pas manquer, perpendiculaire à la rue juiverie, la rue punaise, le dernier égoût à ciel ouvert, vestige du moyen âge qui, rass…

La fresque des lyonnais célèbres

Point de visite à Lyon sans un passage devant la fresque des lyonnais. Au pied de la Croix-Rousse, « la colline qui travaille », face à Fourvière, « la colline qui prie» cette peinture murale monumentale de 800 m2 redonne vie à un mur aveugle de la Cité des Gaules.

Elle recrée en trompe-l’œil, une architecture typique de ce quartier des bords de Saône, et met en scène 30 célébrités lyonnaises, de l’An 10 avant Jésus Christ à nos jours.

Mais qui sont donc tous ces lyonnais célèbres ? Vous trouverez ici de quoi rassasier votre curiosité.



Lyon a son festival d´Eté

Il y a encore quelques années, l´été à Lyon était synonime de vide. Mais l´évolution de la ville qui se veut aujourd´hui la porte d´entrée du sud de la France pour les touristes, et aussi les changements d´habitudes des lyonnais qui fractionnent plus volontiers leurs départs en vacances, ont incité la municipalité à proposer des activités tout au long de l´été !
"Tout l´monde dehors", c´est le nom du "festival" d´animations qui fera vibrer Lyon durant tout l´été. Rien n´a été oublié pour que ce festival draine le plus large public dans tous les arrondissements de la ville et un site internet propose jour par jour la liste des animations proposées. Par thématique (scène, musique, cinéma, danse, fêtes, enfants) par lieu et par jour. -Tout l´monde dehors-

Mémoire : le génocide des Tziganes

Lyon a joué un rôle central dans l´histoire de la seconde guerre mondiale. Par l´organisation de la résistance autour de son coordinateur Jean Moulin, mais aussi par la redoutable efficacité de la police allemande dirigée alors par Klaus Barbie. C´est dans les anciens locaux de la police nazie, avenue Berthelot, que se trouve aujourd´hui le CHRD (Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation) . Il y effectue un travail de mémoire sur les années de guerre. le CHRD propose actuellement une exposition sur l’histoire de l’internement des Tziganes depuis sa genèse, en revenant sur la politique de la IIIe République à l’égard des nomades. Elle présente également l’exposition «Un camp pour les bohémiens, mémoires du camp de Saliers», conçue par le photographe Mathieu Pernot. Photographe, diplômé de l’École nationale de la photographie d’Arles (ENP), Mathieu Pernot découvre par hasard, en 1997, l’existence «d’un camp de concentration pour nomades» tout près de sa ville, à Saliers. Il…

La forte empreinte de Tony Garnier à Lyon

Lyon compte différents musées mais le plus original est sans nul doute celui des murs peints dans le huitième arrondissement. Une visite à ne pas manquer si vous séjournez dans la ville. Le Musée Urbain est une production de l’OPAC du Grand Lyon qui s’est lancé, en 1985, dans une vaste opération de réhabilitation de la Cité d’Habitations à Bon Marché (HBM) du quartier des Etats-Unis.
Regroupés en un Comité de locataires, des habitants de la cité, construite entre 1920 et 1933, souhaitaient que les 24 murs pignons de leurs bâtiments deviennent le support de murs peints. Ils ont alors pris contact avec les artistes de l’atelier Cité de la Création, specialisé dans les murs peints et les trompe l´oeil. Ceux-ci, pour rendre hommage à cet architecte exceptionnel, constructeur de l´hôpital Edouard Herriot, de nombreux immeubles ou encore de la halle de Lyon, conçoivent une muséographie innovante et insolite : une réalisation artistique monumentale qui exposera une étape fondamentale de l’ur…