Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



A Lyon comme ailleurs, les députés ne sont pas égaux !

Le saviez vous ? En France certains députés représentent cinq fois plus de population que d’autres. Le découpage des circonscriptions électorales (39000 habitants pour la plus petite et 188 000 pour la plus grande en 1999) est un véritable scandale totalement antidémocratique et avantageant les partis dominant.
Par tradition républicaine, les départements ont au moins deux députés. Cela est sensé rétablir la disparité entre départements plus ou moins peuplés. Ainsi, à l´assemblée nationale, un électeur de la Lozère vaut plus que trois des Bouches-du-Rhône ; trois de la Saône-et-Loire équivalent à cinq de La Réunion ; trois de la Moselle ont le poids de quatre de la Haute-Garonne et ainsi de suite. Les 25 départements les plus peuplés (plus de la moitié de la population française) ont un député pour 114 512 habitants tandis que les 25 départements les plus petits ont un député pour 80 220 habitants .
Un découpage au scalpel !
Mais la situation est encore aggravée par les disparités à l’intérieur même des départements, alors que les députés d'un même département sont censés avoir le même poids. Par exemple, dans le Rhône, la population de la quatorzième circonscription était de 91663 habitants, celle de la treizième de 135257, une inégalité de plus de 40% !
D'après l'article 2 de la loi n°86-825 du 11 juillet 1986, toujours en vigueur : «Il est procédé à la révision des limites des circonscriptions, en fonction de l'évolution démographique, après le deuxième recensement général de la population suivant la dernière délimitation.» La dernière délimitation réalisée par Charles Pasqua (faite à partir du recensement de 1982) date pourtant de 1986, et il y a bien eu deux recensements depuis, en 1990 et 1999.
Mais les gouvernements de Lionel Jospin et de Jean-Pierre Raffarin n'ont pas modifié le découpage électoral malgré l'obligation de la loi et les recommandations du conseil constitutionnel. Les élections législatives françaises de 2007 ont donc eu lieu sur la base du recensement de 1982, alors qu’en 25 ans la démographie française a considérablement évolué. En 2005, un rapport préconisait le remodelage des circonscriptions avant les législatives de 2007 mais il n'a pas été rendu public jusqu'à sa révélation par le journal Le Monde au mois de juin 2007.
Au sénat, c´est encore pire !
On retrouve bien sûr le même travers du système pour l'élection des sénateurs, où le vote rural des petites communes est surreprésenté au détriment du vote urbain des grandes villes.
D´après le site wikipedia, voici la représentativité secteur par secteur dans le département du Rhône : 14ème 91 663 habitants, 1ère 104 506 habitants, 8ème 106 191 habitants, 12eme 106625 habitants, 11eme 109931 habitants, 7eme 110819 habitants, 3eme 111033 habitants, 9eme 112142 habitants, 2eme 112 349 habitants, 10ème 116112 habitants, 4ème 117 386 habitants, 5ème 120 257 habitants, 6ème 124152 habitants et enfin 13ème 135257 habitants.

Commentaires

Articles les plus consultés :