Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Trois députés socialistes élus à Lyon ?

collomb+belkacem+Séholène Royal Pour Gérard Collomb "l´idée d´une vaguelette rose aurait bien sûr de la gueule". Mais bon, il ne faut pas trop rêver... en faisant ses comptes, mercredi matin au club de la presse, le toujours optimiste maire de Lyon calculait qu´il manquerait seulement quelques milliers de voix aux candidats Pierre Alain Muet, Thierry Braillard et Alain Touraine, son premier adjoint à la mairie.
Un retard qui pourrait être rattrapé entre les deux tours si les électeurs de gauche se mobilisaient davantage et ceux du MoDem se reportaient massivement sur le candidat de la gauche. Il est vrai Pour Najat Vallaud Belkacem, ce sera plus difficile. Mais la jeune candidate, porte parole de Ségolène Royal durant la campagne présidentielle, a déjà forcé l´admiration des militants en imposant un second tour à Dominique Perben. Et pourtant, le candidat de l´UMP n´avait pas lésiné sur les moyens. Dans cette sixième circonscription taillée pour la droite, laissée à contrecoeur par le député sortant Christian Philip en échange d´un poste à la francophonie, il aurait dû être élu haut la main dès le premier tour. Mais avec 48% des suffrages il a tout de même manqué de peu la première marche de son ascension vers la mairie. Car il ne cache pas son très peu d´intérêt pour ces législatives, ce que Najat Belkacem n´a pas manqué de noter : "les lyonnais, surtout ceux des quartiers de Mermoz, qui avaient voté massivement pour Ségolène Royal il y a un mois, ont besoin de quelqu´un qui les représente vraiment à l´assemblée nationale... Si les 65% d´électeurs qui se sont abstenus dans ces quartiers venaient voter au second tour dimanche, tout serait encore possible".
L´appui du MoDem
Les autres candidats socialistes faisaient à peu près la même équation, mais avec un retard moins difficile à surmonter du fait de leurs relations avec le MoDem. Jean louis Touraine dans la 3ème compte bien sûr sur l´appui explicite de l´ex ministre Azouz Begag, qui s´est opposé très fortement à Nicolas Sarkozy. Thierry Braillard dans la première parle, lui, d´appui "implicite" de l´ex présidente de la région Rhône-alpes Anne-marie Comparini qu´il avait soutenue quand elle s´était courageusement opposée à l´alliance de Charles Millon avec le Front National.
Mobiliser contre l´augmentation de la TVA
Mais eux aussi ne pourront pas être élus sans une mobilisation des abstentionnistes de gauche découragés par la "vague bleue" tant annoncée. Et c´est Pierre Alain Muet, conseiller économique de l´ex premier ministre Lionel Jospin, qui s´est chargé du réveil des troupes, avec un discours plus économique que politique : le candidat de la croix rousse a rappelé que si, dans le mois qui a suivi son élection, Nicolas Sarkozy a annoncé beaucoup de dépenses qui feront plaisir à ses électeurs, il faut maintenant parler du financement de ces dépenses. Un ministre a déjà annoncé l´augmentation de la TVA. "C´est faire payer à tout le monde, surtout aux plus pauvres, les cadeaux fiscaux qui viennent d´ètre faits aux plus riches" a insisté Pierre Alain Muet. Et de marteler que les français ont encore le temps de se réveiller. Avec une référence historique : en 1967 le premier tour des élections laissait prévoir une vague bleue. Les français dans leur grande sagesse, avaient corrigé leur vote entre les deux tours .

Commentaires

Anonyme a dit…
Lyon,une belle ville

J'ai passé 10 mois à Lyon et je dois dire que c'est vraiment une tres
belle ville à vivre.

En plus,les transports (le tram) sont bien adaptés à la ville et à ses
habitants.

Les point vélos sont nombreux.

Rien à voir avec l'anarchie total du Maire de Paris et de ses amis
intégristes verts.

Un très bon souvenir
Anonyme a dit…
A vouloir a tout crin voir dans le MODEM une force de centre gauche, le PS
s'aveugle.
Anonyme a dit…
Souhaitons, souhaitons. Il faut une opposition forte de sorte que les
électeurs reprennent courage pour les municipales. Je croise les doigts
pour Lyon.

Je compte quant à moi que les gens d'Allier vont se bouger, ils ont donné
au département un score magnifique pour la gauche, splendide. Je compte
qu'ils retournent aux urnes sans se décourager dimanche car en 2002 le
candidat communiste a échoué de moins de 1 point. Cette année le candidat
socialiste est devant. A tous, nous pouvons changer les choses et imposer
nos vues dans nos circonscriptions, une vue locale et non pas partisane et
parisienne comme avec les candidats de l'UMP.

Bonne journée.
Anonyme a dit…
Quand on entend Pierre-Alain Muet, cela donne effectivement envie d'aller
voter pour Emmanuel Hamelin.

Merci donc de ce rappel

Articles les plus consultés :