Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Pollution silencieuse de l´eau du Rhône : alerte au pyralène

Les associations de pêcheurs du rhône sont scandalisées. Depuis quelques mois, les autorités sanitaires ont interdit de consommer les poissons du Rhône pêchés depuis l'Ain jusqu'à l'embouchure de la Méditerranée. L´organisation écologiste WWF-France n'hésite pas, elle, à comparer la pollution du Rhône aux PCB à un "nouveau Tchernobyl" .
Des analyses sur les sédiments du lit du rhône puis sur les poissons ´font apparaìtre du pyralène. Détecté dès 2005 au nord de Lyon, ce produit est un polluant issu de l´industrie qui ne se dilue pas dans l´eau .
Une information judiciaire
Selon le quotidien gratuit 20 minutes, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Lyon en avril après la multiplication de plaintes contre X déposées par les collectivités et les associations de l'agglomération lyonnaise. Depuis, la section de recherches de la gendarmerie est chargée d'instruire ce dossier épineux.
Mais les associations sont attentives et ne veulent pas que cette enquête soit une simple occasion de "cartographier" la pollution du rhône. Il y a plus de vingt ans, l´usine de traitement des PCB Trédi, basée à Saint-Vulbas (Ain), a par exemple rejeté du pyralène avec l'autorisation de la préfecture ! "Qu'en est-il des familles qui habitent à cet endroit ? Et des populations asiatiques, friandes des poissons du Rhône ?" demandent t´elles.
"Pollution du rhône : un Tchernobyl à la française"
Le 19 septembre dernier, le WWF-France a organisé une conférence de presse en présence de Daniel Richard, président de WWF-France, Cyrille Deshayes, responsable du programme « Eau douce » au WWF-France, Hélène Blanchard, vice-présidente déléguée à l’environnement et à la prévention des risques du Conseil Régional Rhône Alpes Hélène Roche, ingénieur de recherche au Centre National de la Recherche scientifique (CNRS), Didier Bretin, Président de l’association interdépartementale des pêcheurs professionnels de la Saône et du Haut-Rhône, ainsi qu´un représentant de la Fédération Nationale de la Pêche loisir (FNP).
Ce rendez-vous avait pour objectif "d’interpeller la puissance publique sur cette catastrophe écologique et sur les mesures environnementales, économiques et de santé publique qu’il est urgent d’appliquer".
Un film sur la pollution du Rhòne est dores et déjà mis en ligne sur le blog "planète vivante" du WWF .





Commentaires

Olivier Cabanel a dit…
Attention, poissons dangereux ! En effet, depuis le mardi 7 aout 2007, il est interdit de consommer le moindre poisson dans le Rhône en raison d’une pollution sans précédents aux PCB (polychlorobiphényles), plus communément connu sous le nom de Pyralène de triste mémoire. Interdits à la vente en France depuis 1987, les PCB sont connus pour entraîner chez l’homme, s’ils sont ingérés régulièrement sur une longue durée, des pertes de fertilité, de croissance ou des cancers. Utilisés notamment dans les transformateurs électriques, ils font partie des douze polluants chimiques les plus dangereux, appelés par l’Onu polluants organiques persistants (POPs). Ils ont été largement déversés dans le Rhône dans les années 1980. On estime qu’environ 1200 millions de tonnes de Pyralene ont été produits dans le monde et qu’environ 400 millions de tonnes se trouvent dispersés dans l’environnement. Très peu solubles, ils se sont accumulés dans les sédiments, puis dans les graisses des poissons. Comme cette pollution s’aditionne, les petits poissons étant, comme chacun sait, mangé par les plus grands, et les plus grands finissant dans nos assiettes, il est probable que nombre de cancers sont imputables aux Pyralènes depuis des dizaines d’années . La première pollution a été constatée en 1986, les études ont démontré que la contamination provenait d’un site spécialisé dans la destruction des Pyralènes. Les concentrations mesurées à l’époque (en moyenne 5ppm) étaient nettement supérieures à la limite considérée comme admissible aux USA (2 ppm). En effet, à l’époque, il n’existait pas de normes en France.: des analyses réalisées à la demande de la Fédération Rhône-Alpes des Associations de Protection de la Nature (FRAPNA) à partir des moules d’eau douce ont permis de préciser l’origine de la pollution. Les concentrations en PCBs étaient 100 fois plus élevées chez les individus capturés en aval du collecteur des effluents de la zone industrielle de la plaine de l’Ain, site sur lequel se trouve une usine de destruction des PCBs. Nouvelle alerte en septembre 2006,interdiction de consommer du poisson dans le département du Rhône, ont suivi en février 2007 l’Ain et l’Isère, puis l’Ardeche et la Drome en juin , et maintenant c’est la totale. Ce qui paraît le plus invraisemblable, c’est que, malgré son débit important (1800 mêtres cubes à la seconde à son embouchure), et la dilution de la pollution que cela entraine, il reste suffisamment de danger pour que l’on interdise la consommation du poisson. Pourtant le Rhône c’est: 812 kilomètres de long, pour 97 800 km2, ce fleuve imposant peut etre comparé, par l’étendue de son bassin à l’Amazone. Il a tout vu, le Rhône, on a commencé par y poser des barrages, en prélever l’eau pour l’irrigation, les centrales nucléaires, puis on l’a bétonné sur sa quasi longueur. Une enquète est ouverte. Montrée du doigt l’usine Trédi (spécialisée dans le retraitement des déchets) de Saint-Vulbas (Ain), l’une des deux en France habilitées à retraiter les appareils contenant des PCB, est autorisée à rejeter de faibles quantités de ce produit dans le Rhône. Mais elle n’est pas seule en cause, d’après un pré-rapport de synthèse qui avait conclu que les sources de contamination étaient « anciennes, multiples et difficilement identifiables ». On l’aura compris, les coupables ne sont pas prets d’être identifiés, et ils peuvent continuer de polluer en rond sans être inquiétés. Croyez vous que le Grenelle de l’environnement mettra ce problème au menu des discussions ? J’ai des doutes.
Gwen a dit…
A l’occasion du Grenelle de l’environnement, Alerte Environnement vous propose de découvrir la face cachée du WWF. Des ses origines aristocratiques et coloniales à son idéologie malthusianiste en passant par ses comptes en banque et ses stratégies financières et politiques, vous saurez tout sur cette puissante ONG.
Uguen a dit…
Il y a tellement de pyralène dans les sédiments du Rhone que la pollution
est presque irrémédiable. Quand j'ai entendu cette info donnée par un
scientifique au JT de France 3, ça ma fait penser aux concentrations de
phosphate dans les sédiments marins sur les cpôtes bretonnes. Concentration
de phiosphate qui avec les apports de nitrates sont responsables de la
prolifération d'Algues Vertes et du dynophisis, plancton toxique, en
Bretagne.

Alors il est trés bien de faire des reportages sur la pollution en Chine,
mais il est bon de rappeler que nous ici en France nous avons aussi
beaucoup à faire.
la secrétaire d’Etat à l’Ecologie était le 10 octobre à Lyon. Elle a annoncé la mise en place d’un plan national sur les PCB (car le Rhône n’est pas le seul concerné par cette pollution). Le site du ministère a mis en ligne une cartographie de toutes les zones où les mesures de PCB ont révélé des concentrations supérieures aux normes européennes. Selon le journal Libération, Nathalie Kosciuko-Morizet s’est déclarée favorable à une «enquête d’imprégnation», afin de mesurer les doses de PCB chez les populations les plus exposées, notamment les pêcheurs et les populations ayant consommé de fortes quantités de poissons du Rhône.
L´ONG France Nature Environnement réclame, elle, une campagne nationale de prélèvements de poissons afin de déterminer avec précision la pénétration du PCB dans la chaîne alimentaire, et pas seulement une cartographie des sédiments, telle qu'elle a été présentée par la secrétaire d'Etat.
Celle ci était venue pour présider le premier comité de suivi et d'information PCB-Rhône qui vise à associer les différentes parties prenantes à la réflexion : présidents des conseils régionaux (Languedoc-Roussillon, Provence-Côte-d’Azur et Rhône-Alpes), conseils généraux, maires de communes riveraines, représentants d’associations de protection de l’environnement, représentants des pêcheurs amateurs et professionnels, riverains et industriels. Cette première réunion devait permettre "de partager et d’améliorer la connaissance actuelle sur le phénomène de pollution, d’informer sur les actions mises en œuvre par l’Etat et sur les projets de renforcement".
pêcheur131 a dit…
Dossier pollution du Rhône : J'ai voulu créer le forum de discussion ci après, qui ne semble pas avoir beaucoup de succés, mais qui semble donner raison à la conclusion de cet article sur le Grenelle de l'environnement.
http://evenements.wwf.fr/
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp ?id=14010
http://www.agoravox.fr/article.php3 ?id_article=28955
Visite du Président Sarkozi le 18 Décembre 2007, aux Saintes Maries de la Mer
http://www.blog-bois.com/article-11651796-6.html
http://www.laprovence.com/articles/2007/12/19/193645-UNKNOWN-Sarkozy-heureux-president-de-Camargue.php
Emission télévisée sur France 5, le 18 Décembre 2007 - 16 Heures 30,
concernant la pollution du Rhône.
Ce forum de discussion concerne le point suivant :
« Aucun commentaire des médias et des intervenants sur cette coïncidence
et sur le scandale de la pollution du Rhône : «
Nota : Le Forum RMC vient de supprimer ce sujet de discussion.

Articles les plus consultés :