Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Mitterrand l´africain ? un précieux éclairage de la Françafrique


Plus de dix ans après la mort de l´ancien Président de la République, le livre "Mitterrand l´africain" ? apporte un éclairage particulier sur l´itinéraire d´un homme qui disait de lui même lors d´un entretien avec Jean Lacouture : " C´est en Afrique que ma vie publique a pris son sens, dans le combat pour la révision des rapports coloniaux..." .
Avec ce voyage dans les "eaux troubles du vingtième siècle" on pouvait s´attendre à un pamphlet mais l´auteur, Gaspard Hubert Lonsi Koko, membre du bureau fédéral du PS à Paris, a sû éviter cet écueil et s´attache à "évoquer à froid une liaison basée sur les non dits".
Un parcours sinueux, caractérisé par le cynisme...
Car la complexité des relations franco-africaines ne cesse de donner le tournis, et ceux qui s´intéressent à ce thème savent bien qu´il n´y a pas de clivage droite-gauche dans ce domaine dit "réservé" de la politique française. Le parcours africain de l'ancien président est particulièrement sinueux. "Etait t´il tout simplement convaincu que dans le contexte géopolitique et stratégique mondial, la France ne resterait grande qu´en maîtrisant le continent africain ?" C´est la question que pose l´auteur. Il rappelle que Mitterrand, alors ministre de l´intérieur, fut chargé par Pierre Mendès France de "pacifier l´Algérie". Qu´il avait débuté sa carrière au ministère de la France d´Outre mer et qu´en 1949, il avait effectué un long voyage en Afrique noire. Car il faut se souvenir que François Mitterrand, loin de défendre l´indépendance des colonies, avait pour projet d´organiser un Etat fédéral entre la France et ses dépendances africaines. Ou encore qu´il a imposé en 1982, contre l´avis de députés de sa majorité (en faisant appel à l´article 49-3 de la constitution), la réhabilitation des chefs de l´OAS, Salan et Jouhaud.
La puissance des lobbies et les guerres de réseaux...
Gaspard-Hubert Lonsi Koko décortique les réseaux mis en place par Jacques Foccart et entretenus par quelques africanistes de gauche ; il décrit la "Françafrique" pour mieux expliquer la puissance des lobbies qui imposent la continuité dans les rapports entre la France et l'Afrique. À l'heure où l'actualité africaine est entre autres dominée par les conflits, l'exode de nombreux jeunes, la lente "colonisation" de ce continent par la Chine, et aussi l´influence de plus en plus insistante de l´islam en Afrique, d'aucuns ne cessent de s'interroger sur le devenir des relations franco-africaines après François Mitterrand et Jacques Chirac. Cet ouvrage donne quelques pistes très utiles à la compréhension des futures relations franco-africaines.
La cellule africaine de l´Elysée
Aujourd´hui, qu´en est t´il de la politique africaine de la France. Si Ségolène Royal, qui est née au Sénégal, a proposé durant la campagne de supprimer la cellule africaine de l´Elysée, Nicolas Sarkozy n´a pas du tout eu cette "audace". L´auteur note que "les accords de défense liant la France et certains pays d´Afrique restent dans l´absolu au coeur de l´ambigüité qui camoufle le maintien et le rôle purement économico-politique de l´armée française en Afrique". Nicolas Sarkozy a donné depuis son accession au pouvoir de nombreux signes de continuité dans les relations avec le "continent noir": réception de Omar Bongo, discours "paternaliste" de Dakar, soutien appuyé à son ami Bolloré. Rien ne dit que la France s´engage dans une rupture si nécessaire.
"Mitterrand l'Africain ?" Editeur : Les Editions de l'Egrégore

Commentaires

Anonyme a dit…
Combien de morts dans l’indifférence au RAWNDA par la faute de votre ami "Mitterand l’africain" ? Combien d’armes vendus par le fils Mitterand aux criminels en Afrique pour assassiner ? Voila les vrais questions dans le cadre d’un droit d’inventaire.
Anonyme a dit…
Lire aussi "La main droite de Dieu", Editions du Seuil 1994, sur les relations entre Mitterrand, les anciens de Vichy, les putschistes d'Alger,
etc...
Anonyme a dit…
A propos de la Francafrique, je vous renvoie également sur les oeuvres de Francois Xavier Verschave. Très éclairant. Nos
soutiens aux dictateurs, notre role dans le 'genocide' rwandais etc... L'intéret supérieur de la France n'a jamais été celui des peuples d'Afrique...
Anonyme a dit…
peux t'ont savoir maintenant ce qui va ce passer dans le futur ? merci
Anonyme a dit…
« Il rappelle que Mitterrand, alors ministre de l'Intérieur, fut chargé par Pierre Mendès France de "pacifier l'Algérie". »
Cette phrase suffit à résumer les « Evènements historiques » et comprendre la situation d'aujourd'hui ; jamais la France ne sera un pays libre...
Mitterand l'Africain, non ! Il convient plutôt de maudire la mémoire de ce criminel, ce grand fossoyeur de l'Afrique de Nord qui avait créé le TERRORISME au nom de la Mère Patrie française et qui au soir de sa vie et au seuil de l'enfer qui engloutira son âme et son corps avait souhaité notre perte...Avant de passer les consignes particulières au sorcier Chirac
!
Anonyme a dit…
et le sorcier sarkozy, alors ?
tu l'oublies ?
Anonyme a dit…
EH MOMO...calme toi...le plus grand des sorciers c'est mahomet...si,si...il s'est fait passer pour prophéte...il a colonisé le Maghreb et soumis les BERBERES...et vous n'avez rien compris...c'est pas beau ça ???
Anonyme a dit…
MONTALDO a aussi écrit quelques réalités vrais, sur ce personnage... Il
doit y avoir une bibliothèque rien que pour ce personnage...
Anonyme a dit…
L´auteur du livre, M. Gaspard-Hubert Lonsi Koko séjournera à Pointe-Noire - du 5 au 12 janvier 2008 - et à Kinshasa - du 12 au 18 janvier 2008 - où il présentera son ouvrage "Mitterrand l'Africain ?" et donnera quelque conférence sur le devenir des relations franco-africaines.
Cet ouvrage révèle effectivement les secrets de la Françafrique. Il permet de comprendre les raisons de la politique africaine de la France. Voir lien ci-contre : http://atelieregregore.oxatis.com/PBSCCatalog.asp?CatID=1729213

Articles les plus consultés :