Accéder au contenu principal

Le plus recherché...

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Une violente explosion cours Lafayette à Lyon a fait de nombreuses victimes

Il était un peu plus de midi ce jeudi 28 février, lorsqu´une violente explosion s´est produite à la hauteur du 115 cours Lafayette dans le troisième arrondissement de Lyon (quartier très fréquenté de la Part Dieu près des Halles de Lyon) .


C´est une fuite sur une conduite de gaz qui a provoqué l´explosion lors de travaux de voirie entre le 3e et le 6e arrondissement. D´après la préfecture, l'origine en est la manipulation d'une conduite de gaz souterraine par une entreprise de travaux.
Plusieurs blessés dont certains avec risque vital
A seize heures, le bilan s´établissait comme suit : (susceptible d'évoluer) 36 victimes, dont 14 pompiers, 5 policiers, traitées par les services de secours. Un pompier est décédé des suites de ses blessures. Une centaine de pompiers ont été déployés et six îlots d'immeubles évacués. L´incendie a touché les immeubles des 115, 117 et 119 cours Lafayette.


Selon les témoins, tout le quartier a tremblé et les deux premiers étages des immeubles qui jouxtent la conduite ont été complétement détruits par la déflagration.
Les premières vidéos sont diffusées sur YouTube
Le Maire de Lyon Gérard Collomb a bien sûr annulé tous ses rendez vous de campagne et la ministre de l´intérieur, Michelle Alliot-Marie, s´est rendue dans l'après-midi à Lyon. Elle s´est rendue sur les lieux de l´accident avant de se déplacer au chevet des blessés et de rendre visite à leurs familles.
Une série noire qui a commencé avec le jour de l´an

Depuis le début de l´année, la ville de Lyon fait face à une série impressionante d´accidents, incendies et autres explosions dues au gaz. Les dernières en date ont eu lieu dans des restaurants de la Croix Rousse et de la rue de la Charité.

Dans ce même quartier de la Part Dieu déjà, un incendie avait ravagé un appartement dans la soirée du réveillon. La même nuit, le feu avait détruit plusieurs appartements d´un immeuble proche de la place Bellecour, rue de la République à Lyon. Dans cet incendie spectaculaire, qui avait provoqué la mort d´un homme très connu dans le milieu médical lyonnais, Alain Ehrsam, on ne connaît toujours pas les véritables circonstances et causes du drame.

Pour l´incendie de la rue de la République le soir du réveillon,

c´est tout un immeuble qui doit être reconstruit

Commentaires

D´après le dernier communiqué de la préfecture à 16h40, 300 policiers ont été déployés, six îlots d'immeubles ont été évacués (immeubles de bureau et d'habitation). Les personnes évacuées ont été orientées vers le gymnase Bellecombe où elles ont été prises en charge par les services de la ville de Lyon.
Dans un communiqué, Jean-Jack QUEYRANNE, président de la région Rhône-Alpes, a adressé, au nom de l’ensemble des conseillers régionaux, "ses pensées les plus émues et ses sincères condoléances à la famille de la victime". Il
présente également à l’ensemble des blessés ses voeux sincères de très prompt rétablissement.
"Dans ces circonstances, écrit Jean-Jack QUEYRANNE, je tiens à faire part de ma solidarité à
Gérard COLLOMB, Maire de Lyon et souhaite rendre hommage aux personnels de Gaz de France, aux Policiers et aux soldats du feu, volontaires ou professionnels, qui payent aujourd’hui un lourd tribut à la mission exemplaire qu’ils assument au service des citoyens avec courage, dévouement et efficacité".
Anonyme a dit…
Bilan de la Préfecture à 20 heures :
- Le bilan s'établit comme suit : 41 personnes impliquées, dont 14 pompiers, 4 policiers, ont été traitées par les services de secours.
- 1 technicien du gaz grièvement blessé.
- 1 pompier est décédé des suites de ses blessures.
- Les sapeurs-pompiers ont maîtrisé les foyers d'incendie.

- Seule l'enquête définira si la manipulation d'une conduite de gaz souterraine par une entreprise de travaux est à l'origine de l´explosion.


- 160 pompiers et 190 policiers ont été déployés.

- Six îlots d'immeubles ont été évacués (immeubles de bureau et d'habitation). Deux ilôts restent ce soir interdits.

- Les personnes évacuées ont été orientées vers le gymnase Bellecombe (157 avenue Thiers) où elles ont été prises en charge par les services de la ville de Lyon. L'opération de relogement est en cours.
(...)
Ce que la presse a oublié de signaler: ce sont les bavures policières qui ont visé 5 jeunes don 4 d'origines maghrébines et un d'origine malgache. Lors des évacuations des immeubles et des lieux de travail, ces personnes ont été fouillés au corps, plaqués au sol sans aucune explication par des agents en civil. A t'on cru à une menace terroriste.
Tahar, coeur de Lyon
Anonyme a dit…
Une association des victimes de l’explosion au gaz

L'Association AVECLRB, créée récemment sous l'impulsion des sinistrés du cours Lafayette et de la rue Barrier, vient d’élire son président, Vincent Delattre. Soutenue par la FENVAC, l'association a pour but de défendre les intérêts des personnes ayant subi un préjudice suite à l’explosion au gaz survenu le 28 février 2008 à Lyon mais également de s’investir dans des actions de prévention. Obtenir réparation et éviter que d’autres personnes ne subissent le même sort, sont des leitmotivs forts au sein d’AVECLRB.

Une initiative collective pour une juste réparation
L'association a pour objet principal de rassembler les personnes ayant subi un préjudice suite à l’explosion au gaz survenu le 28 février 2008 Cours Lafayette à Lyon, et de les aider à obtenir justice et juste réparation pour les préjudices subis.
Elle a également vocation à :
• informer sur les circonstances de l’accident ;
• contribuer à la recherche de la vérité sur les causes de l'accident ;
• engager ou participer à des actions de prévention afin d’améliorer la sécurité, notamment concernant le déroulement des travaux sur la voie publique ;
• contribuer à l’amélioration de la prise en charge et l’accompagnement des victimes.
L'association sera également compétente pour défendre les intérêts collectifs notamment dans le cadre de l’article 2-15 du code de procédure pénale.

Un bureau qui s’organise
Le bureau de l’association vient d’être constitué par une équipe motivée et compétente regroupant des bénévoles très actifs. Tous les immeubles sinistrés y sont représentés ainsi que les commerces. L’objectif est d’avoir, pour chaque immeuble sinistré, une personne « relais » pour échanger et transmettre l’information facilement aux victimes. Tous les types de préjudices sont ainsi représentés. L’association ne souhaite oublier personne. L’association est en train de réunir une centaine d’habitants et commerçants concernés par le sinistre.

Une communication active
Toutes les bonnes volontés ont été rapidement mises à contribution. Dès le départ, un site Internet sous forme de blog « www.aveclrb.org » a été créé. Il s’agit là d’un outil indispensable pour la bonne marche de l’association puisque toute sa communication transite via cette plate-forme interactive. Autre avantage, il permet de dialoguer directement avec les internautes ; ces derniers peuvent d’ailleurs y laisser des billets. Une action soutenue auprès de la presse a été également organisée. L’association compte bien se faire entendre et ne pas tomber dans l’oubli. Vincent Delattre, président et porte-parole de l’association, a déjà répondu à plusieurs reprises aux médias et continuera d’être disponible pour ces derniers.
Un plan d’actions soutenues
L’association lance d’ores et déjà un appel aux entreprises impliquées dans cette explosion, Gaz de France, Véolia et l’entreprise Michel Roche, pour se réunir autour d’une table et discuter d’une indemnisation à l’amiable rapide pour les sinistrés. Elle souhaite également demander au procureur de la République qu’un comité de suivi
soit formé au plus vite. Une campagne d’affichage dans le quartier est en cours cette semaine pour faire connaître l’association et permettre de recueillir au sein de l’association un maximum de victimes. Le 9 avril à 19 H, une réunion rassemblant tous les sinistrés aura lieu à la mairie du 6ème, 58 rue de Sèze, Lyon. Cette dernière aura pour principal objectif de faire le point sur l’avancement du dossier.

La FENVAC en bref : La fédération nationale des victimes d’accidents collectifs a pour objet d’aider les Associations adhérentes à réaliser un ou plusieurs de leurs objectifs dans le but général d’obtenir davantage de solidarité, de vérité et de justice pour les victimes d’accidents collectifs ou de catastrophes de quelque nature qu’elles soient, et de contribuer à améliorer la sécurité pour tous. Ces buts seront atteints par tous moyens, notamment l’aide et l’assistance dans tous les domaines nécessaires.

En savoir plus : aveclrb.org
Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur