Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Grand Lyon : Collomb pratiquement assuré de garder la présidence !

Le premier tour des municipales a été marqué par une très bonne opération pour la gauche qui est pratiquement assurée de trouver une majorité au Grand Lyon.

Ce dimanche tous les regards se sont focalisés sur la victoire historique de Gérard Collomb (il le rappelait lui-même, si il y a un exemple de Grand Chelem sur tous les arrondissements par Michel Noir, jamais un maire n' avait été élu dès le premier tour) .

Le Grand Lyon pourrait basculer clairement à gauche.

Mais une autre victoire se profile derrière ces résultats : la gauche serait en train de conquérir le Grand Lyon (où elle n' était pas majoritaire) sans forcément avoir besoin des négociations d' appareil qui avaient eu cours lors des précédentes élections.

Paul Serres, maire de Mions


Si on fait les comptes, le Grand Lyon vient d' intégrer deux villes marquées clairement à gauche, Grigny et Givors (Martial Passi élu avec 52,6%). A Mions, le sortant Paul Serres, qui avait ravi la commune à la droite en 2001, est réélu dès le premier tour alors qu' on le pensait menacé ; d' autres villes comme Feyzin, Rillieux (46,27% pour Renaud Gauquelin), Décines, sont pratiquement assurées de rester à gauche. Vénissieux avec André Gérin et Vaulx en Velin avec Maurice Charrier garderont leurs équipes sortantes, enracinées depuis plusieurs décennies. Et même Saint Priest, où la député-maire sortante Martine David avait été largement battue lors des législatives ! Elle obtient un spectaculaire 44,47% au premier tour alors que se trouvaient face à elle pas moins de quatre listes, en plus du Front National, traditionellement fort dans cette ville de banlieue, mais qui cette fois a été laminé : le député Philippe Meunier (UmP) obtient 38,49%, la conseillère régionale verte Véronique Moreira 6,36% , Habib Darwiche du MoDem 4,70% et une liste autonome menée par Nasser Kairouani 2,4 %. La sénatrice socialiste Christiane Demontès, par contre, avec 39,74%, ne réussit pas son implantation à St Fons . Elle devra faire face dans un second tour difficile au maire sortant Michel Denis (45,07%), mais pourra peut être compter sur une plus forte mobilisation des électeurs (45,82% d´abstention au premier tour).
Autre grande ville de l´est lyonnais, Bron restera socialiste. Avec un taux d´abstention de 43,91%, le "bastion" de Jean Jack Queyranne a réélu la maire sortante Annie Guillemot 53,6% face à une droite émiettée : J.C. Arfi (UmP) 21,47%, Eric Sommier (UDF) 7,86%, David Liabeuf (Divers droite) 5,55%, Maxime Verner 3,67% . Françoise Mermoud, écologiste, obtient elle 7,87%. De même , à Chassieu, le socialiste Alain Darlay manque de peu l´élection au premier tour avec 49,86% face à l´UmP Nicole Sallet (38,24%).

Le "sarkozyste" Philippe Cochet debout sur les ruines de la droite


Philippe Cochet sur le plateau de SurfTV le 9 mars

(cliquer ici pour voir la vidéo)

A Caluire, l' UMP Philippe Cochet, pour sa première candidature, fait un très bon score de 56 % et s' impose comme le leader de la droite lyonnaise, laminée à Villeurbanne (où Henri chabert ne dépasse pas les 25 %*) et bien sûr à Lyon où Dominique Perben lui-même est battu par Thierry Philip. A Oullins, le maire sortant François Noël Buffet qui avait tenté de représenter un temps une alternative de droite pour le Grand Lyon, a été réélu au premier tour avec 50,18% des voix face à Jean-louis Ubaud (socialiste) qui obtient 44,06%. Avec 5,76%, la liste d´extrême gauche de J Luc Renault aura empêcé le retour de la gauche dans cette ville ! A Brignais, l´Ump Christophe Guilloteau est en ballotage favorable (33,95%) face au socialiste Marcus Enyouma (24,72%) avec une triangulaire possible puisque l´UdF Guy Boisserin peut se maintenir avec 18,17%. A Ste Foy Lès Lyon comme dans les autres villes de l´ouest lyonnais, la droite résiste bien en général : avec une participation supérieure à la moyenne départementale (60,89% de votants), l´UMP Michel Chapas obtient 38,80% devant cyrille Isaac Sibille (UDF) 30,68% et la socialiste Marie Hélène Castrignano 18,9%. Enfin, phénomène rare pour être signalé : la ville de Meyzieu qui avait été ravie par la droite en 1981, confirme son attachement à son maire UmP Michel Forissier. Elu dès le premier tour avec 53,18%, il devance largement la socialiste Odette Garbrecht (30,82%).

Signe du vent qui tourne, dimanche à la préfecture, l'ex député Marc Fraysse, connu pour son parcours pour le moins sinueux, a fait une apparition très remarquée. Souriant comme à son habitude, il claque une bise à Gérard Angel (les potins d'Angèle), tape dans le dos de Michel Mercier (président ex-MoDem du conseil général) et s' amuse avec des journalistes : "je viens de prendre un verre avec les frères Philip pour fêter la victoire de Thierry... c' est bien la première fois que je trinque avec les socialistes !"...

* Les résultats pour Villeurbanne : Abstention 50,58% J.paul Bret, maire sortant PS 46,53%, Henri Chabert (UmP) 23,82%, Richard Moralès (MoDem) 14,58% , Front National 6,71%, Gilles Lemee (la gauche autrement) 5,83%, Lutte ouvrière 1,87% et liste divers gauche Janin 0,66% - Au deuxième tour, Richard Moralès se maintiendra et il y aura donc une triangulaire Bret, Chabert, Moralès.

Commentaires

Articles les plus consultés :