Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Biennale : les lions entrent dans la fosse aux ours !

La troisième biennale des lions de Lyon initie les passants à des pratiques d' arts plastiques spécifiques et à la connaissance du travail d' artistes contemporains ! Le projet, totalement autofinancé, permet de découvrir les arts plastiques actuels dans la rue !




Les organisateurs ont invité (évidemment) 69 artistes* du monde entier pour décorer des lions de marbre, mais aussi des ours cette année. Les œuvres seront visibles un peu partout dans la ville, jusqu’au 3 juillet. Elles seront ensuite exposées dans l' atrium de l' hôtel de Ville pour être vendues aux enchères.

Une initiative d' un médecin psychiatre
L' idée des lions de Lyon est très récente puisqu'il s' agit seulement de la troisième édition. C' est une idée originale d' un médecin psychiatre, Mohamed Attia, né à Skikda en Algérie en 1949 et qui vit à Lyon depuis 1952. Fondateur d'Emma Prod., il a conçu le projet 60 lions, 60 lieux, 60 artistes en 2004 et en 2006. L’association avait alors demandé aux artistes de travailler sur 60 moulages de lions, pour les exposer un peu partout dans la ville. A l' issue de l' exposition, les résultats de la vente aux enchères sont partagés entre les artistes et l’association, qui après remboursement de ses frais, utilise les bénéfices au profit de projets caritatifs. C' est ainsi que Emma prod. a versé 50 000 dollars à la Maison des Cultures Amérindiennes (Québec), 50 000 euros à l’Association Mornantaise pour Personnes Handicapées (France), 30 000 euros à l’Association Schams – Solidarité avec l’Algérie (France).
Devant le succès de l’opération -et de la vente aux enchères publiques- Emma Prod a proposé de reconduire l’opération sur un rythme biennal.

Robert Stalport (France) / Hall du journal Le Progrès


A chaque biennale sa ville partenaire
La manifestation est maintenant coorganisée avec la Ville de lyon en jumelage avec une autre ville du monde. Cette année, la ville partenaire est Québec, d' où l' idée d' étendre les "variations" aux ours (polaires). En 2006, Lyon s’était associé à la ville de Turin, qui a pour emblème le taureau, ce qui a donné lieu à l' édition d' un très beau livre de photographies. Les villes associées aux prochaines éditions devraient être Shangaï (2010), et Francfort (2012)…

Pour les organisateurs, la biennale des lions est aussi l' occasion de créer dans la ville une surprise artistique. En effet, "l’installation d’œuvres d’art originales dans la cité invite à la fois à une redécouverte de la ville et à un jeu de piste amusant".






Dans son atelier de Tahiti, Toromana Teina prépare un "lion tatoué"

A voir Place Kléber - Lyon 6ème

En Photos :

Ferdi Giardini (Italie) / Pont Bonaparte
Mathieu Klein (France) / Pont Bonaparte

Chloé Surprenant (Québec) /Fosse aux ours Pont de la Guillotière
Rolf Walter (Allemagne) / Fosse aux ours Pont de la Guillotière
Sylvie Bérard (France) / Fondation Bullukian
Jean Fontaine (France) / Fondation Bullukian
Thierry Chassagnac (France) / Place Bellecour
Paul Bosland (France) / Place Bellecour
Frédérique Poizat (France) / Office du tourisme
Edith Simonet (France) / Cinéma rue de la République
Luis Sepulveda (Chili) / LPA parking République

Et çà continue (cliquez ici)
Si vous aussi, vous souhaitez partager vos meilleures photos de la biennale, vous pouvez nous écrire à redaction@lyonenfrance.com

* Le numéro du département du Rhône est 69



Commentaires

Articles les plus consultés :