Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Le Conseil général finance l' insertion, le logement social et les vins du Beaujolais

Quelques semaines à peine après les élections cantonales, le Département du Rhône a finalement repris un travail plus concret et de nombreux dossiers ont pu être abordés lors de la réunion du 16 mai.
Si le logement social a pris une large place dans l' emploi du temps des conseillers généraux, d' autres sujets moins souvent médiatisés ont été abordés, comme les nombreuses subventions aux agriculteurs du Beaujolais.


Les aides aux viticulteurs du Beaujolais
Le Département a engagé le 31 mars 2006 une politique "volontariste" d’aide à la restructuration foncière du Beaujolais. A ce jour 766 demandes d’aides à l’arrachage ont été acceptées. Elles correspondent à près de 990 hectares et à 3, 663 Millions d'€uros d’aides financières. L’Assemblée départementale a accepté lors de cette session 149 nouvelles demandes d’aide correspondant à 172, 90 hectares à arracher et à 639 746, 28 € d’indemnisation !
Parallèlement le Département à décidé d’accorder une subvention de 7 000 €uros à l’Union des producteurs du cru Brouilly, afin de "soutenir l’organisation de la Fête des crus du Beaujolais, manifestation qui concourt selon elle au rayonnement du Beaujolais".

Social : En route pour "l' expérimentation du contrat aidé unique (CAU)"

Le contrat d’insertion revenu minimum d’activité (réservé au secteur marchand), et le CAV, contrat d’avenir (réservé au secteur non marchand) ont permis, selon le Département du Rhône à plus de 7000 personnes bénéficiaires du RMI d’accéder au monde du travail. Dans le même temps, l’Etat a lui aussi développé ces contrats pour les publics dont il a la charge : personnes percevant l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou l’allocation parent isolé (API).

Des contrats très critiqués par les employeurs et peu clairs pour les bénéficiaires

Néanmoins, par leur manque de lisibilité, de souplesse et les contraintes qu’ils imposent à la collectivité et aux employeurs, ces contrats ont été souvent critiqués. D’où l’arrivée du nouveau Contrat aidé unique (CAU) qui devrait "simplifier les procédures". Le CAU ne comporte plus que deux volets : marchand et non marchand . Il unifie toutes les caractéristiques des précédents contrats, renforce l’accompagnement vers l’emploi avant et pendant le contrat, autorise des périodes d’essai pour découvrir un métier ou conforter un projet professionnel et développe des réponses aux différents freins à la reprise d’activité des bénéficiaires (santé, mobilité, gardes d’enfants…).
Le Département été retenu pour expérimenter à partir du 1er juillet 2008, et pour 3 ans, ce nouveau contrat CAU.

Rénovation urbaine- Le conseil général financera les "démolitions reconstructions" de logements sociaux.

Lors du Congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat fin 2007 l’Etat, l’ANRU (Agence Nationale de rénovation Urbaine) et le Département s' étaient engagés à mobiliser leurs moyens pour "restructurer les quartiers prioritaires de la politique de la ville classés en zone urbaine sensible (ZUS) et, exceptionnellement, ceux qui présenteraient des caractéristiques économiques et sociales analogues". Dans le Rhône, le programme regroupera sur 13 sites des opérations concernant prioritairement le logement, son articulation avec les espaces publics, les aménagements et équipements publics, la démolition et la reconstitution intégrale de l’offre sociale démolie sur l’agglomération lyonnaise.

Des avenants seront donc signés par le département pour les quatre Grands Projets de Ville (Lyon/La Duchère, Rilleux-la-Pape/Ville nouvelle, Vaulx–en-Velin/Mas du taureau, Pré de l’Herpe/Grappinière et Vénissieux/Les Minguettes), ainsi que pour l’Opération de Renouvellement Urbain de Bron/Terraillon.

Subventions

Les Conseillers généraux ont par ailleurs voté un certain nombre de subventions

- Pour le logement (aides à habitat et humanisme, au Fonds de Solidarité Logement -FSL- pour l’aide aux impayés de loyer, l’accès au logement des personnes en difficulté, la médiation locative, les impayés d’eau et d’énergie, l’accompagnement social lié au logement).

- Pour les aides aux vacances par l' intermédiaire des Caisses d’allocations familiales.


-Pour le sport avec des aides pour la "Fête du Sport et de la Famille" en septembre 2008 au Domaine départemental de Lacroix-Laval,et pour le Triathlon du lac des Sapins à Cublize. Enfin il a relancé son "opération jeux de maillots" : 483 clubs sportifs se verront offrir cette année leurs maillots. Cette aide, destinée aux équipes de jeunes, concerne les clubs affiliés à une fédération habilitée.

Commentaires

Articles les plus consultés :