Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



De l'ego-mobile à l' ecomobile : l' attitude des français évolue rapidement

 La crise économique et la hausse du prix de l' essence n'ont pas que des effets négatifs ! Une enquête BVA réalisée à l' occasion de la sortie de la nouvelle Fiat Grande Punto démontre que les conducteurs seraient en train de modifier profondément leur comportement au volant, délaissant une attitude "égocentrique" pour une prise en compte de l' écologie et de l' économie, ce qu' un sociologue a appelé le passage de l' EGOmobile à l'ECOmobile.


L' étude, en ligne sur le site www.neoconducteur.com semble démontrer un changement des pratiques des automobilistes, aussi bien dans le choix de leur véhicule que dans l' attitude au volant ! Signe de "l' air du temps", les conducteurs adoptent de nouveaux comportements et la préoccupation écologiste semble avoir pris le pas sur toute autre considération (le plaisir au volant, la sensatin de puissance ou de liberté...) . Finie donc l' aire du 4x4 :  les "néo-conducteurs" adoptent des comportements "inédits" jusque là, que les constructeurs commencent à prendre en considération.


Pour BVA, les valeurs qui émergent chez le neo conducteur  sont “le respect de l’environnement, l’hédonisme, l’attention portée aux autres usagers de la route(vélos, piétons, autres automobilistes), l’ouverture d’esprit (covoiturage) et l' intelligence à l' heure des choix économiques". 


 Le respect des autres, particulièrement des piétons et des deux-roues, s’impose comme la valeur dominante liée à la conduite (93%) alors que  la performance du véhicule n' est plus un critère que pour 37% des sondés. L’automobiliste qui se considère tour à tour comme piéton, cycliste ou usager des transports en commun se sent donc aujourd' hui comme "partie intégrante d’un système".


A Lyon, on peut commencer un trajet domicile travail en voiture, continuer en métro et terminer en Velo'V !


Le néoconducteur n'envisage plus la voiture comme un mode de transport unique : il considère aujourd' hui  tout à fait possible d’utiliser plusieurs modes de déplacements au cours d'un même voyage domicile/travail. A Lyon, il n' est plus rare de voir des personnes vivant en banlieue laisser leur voiture au parking relais  de Saint-Priest  ou Vénissieux pour prendre le tramway ou la ligne D du  métro et terminer leur "parcours" en Velov' jusqu' à leur lieu de travail. 


Une opération qui paraissait inimaginable  il y a encore quelques années mais qui aujourd' hui fait gagner du temps, du stress et même de l' argent si l' on considère le prix de l' essence, celui du stationnement   et... des amendes !


Le développement  du covoiturage


Le covoiturage arrive désormais en tête des solutions envisagées (25% des sondés trouvent aujourd'hui  la formule “tout à fait possible”, même si ils ne la considèrent pas pratique. 











Article sponsorisé

Commentaires

Articles les plus consultés :