Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



La tension monte autour du Lyon-Turin

Il semble que tous les "décideurs", industriels, politiques et même fonctionnaires européens se sont donné le mot ! Depuis quelques mois, tous communiquent sur le projet Lyon-Turin, "dont il faut assurer le financement" selon la Région Rhône-Alpes, que le gouvernement doit "développer, voire même accélérer" d' après les entreprises intéressées par le fret ferroviaire !


Il faut accélérer le projet Lyon-Turin
Le projet avance donc, mais tout le monde semble d' accord sur le fait que çà ne va pas assez vite ! Sous la Présidence du PDG de BSN Franck Riboud (groupe Danone), des professionnels du transport et de la logistique viennent de se réunir à Lyon. Ils s' inquiètent et lancent un appel pour que les gouvernements français et italien permettent d'augmenter dès 2010 les tonnages transportés par le train. Car au rythme d' avancement actuel du projet, c' est toute la zone frontalière des Alpes qui risque d' être très rapidement congestionnée par les camions !
L' Etat français par exemple n' a pas encore lancé d' appel d'offre sur la construction de la plateforme de chargement des camions sur son territoire. Il a aussi "manqué", d' après la Région Rhône-Alpes, des subventions possibles de la part de l' Union Européenne.

Même l' UMP s' impatiente
Dans une interview publiée cette semaine par le site internet du Point, Christian Estrosi s' impatiente : "Je ne critique pas, j'aide et j'incite, car je veux que personne ne s'endorme sur des slogans. Je demande à Jean-Louis Borloo d'aller jusqu'au bout de la logique de son grand ministère d'Etat de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire. Il faut aller plus vite sur le Lyon-Turin, il faut favoriser les alternatives au tout-routier...".
D' après l' hebdomadaire, le secrétaire général adjoint de l'UMP cache à peine ses ambitions ministérielles. En cette période d' évaluation du travail des ministres, il indique "On n'est pas candidat à ce genre de poste ! Mais l'écologie est l'affaire des plus déterminés, et j'en suis".
L' Europe s' engage pour le ferroutage*
En attendant que les politiques se mettent d' accord au niveau national, on apprend que la Commission européenne a donné mercredi son accord "à la prolongation des aides française et italienne au projet expérimental d'autoroute ferroviaire entre Aiton et Orbassano".
D' après cette décision, la France et l'Italie pourront chacune accorder une subvention d'environ 22 millions d'euros afin de soutenir économiquement le service d'autoroute ferroviaire qui fonctionne déjà entre Aiton et Orbassano. La balle est donc bien dans le camp du gouvernement !

*Le ferroutage est un système de transport qui consiste à embarquer les poids lourds avec leurs chauffeurs sur des trains pour des parcours de 200 à 300 kilomètres. Ce mode de transport alternatif permet de réduire la congestion des routes, l'impact sur l'environnement et contribue aux objectifs affichés d'une politique de développement durable.
(Avec le site LYFtvEconomie-)

Commentaires

Articles les plus consultés :