Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Alzheimer : un plan d'action européen est nécessaire...

Le Forum des personnes âgées, organisé par le Conseil Général du Rhône le jeudi 16 octobre, a été l'occasion de détailler le plan d'actions contre la Maladie d'Alzheimer.


Un problème de santé publique des plus urgents
L'espérance de vie en France a connu une progression formidable tout au long du XXème siècle, passant de 45 ans en 1900 à 79 ans en 2000. Il faut même rappeler que lorsque la Sécurité Sociale a été créée en 1945, l'espérance de vie moyenne des français dépassait à peine l'âge de la Retraite . Mais si les années gagnées le sont, le plus souvent, en bonne santé, l'apparition de troubles cognitifs est de plus en plus fréquente avec l'avancée de l'âge . On estime aujourd'hui à plus de 60% de ces troubles cognitifs, les pathologies liées à la maladie d'Alzheimer, soit plus des 2/3 des personnes concernées. Celà représente donc, pour la collectivité et en particulier pour les Conseils Généraux qui en ont la charge, un problème de santé publique des plus urgents et des plus importants.
La maladie a des conséquences humaines lourdes sur le patient et aussi sur l'ensemble de son entourage. Les services du département notent par exemple que l'impact économique de la maladie est important : "on estime le coût d'un malade à 22099 Euros par an, dont plus de la moitié (55%) pris en charge directement par les familles".
Au niveau de la recherche, même si il n'existe pour l'instant que peu de médicaments, la maladie est insuffisamment diagnostiquée et 1/4 seulement des malades bénéficient d'un traitement.
Vers un accompagnement personnaliséCette maladie a été déclarée grande cause nationale en 2007 et le département du Rhône a élaboré un Plan d'Actions avec les Maisons du Rhône labellisées, qui constituent autour d'elles un "réseau de partenaires" dans les secteurs médico-sociaux (CCAS, associations d'aide à domicile...) et sanitaires (hôpitaux, médecins libéraux...). Dans le cadre de ce plan, l'information est renforcée auprès des différents acteurs concernés et une "démarche qualité" est mise en place, tant au domicile des malades que dans les lieux d'hospitalisation.
Une problématique qui touche l'Europe entière
Présidente de l'Alliance européenne contre la maladie d'Alzheimer, la député européenne Françoise Grossetête (UMP) rappelle "qu'en France on estime à 860 000, le nombre de personnes atteintes d'Alzheimer ou de maladies apparentées et que ce chiffre atteint plus de 6 millions de personnes en Europe". Elle a lancé récemment la préparation d'une question écrite au Parlement, avec certains de ses collègues parlementaires, sur les priorités de la lutte contre la maladie d'Alzheimer en Europe. "Cette déclaration écrite doit recueillir la majorité des signatures des parlementaires européens pour envoyer un signal politique fort à la Commission européenne et aux gouvernements des Etats membres afin qu'un Plan européen de lutte contre la maladie d'Alzheimer voit le jour", indique t'elle. La maladie d'Alzheimer est une affection dégénérative du cerveau, qui peut aussi toucher, mais dans un faible taux, des personnes dans la force de l'âge. Il faut selon elle en faire une priorité d'action de l'Union Européenne, avec un financement de la recherche, de la prise en charge et de la qualité de vie, et enfin un programme d'action autour de l'éthique et des aspects juridiques.

Commentaires

Articles les plus consultés :