Accéder au contenu principal

Photo : quand le Beaujolais nouveau touche le fond...de la piscine !

Un article de Vinquébec vient rappeler la chute d´image du Beaujolais Nouveau à l´international. Une chute qui ne sera certainement pas enrayée par une désastreuse campagne de communication (voir photo sur le site de France Info)
La Société des alcools du Québec vient d´informer ses agents et fournisseurs "qu´elle procédera différemment de l’année dernière en ce qui concerne la sélection des vins nouveaux 2008".
4000 caisses cette année au lieu de 7000 en 2007
Depuis plusieurs années, la SAQ constate un désintérêt de la clientèle québécoise pour ce type de vin, tendance qui s’est également confirmée selon elle dans le marché mondial. De ce fait, la SAQ diminuera considérablement les quantités offertes. Cette année, un maximum de 4 000 caisses sera commercialisé (au lieu des 7000 de l´année précédente).
Au détour de l´article bien documenté de Vinquébec, on découvre les actions de promotion pour le moins originales du Beaujolais nouveau au Japon. "Aux sources d’eau chaude de Hakone, à l’ouest de Tokyo, pour célébrer l’arrivée du vin nouveau, les visiteurs peuvent se baigner dans une piscine un peu particulière : du beaujolais y a été ajouté".
Des subventions du Conseil Général du Rhône
Rappelons que, comme LYonenFrance l´indiquait au mois de juin dernier, le département du Rhône, dirigé par Michel Mercier, a voté dans sa session de juin une nouvelle aide de 137 352 € aux viticulteurs du Beaujolais "pour réaliser un site internet". Le Département qui a aussi financé des "sentiers fleuris" pour la somme de 251 558 € , ainsi qu´une subvention de 321 000 € pour "des actions de promotion au Japon". De quoi remplir de bien belles piscines de Beaujolais !
Les crus du Beaujolais gardent tout de même leur cote
Une note d´optimisme tout de même : les québecois font semble t´il la différence entre vins nouveaux et crus du Beaujolais : l´article de Vin Québec se termine ainsi : "il ne faut pas confondre beaujolais nouveau (vendu après quelques semaines de cuve) et les crus du beaujolais. Ces Brouilly, Moulin-à-Vent, Morgon et autres sont souvent de grande qualité".
(voir l´article "Beaujolais, très chère bouteille" sur le site LYon-Politique.fr).

Gilles Roman


Commentaires

desigoyer a dit…
Madame, Monsieur,
Je suis toujours surpris de vos commentaires sur les subventions du département au profit du Beaujolais: je pense que vous devriez vérifier vos informations ... et leur source.
J'avais déjà lu votre article sans réagir mais citer à nouveau ce sujet quand vous évoquez le Québec me parait décalé !
Bien à vous, un lecteur régulier
Les décisions du Conseil général du Rhône en matière d'aide au Beaujolais sont en ligne. Toutes ne sont pas citées dans l'article mais vous pouvez trouver par exemple celle-ci:
http://www.rhone.fr/poseidon/fichier?idNumDoc=51292&idTypDoc=Délibération

ou celle-ci qui n'est pas citée dans l'article :
http://www.rhone.fr/poseidon/fichier?idNumDoc=52044&idTypDoc=Délibération
Anonyme a dit…
Ils ont bien raison nos amis Acadiens !!! Cette picrate n’a pas grand chose à voir avec un grand cru de Beaujolais . Ils essayent de nous faire boire à grand renfort de marketing leurs affreux beuvrages trafiqués au possible .
Et les médias, comme chaque année, nous feront l’apologie de ce tord-boyaux . Il va encore être meilleur que l’an dernier, il a un goût de cerise, de banane voir de cassis . Enfin n’importe quoi pour qui est un tant soit peu oenophile .
Anonyme a dit…
Ou est-il le temps ou le beaujolais qu’il soit nouveau ou non avait encore gout de beaujolais, nostalgie d’une époque ou chez les frères Troisgros il accompagnait servi à la bonne température en pichet d’étain un excellent pavé de charolais... Depuis marketing, production forcée et marchés facile l’ont complétement torpillé. Alors qu’il aurait pu, en gardant sa qualité, être le fer de lance de l’exportation des vins français de par le monde ...seulement pour cela il fallait jouer en équipe, ce qui n’est pas le fort de la viticulture française...maintenant les californiens, australiens,sud africains etc..se sont taillés d’énormes parts de marché.Dommage, vraiment dommage...
Anonyme a dit…
Le Beaujolais nouveau n’est bon qu’avec des cornichons dedant !

Il n’a rien a voir avec les grands crus... juste le nom !
Anonyme a dit…
le Beaujoulais nouveau ca me gonfle, c’est la fete a Ducon Lajoie,
chaque annee (je vis a l’etranger) ils se livrent a une parodie grotesque de tout
ce qu’il y a de plus franchouillard, bal musette, cotillons bleu blanc rouge
avec les incontournables hits d’Edith Piaf, bref tout ce que j’aime ..
Enfin c’est pas a negliger si ca peut nous faire vendre du pinard a l’etranger, vu le deficit du commerce exterieur on a pas trop les moyens de faire la fine bouche, par contre je suis effare du montant des subventions allouees a cette occasion, ces chiffres sont ils confirmes ? des audits sont ils effectues quant a l’utilisation de ces allocations ? 321 000 € pour "des actions de promotion au Japon" effarant !
Anonyme a dit…
Enfin une bonne nouvelle

Boire un vin qui n’a pas fait sa fermentation malo-lactique, c’est comme s’attaquer à un(e) adolescent(e) pré-pubère: c’est de la pédophilie oenologique.

Dans le cas du Beaujolais, je me souviens que la profession avait obtenu une lourde condamnation d’une petite feuille de choux lyonnaise qui avait commis le crime de lèse-majesté de critiquer ce vin. Je n’étais pas très amateur avant, j’ai arrêté tout commerce avec le Beaujolais après. Quitte à boire du Gamay, les vins de Touraine n’ont jamais eu la prétention du Beaujolais. La grenouille voulait se faire plus grosse que le boeuf. Elle était juste ridicule. Elle nous gonflait, elle s’est finalement dégonflée.
Anonyme a dit…
N’en déplaise aux esprits chagrins et aux pisses-vinaigre de tout poil, la sortie annuelle du Pif est l’occasion, pour quelques amis miens d’organiser une petite soirée bien "franchouillarde" autour de charcuteries diverses, de fromages variés et de pains de qualité. Au milieu de ce paradis du cholestérol trônent quelques quilles de Pif et c’est avec énormément de plaisir (lié pour partie au breuvage, pour partie à la tablée) que nous nous amusons à picoler un breuvage qui, certes, ne casse pas trois pattes à un canard, mais qui sait contenter quelques joyeux drilles qui n’envisagent nullement qu’il puisse être fait référence à quelques autres fioles poussiéreuses et à étiquettes nobles qui attendent au fond de nos caves une occasion pour être confessées.
Dans quelques jours, les medias vont nous bourrer le mou avec Halloween et ses horribles masques, ses bonbons à la con et ses sonneries intempestives à ma porte. Je déteste cette mode américaine (oui, je sais, les érudits arrivent à chaîner cette daube jusqu’à notre continent pour y trouver quelque argument) qui oblige nos mouflets à se grimer et à faire comme les ricains. Je boycotte ce simulacre. Par contre, et pour faire contre-pied, la sortie du Beaujolais primeur est, chez moi, fêté.

Que les esprits grognons, amateurs de bibines à haute valeur ajoutée laissent donc ce truc improbable au niveau de ce qu’il est ; un amusement. Comparer le Pif avec d’autres vins travaillés relève, un peu, quand même, de la malhonnêté.

Tentez la soirée ; vous invitez des amis et laissez-vous faire...
Anonyme a dit…
Et le GAILLAC nouveau vous connaissez ... ? en Midi Pyrénées il devance le Beujoulais Nouveau .... Le Vin se Boit ....
Le Beaujolais s’Ingurgite....
Scoop
Pour faire face aux faillites de leur Banques , et relancé leur Economie , les Etats Uniens vont lancer Le COCA-COLA Nouveau !!!!
Anonyme a dit…
Le beaujolais nouveau est au portefeuille ce que Préfontaines et Kiravi étaient à l’estomac. Une fois remisés dans les étagères de notre mémoire collective et sélective, ils ne vieillissent finalement pas si mal.
Anonyme a dit…
je crois que vous devriez arrêter de dire n'importe quoi sur le beaujolais!
C'est un vin qui au niveau qualité prix est imbattable.Le beaujolais est un vin apprécier par tout le monde ainsi les festivités du beaujolais nouveau.
Un amoureux des terres Beaujolaise a dit…
Mesdames,Messieurs,
Prenez le temps d'être sérieux un temps soit peu. Connaissez-vous rééllement notre beau terroir Beaujolais, ou êtes vous simplement citoyens d'une grande ville pour qui le temps et les saisons ne vous concernent peu. Dois-je vous rappeler, que le Beaujolais est vendanger à la main, contrairement aux autres Bourgognes ou Bordeaux ou celà se fait à 99% à la machine ! ! ! Nous sommes ici en présence d'un vin simple, fruité, agréable à boire et surtout festif, ne comparons pas cela aux grands crus, nous sommes sur un autre terrain, mais un terrain où la qualité est plus que jamais au rendez-vous.
Un fervant défenseur du Beaujolais !
Comoedia a dit…
Le Beaujolais est à l'honneur
Pour se mettre en bouche, rien de tel que le beaujolais primeur 100% raisin, vin d’amitié et de palabres avant de déguster des crus du Beaujolais accompagnés de notre formule « assiettes »
« RETOUR AU BEAUJOLAIS »
Voulez-vous connaître un des plus grands mystères de Lyon? Il fut un temps où le Beaujolais était le troisième fleuve qui arrosait la ville, un temps joyeux où dans des canis sans décor, des bouchons misérables pour gens de peu, à la Croix-Rousse ou derrière Perrache, on buvait dans la joie et l'amitié le vin lampant des coteaux de Beaujeu, bref un temps où les Lyonnais aimaient vraiment le beaujolais. Cet amour s'en est allé : c'est devenu un vin de Parisiens gâché par un marketing idiot qui d'année en année a invité les buveurs à découvrir dans leur verre les arômes de toutes les herbes de la Saint-Jean, des fragrances de banane, de fraise... Un breuvage international que l'on vend jusqu'au Japon. Triste folklore. Certains journaux s'en mêlèrent pour dénoncer les sinistres reginglards, les dérisoires picolos dont certains, il est vrai, semblaient se contenter dans la convivialité bien arrosée des arrivées de vins nouveaux.
A vrai dire, je n'ai jamais compris qu'on pût boire de mauvais vins quand il en existe tant d'excellents. Revenons donc dare-dare au domaine du Vissoux de Pierre-Marie Chermette, à son Brouilly, à son Fleurie, à son Moulin-à-Vent, reprenons un verre des vins fringants de Jean-Paul Brun, domaine des terres dorées (toute la gamme), découvrons le champion des beaujolais naturels, Guy Breton et son disciple Karim Vionnet. De la vraie culture naturelle, une vinification naturelle, pas d'ajout de sucre, presque pas de soufre et des levures, le moins possible, toujours indigènes. Saluons Xavier Benier et ses cinq hectares de sols limoneux et schisteux sur les pentes de Saint-Julien : des vieilles vignes bien exposées, qui donnent des vins charmeurs, frais comme le printemps. C'est l'occasion ou jamais de redécouvrir que le beaujolais est un vin alerte qui délie les langues et contribue plus qu'aucun autre à réchauffer les cœurs.
D'autres terroirs s'invitent aussi à la fête avec les Mâcon du domaine de la Sarazinière qui produit un blanc fastueux, le Mâcon Bussières Le Pavillon, mais aussi des rouges (gamay) d'une belle jovialité. Avec aussi les merveilleux vins du Val de Saône de Guy Bussière(www.guybussiere.fr) qui tire le meilleur de l'aligoté et du cépage melon qui, en d'autres lieux, produit le muscadet.
Un coup de chapeau pour finir à Olivier Paget et à son vaillant restaurant, Le Fleurie, 123 rue de Gerland dans le 7ème: un des plus remarquables militants en faveur des grands beaujolais qui accompagnent sa belle cuisine!
----------------------------------
LYonenFrance a dit…
Le Beaujolais commence (lentement) à redresser son image avec une nouvelle campagne basée sur les crus et la qualité: http://www.lyftv.com/2010/11/jean-pierre-coffe-redecouvre-le.html
La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…