Accéder au contenu principal

OL/ Bordeaux : le ton monte entre Aulas et l'Equipe

La direction de l'Olympique Lyonnais vient de publier sur son site une longue lettre ouverte à "l'Equipe", en réaction à un court article publié par le quotidien sportif le samedi 15 novembre sous le titre "Bordeaux répond à AULAS" (lire ici) -
Le Président de l'Olympique Lyonnais se montre t'il décidément très susceptible avec des journalistes soucieux "de faire monter la sauce" avant un match au sommet ? Nous publions ici cette lettre ouverte afin que nos lecteurs puissent se faire une idée.
"Décidément, que Jean-Michel AULAS s’exprime ou non dans les colonnes de L’Equipe, le résultat est le même, vous prenez plaisir à interpréter négativement ses propos et à les présenter de manière nuisible pour qu’il ait le mauvais rôle aux yeux de vos lecteurs.
Votre jeu du jour a consisté à reprendre des extraits savamment choisis et mis en scène d’une interview de Jean-Michel AULAS au quotidien de la région bordelaise Sud-Ouest pour suggérer, pour ne pas dire affirmer, que le Président de l’O.L. avait cherché à déstabiliser Yoann GOURCUFF.

Permettez-nous ici de vous faire part de quelques commentaires sur votre façon de procéder,
1. le principe d’un entretien est de répondre à des questions. Jean-Michel AULAS ne s’est donc pas
« épanché longuement » comme vous croyez bon de l’expliquer, sur ce que vous appelez (pour nous ne savons quelle raison d’ailleurs) « le cas GOURCUFF ». Il a simplement répondu à une interview qu’un de vos confères bordelais avait sollicitée, et donc aux questions que votre confrère a décidé de lui poser, tout comme votre confrère a décidé de la date de parution de cet entretien
2. pourquoi avez-vous pris un tel soin à minimiser l’exposition des propos que vous avez recueillis auprès des dirigeants bordelais, qui étaient contraire à votre cause ?
3. pourquoi n’avez-vous pas pris la peine d’interroger directement Jean-Michel AULAS sur ses propos que vous avez repris chez un de vos confrères ? Vos certitudes étaient donc telles que son éclairage ne vous intéressait pas ? Ou étiez-vous tellement certain que Jean-Michel AULAS allait vous contredire que vous l’avez soigneusement évité, quitte à vous asseoir sur un principe évident d’éthique et d’équité qui veut qu’on demande l’opinion de celui que l’on met en cause avant de porter le moindre jugement sur lui ?

Vous devriez également vous interroger sur la façon dont votre confrère Sud-Ouest a traité dans ces colonnes d’aujourd’hui la réaction des dirigeants bordelais à l’interview de Jean-Michel AULAS. Juste quelques lignes sous le titre
« Rien de déstabilisateur », avec ces mots communs de Jean-Louis TRIAUD et Laurent BLANC « cet avis, sollicité en interview, n’était pas spontanément provocateur ». Avouez que si le quotidien régional de Bordeaux dont le journaliste a eu, lui, Jean-Michel AULAS en direct pour son interview, résume ainsi la situation, vous devriez avoir de bonnes raisons de le croire.
Malheureusement pour vous, les dirigeants bordelais ont plus de hauteur et d’intégrité que vous ne l’imaginiez. Les questions que vous leur avez posées vous sont donc revenues comme un boomerang. Mais peu importe, au mépris de tous, dirigeants, joueurs, supporters, lecteurs, et même de votre propre profession, vous avez choisi d’essayer de créer des problèmes là où ils n’existaient pas.
C’est malhonnête et malheureusement de plus en plus récurent dans vos colonnes, sans que cela ait une incidence positive sur le niveau de vos ventes qui continueront au contraire inéluctablement de baisser si vous persistez dans cette attitude consistant à dénigrer l’élite en tentant d’opposer fictivement les meilleurs, et à croire que c’est ainsi que vous satisfaites vos lecteurs.

L’histoire de votre quotidien mérite mieux que cette dérive malsaine que vous imposez à vos lecteurs et à tout le football français. Ne vous plaignez dès lors pas que ces mêmes lecteurs vous le reprochent ouvertement.

Le match de demain soir entre l’O.L.et Bordeaux, comme d’autres entre équipes de l’élite, contribue à la valorisation du championnat de France de Ligue 1. Les dirigeants, entraineurs et joueurs de l’O.L.comme ceux des girondins, méritent mieux que ce type d’article.

La direction de l’Olympique Lyonnais.
P.S. : Il va de soi que Jean-Michel AULAS décline la demande d’entretien formulée par Sébastien TARRAGO pour un article à paraître demain sur JUNINHO. Le président de l’O.L. le regrette mais il a trop d’attachement et de respect pour JUNINHO pour prendre le risque de voir ses propos une nouvelle fois déformés. "

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…