Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Une fuite à la centrale du Bugey entraîne la pollution du Rhône

L´alimentation de Lyon en eau potable a dû être fortement diminuée à la suite d'une fuite d'huile mercredi à la centrale nucléaire du Bugey (Ain).
L´entreprise Veolia a annoncé l´arrêt du pompage des eaux du Rhône et la mise en service de la station de secours de Rillieux la Pape pour la production d´eau potable.
L´agglomération lyonnaise compte 1,2 million d'habitants et son approvisionnement en eau potable a dû être divisée par trois a"afin de ne pas attirer dans la zone de captage l'huile qui s'est échappée de la centrale du Bugey".
L'usine de secours "n'avait pas été sollicitée pour faire face à une crise depuis l'hiver 2004, quand le niveau des eaux avait fortement baissé à la suite de la sécheresse".
"De l´huile industrielle non radioactive"
Une centaine de litres d'huile industrielle non radioactive se serait échappée mercredi d'un réservoir avant de se répandre sur le fleuve. Le site internet "Enviscope", spécialisé sur les questions d´environnement, rappelle que "le Rhône alimente la nappe phréatique, principale ressource en eau potable du Grand Lyon... Dès l’alerte, les équipes de Veolia Eau ont constitué le maximum de réserves en eau avant de stopper le prélèvement dans les puits de pompage les plus exposés, pour éviter toute pollution de la nappe et attendre le passage de cette pollution".

Commentaires

Les Verts Rhone a dit…
Le nucléaire, une énergie qui nous fait courir beaucoup trop de risques.
Après les fuites de polluants radioactifs dans l’eau des rivières et des nappes dans les centres radioactifs de Tricastin et après les risques d’explosions techniques à la centrale nucléaire de Cruas, c’est Bugey qui vient nous rappeler que Lyon est bien au coeur de la première région nucléarisée du Monde. Lyon a dû mettre en marche son unité de secours pour produire son eau potable. Mais que ce serait-il passé si un incident plus grave avait eu lieu ?
Plus que jamais, pour les Verts, il est temps que Rhône-Alpes tourne la page du nucléaire et développe les énergies renouvelables.

Articles les plus consultés :