Accéder au contenu principal

Le plus recherché...

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

La Chambre de Commerce ne connaît pas la crise !

Sans nier les effets de la crise économique à Lyon, la Chambre de Commerce dresse un état des lieux plutôt optimiste en ce qui concerne les possibilités de "résister" du tissu économique local.

Pour le Président de la CCI, Guy Mathiolon, "même si en matière d'économie, la confiance est un facteur primordial, les indicateurs restent encore positifs". Pour preuve de cette bonne dynamique de l'économie lyonnaise, il remarque par exemple le taux particulièrement important de créations d'entreprises, l'engagement renouvellé des banques pour accompagner les entrepreneurs, le développement de l'activité de l'aéroport ou encore la bonne tenue des salons d'Eurexpo. "La balance commerciale de la Région Rhône-Alpes reste excédentaire", fait t'il remarquer, et les investissements publics et privés prévus dans les prochaines années devraient permettre d'accompagner les mesures gouvernementales d'amortissement de la crise.


Une baisse de l'activité mais pas de situation catastrophique
Mais on ne peut pas nier que la plupart de ces bons indicateurs de l'agglomération sont liés à l'activité précédant la crise financière, qui s'est accentuée depuis fin septembre. Benoît Soury, Vice Président de la CCI de Lyon et Directeur Général de La Vie Claire, dresse un tableau en demi teinte de l'évolution des entreprises lyonnaises :


Dans le domaine de l'industrie, tous les secteurs sont touchés par la crise, en particulier les sous-traitants qui sont nombreux dans l'automobile et la chimie. Ceux là notent déjà "un repli des commandes et des baisses des prévisions d'exploitation, ce qui pourrait avoir des incidences sur l'emploi dans les semaines à venir". Mais il note aussi que des entreprises continuent leur expansion, par exemple dans les secteurs de la pharmacie, de la santé ou des jeux vidéo.

Quand le bâtiment tousse...
Dans le BTP, la crise est là avec en particulier la fameuse question de la confiance : même si les particuliers ne ressentent pas encore vraiment les effets de la crise économique, ils préfèrent repousser un investissement lourd. Mais pour Benoît Soury, les excellentes années passées dans ce secteur du bâtiment devraient permettre aux entreprises qui ont sû être prévoyantes d'amortir un peu cette baisse d'activité.


Des points de fragilité
Autre secteur qui connaît des difficultés, celui de la logistique. Plusieurs grandes entreprises sont implantées près de Lyon et la plupart ressentent une baisse d'activité, chiffrée aujourd'hui à environ 20%.
Enfin dans les secteurs des services et du commerce, l'agglomération lyonnaise bénéficie d'un réseau très dense et l'inquiétude concerne surtout les secteurs "non alimentaires", du fait toujours de cette propension des ménages "à restreindre ou à repousser leurs achats".


Investir "dans la révolution verte des éco-technologies"
Forts de ce constat, les responsables de la CCI estiment que "Lyon est bien placée pour le rebond". L'organisation consulaire elle-même, qui gère l'aéroport et le centre d'exposition, va lancer un important plan d'investissement, pour l'agrandissement d'Eurexpo et l'amélioration des accès à St Exupéry. Pour réduire les problèmes de trésorerie des petites entreprises, elle a déjà commencé à réduire ses délais de paiement.
De même, la collaboration établie avec les institutions de la région (Grand Lyon, Conseil Régional, pôles de compétitivité, Universités...) devrait permettre d'investir "dans la révolution verte des éco-technologies" . Aidées par les nouvelles réglementations, les entreprises de ce secteur vont connaître un fort développement dans les prochaines années : dans les domaines de la gestion de l'eau, de l'acoustique, du traitement des déchets, de l'amélioration et rénovation de l'habitat ancien, du recyclage, du développement des énergies alternatives... l'agglomération lyonnaise est très bien placée. Elle a aussi des possibilités de développer la recherche, d'obtenir des brevets et d'exporter son savoir faire.
Pour accompagner les entreprises dans ce moment difficile, la CCI mettra aussi en place un plan d'action, avec un accent particulier en direction des très petites entreprises, celles qui ont le plus de problèmes de trésorerie. Selon Guy Mathiolon, "il faut en finir avec cette communication sur la frilosité des banques... Les banques se sont engagées à soutenir les petites entreprises ; les entrepreneurs qui connaissent des difficultés ne doivent pas rester isolés , ils peuvent faire appel à la CCI, nous sommes là pour les accompagner, les informer et les orienter".

Commentaires

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur