Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Les parents d' élèves inquiets écrivent au Ministre

Les parents d'élèves de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) du Rhône viennent d'adresser une lettre ouverte au ministre Xavier Darcos.
Dans tous les domaines couverts par le secteur de l'Education Nationale, "les menaces sur l'école maternelle (diminution du nombre d'enfants de moins de 3 ans scolarisés et création des jardins d'éveil), la suppression des RASED (Réseau d’Aides Spécialisées pour les Enfants en Difficulté), la diminution des moyens en personnel et en temps d'enseignement et la réforme des lycées (décidée sans concertation) et qui allait être mise en œuvre dans la précipitation", ils ont décidé d'exprimer leur angoisse et leur refus que le département du Rhône fasse l'objet "d'expérimentations", en particulier sur la création de jardins d'éveils privés, dans les locaux et avec les moyens des écoles maternelles.

Nous reproduisons ici cette lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’éducation nationale :

"Monsieur le Ministre,
Vous avez fait plusieurs déclarations et annonces à propos de l’école maternelle en total décalage avec la réalité, ces déclarations ne s’appuient sur aucune étude référencée et présentent un danger pour l’avenir du grand service public de l’éducation, auquel les Français sont attachés.
En effet vous déclariez en juillet 2008 :
"Est-ce qu'il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l'État, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ?"Les enfants ne peuvent être scolarisés que s’ils n’ont plus besoin de couches. Pour ce qui est des siestes, notons pour votre information que les temps de repos et de relaxation sont eux aussi pratiqués dans des classes de plus grands et qu’ils participent à l’équilibre de l’enfant. Ces temps de sieste sont souvent utilisés par les enseignants de maternelle pour préparer les activités qu’ils feront avec leurs élèves ou pour avoir avec certains d’entre eux, qui ont moins besoin de repos, des activités adaptées ou pour permettre des décloisonnements avec d’autres classes de la même école. C’est donc assurément du temps perdu !
Enfin, cette déclaration nie surtout l’essentiel « l’éducation », mission première de vos personnels, mais peut être est-ce volontaire. Nous voyons dans cette déclaration la volonté de « préparer les esprits » à accepter le projet des « jardins d’éveil ».
La maternelle n’est pas une garderie pour trop jeunes enfants
En effet vous semblez vouloir convaincre l’opinion publique que la maternelle n’est qu’une garderie pour trop jeunes enfants ! Comment pouvez-vous, Monsieur le Ministre, défendre un projet de simple garderie et mettre à terre un pan entier de l’éducation ? N’êtes vous pas le garant, pour tous les enfants, d’une politique d’éducation ambitieuse ? Alors que seule la logique comptable de l’État semble prévaloir dans ce projet :
- Ces « jardins d’éveil » feraient fonction de garderie seule, aucun projet pédagogique n’ayant été évoqué, et la pédagogie coûte.
- Ces « jardins d’éveil » feraient porter sur les collectivités locales, les caisses d’allocations familiales et
les familles la charge financière, que d’inégalités en perspective !
A moins que ne soit aussi intervenue une logique idéologique, qui voudrait que les femmes restent au foyer. En effet pour les familles les plus modestes, c’est une conséquence probable de la fin de la maternelle gratuite.


Non à l'expérimentation des "jardins d'éveil" dans le RhôneL’un des membres du gouvernement a annoncé que notre département serait pilote avec celui de la Mayenne pour tester cette mesure. C’est pourquoi notre fédération départementale vous interpelle et prend à témoin avec cette lettre ouverte les élus locaux, les parents d’élèves, les médias, et au-delà tous les citoyens.
Nous ne voulons pas servir de cobayes à un recul du service public d’éducation ! Nous vous demandons de retirer ce projet et de vous inscrire dans une démarche de concertation basée sur :
- Une analyse des enjeux de l’école maternelle à 2 ans, intégrant une évaluation des résultats scolaires des enfants qui l’ont fréquenté sur plusieurs années.
- Une étude financière approfondie des coûts actuels de cette maternelle et des coûts des « jardins d’éveil » pour leur mise en place et leur fonctionnement, avec un cadre légal définissant la charge pour l’État, les collectivités locales, les caisses d’allocations familiales, et les familles. En intégrant aussi les modes de financements.
- Une mise en place d’un projet pédagogique concerté avec les professionnels et les membres de la communauté éducative (pédagogues, professionnels de la petite enfance, fédérations de parents d’élèves, associations familiales, collectivités locales, caisses d’allocations familiales ….).

Monsieur le Ministre, si cette concertation est menée à son terme dans le respect de toutes les parties prenantes et si preuve est faite de l’intérêt pour les enfants, pour les familles et pour les finances publiques de ce projet, notre fédération soutiendra votre projet.
Dans le cas contraire nous espérons, Monsieur le Ministre, qu’avec l’ensemble du monde politique, vous aurez la sagesse de respecter l’intérêt général qui doit normalement guider vos choix, et que vous retirerez purement et simplement ce projet pour concentrer l’action de votre ministère à développer une école publique, laïque et gratuite pour tous les enfants de la république. Certains, Monsieur le Ministre, que vous aurez à coeur de répondre à notre démarche dans l’intérêt de tous, nous vous prions de croire en l’expression de toute la considération due à votre fonction"


Pour le conseil d’administration,
Jean Claude FRANÇOIS,
Président FCPE du Rhône.

Commentaires

Articles les plus consultés :