Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Michel Mercier : "Bayrou est bien plus à droite que moi"

Le président du Conseil Général du Rhône Michel Mercier, qui aurait été pressenti par Nicolas Sarkozy pour une entrée au gouvernement, indique aujourd'hui que les accords PS/Modem ne peuvent fonctionner que sur des zones géographiques où il peut y avoir des accords locaux.
Sur ses relations avec le président du MoDem François Bayrou, avec qui il reste proche, Michel Mercier déclare : " François et moi ne sommes pas tout le temps d'accord, mais on se parle tous les jours. Regardez sur mon portable, j'ai des appels échangés avec lui à 10h05, à 9h35, à 9h28 : trois fois ce matin. Il a une posture politique dans une situation précise, ce qui est bien normal, il a une place à jouer. Mais je le connais depuis longtemps et je peux vous dire qu'il est plus à droite que moi !"
Bayrou Royal : "Il n'y a pas de place pour deux dans le même marigot !"
Michel Mercier trouve par ailleurs "utopique" un scénario de rapprochement entre l'aile Royaliste du PS et le MoDem de François Bayrou : "Ça ne correspond pas du tout à la réalité, indique le trésorier du MoDem, qui ajoute "Il n'y aura pas de fusion Bayrou-Royal, pour la simple et bonne raison qu'ils seraient tous les deux sur le même créneau, et qu'il n'y a pas beaucoup de place pour deux dans le même marigot. Et puis les deux partis sont très différents. Le Modem est devenu un parti de militants, alors que le PS est un parti d'élus. Autrefois l'UDF était un parti d'élus et le PS un parti de militants, et ça s'est inversé".
Mercier, pivot de la réforme sur les collectivités locales
Michel Mercier qui avait annoncé son départ du Conseil Général pour la fin 2008, indique par ailleurs "qu'il a encore du travail à terminer". Des dossiers importants restent encore à régler : le budget, la mise en place du RSA, et surtout celui du très coûteux Musée des Confluences pour lequel les retards s'accumulent.

Dans l'hypothèse d'un remaniement ministériel, le nom de Michel Mercier revient souvent pour porter le projet de la réforme des collectivités locales. Sur ce dossier, Il prônerait aujourd'hui une attitude pragmatique, au cas par cas, pour favoriser le regroupement de communes et la fusion des départements et des régions. Mais pour faire des propositions, il faudra attendre le rapport de la commisison Balladur, qui travaille sur le même sujet ! source : Lyoncapitale-

Commentaires

Articles les plus consultés :