Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Gérard collomb : "le oui a représenté 23% des inscrits"

Le Maire de Lyon n'en démord pas : à la suite du vote des militants socialistes sur les listes porposées par la direction pour les élections européennes, il vient d'adresser un communiqué dans lequel il "refait les calculs". Il demande à la direction de "tirer toutes les conséquences en améliorant les listes ... afin d’engager la campagne".
Voici le texte complet du communiqué de Gérard Collomb :
" Le résultat du vote sur les listes proposées pour les européennes a révélé le malaise qui est aujourd’hui celui des militants socialistes.

Pour la première fois, une liste a été rejetée, celle de la circonscription Centre.
En Bourgogne, les votes contre et les abstentions représentent une majorité. En Bretagne, dans trois fédérations sur quatre, le « non » l’a emporté.

Dans la Région Rhône-Alpes où nous avions appelé à exprimer notre désaccord par le refus de vote, l’abstention ou le vote « contre », le « oui » a représenté seulement 23% des inscrits. Et comme il était annoncé, la Gironde a refusé d’organiser la consultation.

J’espère que, loin des ses premières déclarations, la direction saura en tirer toutes les conséquences en améliorant les listes et fera tout dans les prochains jours pour réunifier le Parti afin d’engager la campagne des Européennes après la convention du 21 mars, dans les meilleures conditions possibles".
Vincent Peillon demande "d'arrêter les frais"
Celui que Martine Aubry a bombardé "tête de liste" pour la région Sud Est, le député européen sortant Vincent Peillon, a lui, demandé "d'arrêter les frais".
Ce proche de Ségolène Royal s'est exprimé ce vendredi 13 mars sur France2 après que les militants socialistes du Centre ont rejeté jeudi soir la liste pour les élections européennes : "Je pense qu'il serait raisonnable d'arrêter les frais. Les bisbilles internes des socialistes sont profondément inconvenantes, à un moment nous avons d'autres choses à faire".
Vincent Peillon, élu député européen en 2004 dans le Nord-Ouest, a ajouté qu'il n'aurait aucun problème pour travailler avec Gérard Collomb. "Je veux entrer en campagne avec tous les socialistes. Les socialistes gagnent quand ils sont rassemblés", a souligné Vincent Peillon qui estime, lui que le vote démocratique des militants a marqué une approbation de la liste.

Commentaires

Articles les plus consultés :