Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Sans abris, vers le retour des "tentes rouges"

Alors que les associations d'aide aux sans abris indiquent que la situation des personnes pas ou mal logées a empiré ces dernières semaines, la Préfecture du Rhône a communiqué que l'Etat s'est engagé sur 1M€ supplémentaire pour la période hivernale.
Durant la fin de semaine, les tentes rouges sont réapparues "temporairement" Place Bellecour. L'Association des Don Quichotte, qui effectue un "tour de France du mal logement", voulait ainsi attirer l'attention du public sur une situation qui perdure.
Mais à Lyon, le préfet délégué pour l’Egalité des chances a déclaré récemment que des actions ont été engagées pour "améliorer et rénover l’ensemble du dispositif d’hébergement". Au-delà des 30,4 millions d’euros (+ 30,38 % par rapport à 2006) mobilisés en 2008 dans le Rhône pour l’hébergement, l’accompagnement social, le 115 et les équipes mobiles d’intervention, l’Etat aurait consacré 926 976 € au seul dispositif hivernal 2008/2009 (chiffre arrêté au 23 février 2009).
Des difficultés liées à l'augmentation des demandes d'hébergement
Cependant, la gestion de ce dispositif se heurte à certaines difficultés : l’augmentation des capacités d’hébergement a d'après les institutions, créé un appel d'air et "fait émerger des demandes nouvelles". Ainsi, parmi les personnes hébergées à l’hôtel, 4 sur 10 étaient inconnues du 115 du Rhône avant le 25 décembre.
Par ailleurs, certains demandeurs n’ont pas donné suite aux offres d’hébergement qui leur étaient faites. Ainsi, la Préfecture regrette qu'entre le 26/12/2008 et le 22/02/2009, 136 personnes ne se sont pas présentées aux hôtels où une chambre leur avait été réservée (le coût d’une chambre est en moyenne de 45€), de même que 669 personnes ne se sont pas présentées dans les foyers.
"Pendant cette période, alors que des moyens humains et financiers importants étaient mobilisés, 805 personnes n’ont pas donné suite à l’offre d’hébergement qui leur avait été faite", s'est plaint le Préfet.
Une réduction des offres d'hébergement en hôtel
Ce constat a amené les pouvoirs publics, à "moduler temporairement les offres d’hébergement en hôtel (hormis les périodes de grand froid) afin de réguler le dispositif, dans un souci de bonne gestion des deniers publics". Selon la Préfecture, cela ne remet naturellement pas en cause l'engagement pris le 31 décembre dernier de satisfaire toutes les demandes d'hébergement régulées par le 115.
Augustin Legrand, le populaire représentant de l'association des Don Quichotte, qui était à Lyon ce week-end, ne se satisfait évidemment pas de ces solutions temporaires. Il a annoncé une nouvelle mobilisation nationale des mal logés et de leurs défenseurs pour le 15 mai si d'ici là les pouvoirs publics ne font pas d'offre raisonnable pour solutionner ce problème. (

Commentaires

Articles les plus consultés :