Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Après le méga-transfert, quel avenir pour les prisons lyonnaises ?

Le plus gros transfert de Lyon ne concerne cette année ni Juninho ni Benzema, mais les quelques 500 prisonniers qui doivent passer en 24 heures - entre le 2 et le 3 mai- des prisons du centre ville (quartier de Perrache) au nouveau centre de détention de Corbas.

Ce genre de transfert n'est pas une nouveauté pour l'administration pénitentiaire qui a déjà effectué le même type d'opération lors de l'ouverture de la nouvelle prison de Toulouse. Mais c'est le plus important pour le nombre détenus concernés.

La prison St-Paul était particulièrement renommée pour son insalubrité. Tout comme sa "soeur" -Saint-Joseph- elle aura vécu plus de 150 ans. Dans le nouveau centre pénitentiaire de Corbas, les conditions de vie, pour les détenus comme pour le personnel pénitentiaire, devraient être bien meilleures, ce qui n'empêche pas les uns et les autres de s'inquiéter et de craindre en particulier une "déshumanisation" et la "modernité" des locaux. A Corbas, tout sera automatisé. Le contact humain risque de disparaître derrière une multitude d'écrans et de caméras.
Les prisons de Lyon pourraient être réhabilitées, transformées ... ou détruites.
A propos de l'avenir des bâtiments, ce qui est sûr, c'est que l'administration pénitentiaire souhaite s'en débarasser le plus rapidement possible et au meilleur prix. Des promoteurs seraient intéressés par le terrain, extrêmement bien situé, si les bâtiments étaient démolis.
On sait aussi que l'Université catholique, trop à l'étroit dans ses locaux anciens de la place Bellecour, est intéressée par leur vente et un déménagement dans du neuf. Ce secteur de la Confluence intéresse particulièrement le recteur Michel Quesnel puisqu'une autre partie de l'université a déjà aménagé dans des locaux très proches de la place Carnot.
Mais depuis quelques mois, des associations se sont émues du caractère historique et particulièrement original de la construction "en étoile" des prisons lyonnaises. L'Etat s'est donc donné un temps de réflexion afin de savoir si un éventuel investisseur pourrait être intéressé par une réhabilitation des locaux.
Il faut tout de même savoir que tout nouvel édifice doit aujourd'hui répondre à un certain nombre de normes environnementales et d'accessibilité aux handicapés, et que la réhabilitation/ rénovation engendrerait un surcoût très important par rapport à une opération de démolition/ reconstruction.

Gilles Roman

Commentaires

Préfecture du Rhône a dit…
Communiqué de la préfecture: LANCEMENT DE L'APPEL À IDÉES POUR LES PRISONS SAINT-PAUL ET SAINT-JOSEPH
Au mois de mars dernier, Jacques GÉRAULT, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a décidé de suspendre provisoirement la procédure du permis de démolir qui avait été délivré par l’administration centrale de la
justice afin que, dans un délai rapide, toutes les idées qui seraient susceptibles de déboucher sur une solution
architecturale permettant de sauvegarder totalement ou partiellement les prisons de Saint-Joseph et de Saint-Paul puissent être explorées.
Un groupe de travail associant toutes les administrations concernées (direction départementale de l’équipement, Justice, France Domaine, Culture, service départemental de l’architecture et du patrimoine) avait été
chargé d'élaborer un cahier des charges en vue du lancement d'un appel à idées.
Les deux prisons étant désormais vides de tout occupant, cet appel à idées a été rendu public et il poursuit
un double objectif :
· recueillir, au triple plan du programme, de l’architecture et de l’urbanisme, des propositions qui pourraient
constituer une alternative à la démolition totale ou partielle des bâtiments existants ;
· démontrer que cette volonté de reconversion, de réutilisation au moins partielle de ce patrimoine, est
compatible avec un projet plus vaste, intégré à son environnement urbain.
Cet appel à idées est une procédure innovante, il constitue une démarche préalable à la procédure de vente
proprement dite. Il permet à l'État de faire connaître son intention de céder ces biens mais « donne une chance » aux
pistes de réflexions qui donneraient une nouvelle vie à ces bâtiments.
Les professionnels qui participeront à l'appel à idées devront, par la suite, concourir à l'appel d'offres s'ils
souhaitent se porter acquéreurs.
Les propositions devront être remises au plus tard le 15 septembre 2009
Comme il s’y est formellement engagé lorsqu’il a pris cette initiative en mars dernier, le préfet rappelle qu’en
l’absence de proposition à la date du 15 septembre prochain, il demandera la mise en vente avec démolition des
bâtiments.
Le cahier des charges est consultable sur le site Internet de la préfecture www.rhone.pref.gouv.fr
LYFtvNews a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
LYFtvNews a dit…
Un exemple de réhabilitation culturelle d'un ancien lieu de détention, ,L'ex carcel de Valparaiso au Chili
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :