Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



grippe H1N1, le suisse Novartis sur la voie du Jackpot !

Le niveau d'alerte pandémique établi par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reste toujours à un grade 5 - sur une échelle qui en compte 6. La pandémie ne sera en effet déclarée que si un nouveau foyer indépendant de la grippe se développe sur un autre continent, ce qui pourrait être le cas dans les prochains jours au Japon.
En attendant, le laboratoire suisse Novartis a fait savoir le mardi 19 mai qu'il a désormais en sa possession la "souche du virus" et qu'il n'attend désormais que le feu vert de l'OMS pour lancer la production d'un vaccin.
Comme nous l'indiquions dans un précédent article, les spécialistes de l'organisation internationale, installée en Suisse elle aussi, se trouvent devant "un cas de conscience" : attendre quelques semaines pour intégrer la souche du virus dans le vaccin annuel de la grippe saisonnière ou créer un vaccin spécifique pour le H1N1.
Une affaire économique et commerciale
Dans tous les cas, ce sont des centaines de millions de doses qui devront être produites en quelques mois, ce qui représente une "affaire commerciale" non négligeable pour le laboratoire et un regain de travail pour les fabriquants !
D'après le magazine économique "Challenges" l'OMS estimerait "les nécessités de production à 4,9 milliards de doses à produire en un an au rythme de 94,3 millions par semaine". De son côté, "le Mexique a remis une demande de dédommagement financière, justifiée par sa rapidité et l'efficacité de son système d'alerte qui aurait permis d'éviter des dommages énormes au reste du monde", indique le magazine.
Mardi, le porte parole du laboratoire Novartis a confirmé avoir reçu le virus. Selon lui, trois à quatre semaines seulement seraient nécessaires pour lancer la production effective du vaccin.

Commentaires

Articles les plus consultés :