Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



La valeur de l'immobilier remonte... à la Duchère !

La Duchère ne connaît pas la crise immobilière. Au cours d'une visite du "chantier" puis d'une réunion publique organisées le mercredi 6 mai par Gérard Collomb, les journalistes et les habitants ont pu prendre connaissance des derniers développements du "Grand Projet de Ville".

Alors que le marché de l'immobilier tousse sur l'ensemble du territoire, les prix au mètre carré augmentent de manière continue dans ce quartier du neuvième arrondissement dévalorisé au cours des dernières décennies. "Ici il y a dix ans, un appartement ne valait plus rien, rappelle Gérard Collomb, tout le monde voulait vendre ou s'en aller et personne ne voulait acheter".
Aujourd'hui, les premiers logements neufs se vendent très bien ! De nouveaux habitants, souvent jeunes et "primo accédants" y réalisent leur premier investissement. La qualité architecturale, le respect des normes environnementales donnent de la valeur à leur bien. Même si ils n'atteignent pas les prix exceptionnels des immeubles des quartiers centraux de Lyon, ils se situent aujourd'hui entre 2600 et 3000€ du mêtre carré, avec un bon espoir d'une augmentation de cette valeur si le volet social qui accompagne la reconstruction est couronné de succès.


Transport, environnement, commerce, emploi, culture, éducation... tout est pris en compte
Les aspects paysagers des projets et le lien entre les différents secteurs ont été particulièrement soignés par le maître d'oeuvre Alain Marguerit (voir interview sur LYFtv.com) . La nouvelle Duchère devrait voir ses populations se mélanger : 120 logements étudiants sont déjà occupés entre autres par des élèves de l'EM Lyon et de la Martinière dans un immeuble de grande qualité architecturale, avec "puits de lumière" et jardin intérieur ... Car l'originalité du Grand Projet de Ville est de prendre en compte toutes les dimensions des problèmes de la cité. "Il faut agir en même temps sur l'environnement, les transports, les commerces, l'éducation... pour que tout le monde s'approprie les lieux de vie", souligne Alain Marguerit.
En matière de logement aussi la concertation est le maître mot : "nous agissons sous le contrôle des associations de quartier", se réjouit un promoteur. Dans le cas des opérations des démolitions/ reconstructions, les familles originaires du quartier sont prioritaires ; chaque dossier est étudié individuellement et des couples de retraités qui se retrouvaient par exemple isolés dans de grands appartements se voient proposer des logements un peu plus petits, mais neufs et à des prix défiant toute concurrence, avec si nécessaire une aide, des garanties de rachat pendant 15 ans, et une "assurance revente" pour que l'acheteur garde au moins la valeur de son bien.
Un projet "fragile" qui s'évaluera avec le temps .
Pour Gérard Collomb qui indique qu'il est venu quatre fois sur le quartier au cours des dernières semaines, tous les problèmes sont loin d'être réglés : le taux de chômage, même si il augmente moins vite que dans le reste de la ville, reste extrêmement élevé. Les problèmes de délinquance font l'objet d'une attention particulière de la part de la Police Municipale : le dernier conseil municipal vient d'ailleurs de voter la mise en place de caméras de vidéo-surveillance dans ce secteur de la Duchère. "Mais l'important dans ce qui a déjà été réalisé, c' est que ce quartier a repris de la valeur, non seulement matérielle mais aussi dans l'esprit de ceux qui l'habitent".
Gilles Roman

Commentaires

Articles les plus consultés :