Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Une délégation de la région Rhône-Alpes est au Brésil

Le Président de la Région Rhône-Alpes, Jean Jack Queyranne, a saisi l'occasion de l'année de la France au Brésil (voir l'article dans nos pages nationales) pour organiser un voyage dans ce "pays-continent", accompagné par une vingtaine de chefs d’entreprises.

Le Brésil, un partenaire clé .
Lyon, et plus généralement la région Rhône-Alpes sont des partenaires de longue date du seul pays d'amérique latine avec lequel la France ait une frontière, celle de la Guyane. Un grand nombre d'entreprises, des PME, des Pôles de compétitivité et des "Clusters" (réunions d'entreprises) de Rhône-Alpes ont déjà des intérêts dans ce pays. La relation n'est donc pas uniquement culturelle, bien que les activités de la biennale de la danse constituent depuis des années un lien très fort.
L’objectif de la délégation est de renforcer les échanges par l’organisation de rencontres pour les chefs entreprises participants et ainsi d’accompagner la croissance et le développement des PME à l’international, tout en favorisant la mise en réseaux des pôles d'entreprises de Rhône-Alpes et de leurs équivalents du Brésil. "Il faut aller chercher la croissance de nos PME à l’international. Nous avons des positions stratégiques à prendre au Brésil", a déclaré Jean-Jack Queyranne. Caractérisé par une croissance positive, ce pays représente en effet pour la France un formidable potentiel de développement dans les domaines des biotechnologies, de la chimie, mais aussi de la défense.

En rachetant en 2007 la société espagnole Biomedics, les laboratoires Mérieux ont renforcé leur position sur les marchés espagnols et portugais de la "bactériologie", avec des capacités industrielles à Rio de Janeiro
Pour ne citer que les entreprises rhône-alpines cotées en bourse, Bio Mérieux, le groupe Poma ou encore GL Events, qui gère les plus grands centres de congrès, sont déjà très implantés dans le pays. D'autres industries, expertes dans la sous-traitance, les véhicules roulants, l’aéronautique, l’agroalimentaire ou encore les technologies de la chimie/environnement et des énergies renouvelables sont intéressées par des partenariats.
Pour représenter la région, ERAI (la structure internationale de Rhône-Alpes) dispose de deux bureaux ; l’un à Sao Paulo et l’autre à Curitiba dans l'Etat du Parana avec lequel la région entretient un "jumelage". En présence d’investisseurs brésiliens, de représentants d’entreprises françaises implantées au Brésil et de chefs d’entreprises rhônalpins, Jean-Jack Queyranne a rappelé lors d'un colloque organisé à Rio que "Rhône-Alpes, qui affiche le 7e PIB européen, est l'une des Régions les plus performantes de l’Union européenne en matière de recherche-développement et d’innovation, qui sont les moteurs de la croissance économique durable"."Notre dynamisme s’appuie sur notre socle industriel, la qualité et la diversité de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que sur la connexion étroite avec le monde de l’entreprise", a-t-il ajouté.
La Région Rhône-Alpes se dit déterminée à fédérer les énergies pour accroître les échanges avec le Brésil qui est le 1er marché commercial de la France en Amérique Latine et offre un accès privilégié à l’ensemble du continent sud-américain. Avec un PIB de 5,1% fin 2008, et qui se maintient au premier trimestre 2009, le Brésil est un pays prioritaire dans la stratégie de développement à l’international de la France : 3e puissance mondiale pour l’aéronautique, 6e réserve mondiale en uranium, 8e puissance sidérurgique, le pays se distingue également sur le plan de l’agroalimentaire et concentre 8% des surfaces cultivables du monde !
Le prolongement naturel de ce voyage se traduira en Rhône-Alpes, les 3 et 4 décembre 2009, par l’accueil des "3e Rencontres de la coopération décentralisée et fédérative franco-brésilienne".

Commentaires

Articles les plus consultés :