Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Vidéo : les écologistes croient encore à l'Europe !

Tribune libre : De Daniel Cohn Bendit à Rufus, de Cécile Duflot à Etienne Tête en passant par Michèle Rivasi, la chef de file des candidats d'Europe Ecologie pour le Sud-Est, ils étaient tous présents lors du meeting de Lyon le 27 mai 2009. Pierre Gandonnière, du Post.fr, nous a proposé très gentiment son "papier" et la vidéo qu'il a réalisée lors de ce meeting (lire aussi les articles de LYFtvEurope):"Surprise ! De croiser Sliimy gare de la Part-Dieu en attendant le train de Daniel Cohn-Bendit. Il y a aussi Rufus, le comédien, il fait partie du meeting, je ne savais pas. Et puis Cécile Duflot, la secrétaire nationale des Verts. Dans la voiture DCB râle : "je vais encore prendre les mêmes images que tout le monde". Quand une question ne lui plaît pas, il n'hésite pas à dire : « tu fais chier! » Et puis on lui a chargé le programme, pas un instant de répit ! Il faudra encore faire TLM et Le Progrès, « mais on ne l'a pas déjà fait Le Progrès ?». On a toujours déjà fait Le Progrès. Bon il accepte quand même de parler de la campagne. Mais si, les gens s'y intéressent, du moins ceux qui viennent aux meetings, les autres, on ne sait pas. Je parle des « Verts », il tique et me reprend : Europe Ecologie. Ah oui, c'est une liste de rassemblement. Les enjeux ? Ben...le green deal. « C'est quoi le green deal, en deux mots? ». C'est ça la question qui « fait chier ».
On lui a prévu une opération médiatique sur les berges du Rhône. Des militants verts (pour le coup) revêtus d'un t.shirt Granny Smith brandissent des drapeaux et... on ne sait pas très bien ce qu'ils font là, mais ça fait des images pour les TV et les photographes. Le meeting est au Ninkasi à Gerland. Arrivé par métro peu de temps après lui, je rate de peu la scène de l'entartage. Dany s'essuie avec une serviette, il y a de la mousse répandue sur le trottoir. Il semble prendre ça avec humour. La salle est bien pleine. Il y a du monde par terre, en haut sur la mezzanine, et encore une centaine de personnes qui n'ont pas pu entrer et suivent le meeting sur un écran dans la salle à côté. Je dirais : entre 4 et 500 personnes. Pour une campagne écolo, dans une élection qui paraît-il n'intéresse personne, ce n'est pas mal !

Les gens sont attentifs, studieux. Je croise un étudiant en droit qui n'arrête pas de prendre des notes. Il fait tous les meetings. Il choisira après. Mais c'est sûr, il votera.

Noël Mamère joue les maîtres de cérémonie. Il ouvre le bal par un discours trèsdroits de l'homme et défense des libertés, comme d'hab. Etienne Tête, l'adjoint au maire de Lyon, joue couleur locale, mais pas que. Il explique pourquoi le grand Stade de l'OL ne se fera pas sans la Commission Européenne, donc ne se fera pas. Elle seule peut autoriser que de l'argent public vienne financer un projet privé. On ne savait pas qu'il y avait aussi ce gros caillou dans la chaussure d'Aulas.

Rufus arrive en guest star. Pour faire plaisir il commence par un sketch, la fameuse histoire de la caisse de tuiles racontée aussi par Marc Jolivet. Puis il part dans un « poème politique», en fait une véritable charge contre les téléphones portables qui servent à fliquer la population « et le comble, c'est que vous payez pour ça! ». Pourquoi on fait cette campagne ? Cécile Duflot répond : « Pour ceux qui naissent aujourd'hui dans un monde difficile mais pas perdu ». Michèle Rivasi. Elle est tête de liste dans le Sud-Est, quasi sûre de devenir eurodéoputée. C'est elle qui a fondé la CRIIRAD en 1986 pour démontrer le mensonge de Tchernobyl grâce à des mesures de radioactivité indépendantes. "La lutte contre la pollution de l'air, de l'eau, la directive Natura 2000, tout ça c'est l'Europe!"

Et voici le Dany show. Très en verve, DCB commence par accrocher sa cible favorite : Sarkozy. Il tente de nous convaincre que la haine anti-soixanthuitarde du président cache un problème secret avec De Gaulle. Démonstration impossible à reproduire ici, seul Dany peut expliquer un truc pareil. Et le comprendre. La Turquie. Bien sûr qu'il faudra qu'elle entre dans l'Europe, proclame DCB, le seul moyen de lutter contre les intégrismes, c'est de créer un espace démocratique laïc où tout le monde puisse vivre ensemble. Proche-Orient. L'Europe doit proposer son modèle de réconciliation comme démarche, la France et l'Allemagne ont bien réussi à le faire. Et l'écologie? DCB dessine « le rève européen », comme il y a eu le rève américain. Seule la « transformation écologique » est capable de « redonner espoir ». Un développement durable fondé sur la décroissance, c'est à dire sur la qualité de vie plutôt que la quantité de consommation. Ça doit être ça, le green deal. « Tu fais chier! ». Non, j'explique."

Pierre Gandonnière




Europe Ecologie à Lyon
par PierreGandonniere

En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

Articles les plus consultés :