Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Crealys aide les chercheurs à créer leur entreprise


Avec 112 entreprises depuis 1999, l'incubateur CREALYS, installé à Villeurbanne, confirme son statut de 1er incubateur public français en nombre d’entreprises créées en collaboration avec la recherche publique.
Tous les projets "portés" par Crealys sont des entreprises innovantes. Elles se répartissent en cinq grandes familles : les Sciences de la Vie, les Technologies de l’Information et de la Communication, les Technologies de l’Ingénieur, les Cleantechs (technologies de l'environnement) et les Sciences Humaines et Sociales.

C’est dans le secteur des Sciences de la Vie que le plus grand nombre d’entreprises ont été créées, dans des domaines aussi divers que la santé, l’agronomie, l’agro-alimentaire et les biotechnologies humaines et animales. Nous avons déjà présenté plusieurs d'entre elles sur le site LYon-Economie.fr.

Un chef de service de l’hôpital Edouard Herriot crée Metabolys.
Gabriel Baverel, vétérinaire de formation, directeur d'une unité de l’INSERM sur les maladies métaboliques (principalement le diabète) a effectué une grande partie de sa carrière dans le secteur public. Aujourd'hui proche de la retraite, il n'envisage pas d'arrêter ses recherches et se "désespère" de voir tant de jeunes chercheurs "extrêmement talentueux" occupés, faute de moyens, dans des services administratifs.

Un procédé qui réduit considérablement les coûts des "candidats médicaments".
La société qu'il vient de créer, Metabolys proposera aux industriels, dans la phase préclinique, "un service précoce et générateur d’économies pour tester l’efficacité et la sécurité de candidats médicaments". L'idée est d'étudier à partir de modèles mathématiques, les éventuels effets toxiques de nouvelles molécules avant leur développement par l’industrie pharmaceutique. 
L'entreprise mettra en oeuvre une méthodologie testée et validée par le chercheur tout au long de sa carrière dans le public. Elle utilisera surtout des matériels extrêmement onéreux, propriétés de l'Inserm, comme par exemple des appareils à résonnance magnétique...
Gabriel Baverel
Les lois sur l'innovation de Claude Allègre
"Nous mettons en oeuvre le nouveau contexte législatif, extrêmement favorable depuis les lois sur l'innovation de Claude Allègre", indique le chercheur. Depuis plusieurs années en effet, les passerelles sont en place et le CNRS accompagne par exemple les scientifiques désireux de créer leur entreprise. Il s'agit de leur donner la formation et les moyens financiers et matériels pour développer leur projet, sans prise de risque importante puisqu'en cas d'échec ils peuvent réintégrer la fonction publique !

Une manière aussi d'éviter la "fuite des cerveaux" et de combler le retard vis à vis de pays bien plus généreux et plus avancés dans ce domaine de la mise en relation des chercheurs et des industriels.

"Les scientifiques français sont très peu formés à la gestion", note Gabriel Baverel. Mais ce contexte législatif favorable et l'accompagnement de Crealys devraient être les gages de la réussite. "La participation de l'incubateur m' a fait gagner un temps considérable, et à mon âge c'est important", s'amuse-t-il. 

Pour Metabolys, l'incubateur a mobilisé ses réseaux techniques et financiers. 
Les banques font désormais confiance à la démarche accompagnée par la région Rhône-Alpes. Des industriels et des investisseurs ont apporté leurs conseils, l’Université a loué ses locaux et mis à disposition des équipements lourds qui seront facturés aux clients (les laboratoires pharmaceutiques). "Il n'est pas inimaginable que nous déposions des brevets", indique par ailleurs Mr Baverel qui décidément n'imagine pas une seconde prendre sa retraite à soixante ans !

Autre sujet de satisfaction, il vient d'obtenir pour la seconde fois "l'aide à la création d’entreprises innovantes" du Ministère de la Recherche (Emergence en 2007, Création et Développement en 2009 !) et finalise actuellement une première levée de fonds.


- Les titres des sites de LYonenFrance sont diffusés sur Twitter -

Commentaires

Articles les plus consultés :