Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



H1N1, la vaccination dans le département du Rhône

Le préfet de la région Rhône-Alpes et préfet du Rhône, Jacques Gérault réunissait le lundi 14 septembre les maires du département, pour faire un point sur l'évolution de l’épidémie de grippe A (H1N1) et présenter le plan départemental de vaccination contre le nouveau virus.
Une conférence prévue à l'avance et qui a coïncidé avec l'annonce d'un premier cas inquiétant, le décès au CHU de St-Etienne d'un jeune homme de 26 ans qui ne semblait pas avoir d'autres pathologie que le virus H1N1 (voir l'article de LYFtv-Lyon).
La situation épidémiologique
Les autorités sanitaires observent "une intensification de la circulation du virus A – H1N1 en France métropolitaine". En région Rhône-Alpes, 17 épisodes de cas groupés ont été confirmés depuis le début de l’épidémie. En présence des responsables des différents services du département et du préfet délégué à la sécurité Olivier Magnaval, Jacques Gérault a renouvelé les consignes de vigilance et d’hygiène et réitéré ses recommandations aux collectivités et aux entreprises.
Une vaccination en deux temps (piqûre et rappel)
Le plan départemental de vaccination prévoit deux modes d’organisation : la vaccination de la population que le Préfet définit comme captive (qui ne peut pas se déplacer) sur son lieu d’accueil ou d’activité. Il s’agit de la communauté éducative (élèves des écoles maternelles et primaires, collèges et lycées publics et privés, élèves des centres deformation des apprentis), des prisonniers, des personnes accueillies en établissements médico-sociaux (établissements pour personnes âgées et personnes handicapées). Pour eux, la vaccination sera réalisée par des équipes mobiles.
Pour le reste de la population qui désire se faire vacciner - le préfet a insisté sur le caractère volontaire et non obligatoire du vaccin - 18 centres collectifs seront mis à disposition par les communes du Rhône, dont trois à Lyon. En période de pointe, les plus gros de ces centres seront capables de vacciner 1400 personnes par jour. Des transports publics seront organisés par les communes pour les personnes les plus isolées.
Le Préfet Jacques Gérault et le Directeur Départemental des Affaires Sociales, Joël May

Dans chaque centre, une équipe de quinze personnes sera requise pour recevoir, écouter et conseiller les candidats au vaccin.
Grippe A (piqûre et rappel) + grippe saisonnière + pneumocoque
Mais attention : le vaccin envisagé pour faire face au virus de la grippe A H1N1 n'a rien à voir avec celui de la grippe saisonnière pour lequel les personnes âgées sont invitées à se faire vacciner le plus tôt possible. Car, quelle que soit la date du déclenchement de la vaccination contre la grippe A -fixée par le Premier ministre-, un délai est nécessaire entre les deux vaccins (plus ou moins trois semaines).
Les personnes âgées sont aussi invitées à se faire vacciner contre le pneumocoque, une bactérie qui peut provoquer des complications au niveau des poumons.
L'organisation concrète de la campagne
Tous les assurés sociaux recevront un courrier de la caisse primaire d'assurance maladie avec une invitation à se rendre au cours d’une période déterminée dans un centre de vaccination qui leur sera désigné. L'invitation comportera deux coupons, pour la piqure et le rappel qui devra être effectué à trois semaines d'intervalle, obligatoirement dans le même lieu.

Appel au volontariat
Afin de former un vivier susceptible de constituer les équipes de vaccination, le préfet lance un appel à volontariat auprès de l’ensemble des médecins et des infirmiers diplômés d’Etat quel que soit leur mode d’exercice, libéral ou salarié.
Les professionnels volontaires s’engagent sur une ou plusieurs vacations de 4 heures par semaine sur une période allant de 1 à 17 semaines (la campagne de vaccination devant s’étaler sur 4 mois)· Ils intégreront une équipe de vaccination constituée de 15 professionnels (2 médecins, 8 soignants et 5 administratifs), recevront une rémunération et seront placés sous le régime de la réquisition préfectorale afin de leur apporter toutes les garanties quant à leur rémunération et à leur protection juridique dans le cadre des missions qui leur sont confiées.
Les professionnels volontaires sont invités à adresser leur déclaration à la Direction Départementale des AffairesSanitaires et Sociales (DDASS du Rhône – Service santé publique – 245 rue Garibaldi – 69442 LYON CEDEX 03)

Commentaires

Anonyme a dit…
"jetait a Lyon sa fait 1ans je connait bien lyon saxe combeta parc tador plac de tirou"

Articles les plus consultés :