Accéder au contenu principal

Lyon à la carte, la success story de Donna et Sabine

A Lyon tous les enfants d'immigrés n'ont pas les mêmes problèmes que Mustapha Kessous, qui relate dans un article émouvant (lire ici) les préjugés auxquels il a dû faire face dans son travail de journaliste à Lyon Capitale puis au quotidien Le Monde.
Prenez par exemple Donna Willis Iden et Sabine Kazoglou : elles ont du charme, le sourire et... "la carte" ! Arrivées à Lyon il y a seulement deux ans, elles ont agrégé autour d'elles un nombre impressionant de femmes et d'hommes originaires du monde entier et se sont attelées à créer rien de moins qu'un "salon international des expatriés".
Le salon "LYON à la CARTE"
Leur organisation a pour but principal de satisfaire à un manque qu'elles ont identifié dès leur installation à Lyon : l'accueil des étrangers - en particulier les expatriés ou leurs familles - est limité par la barrière des langues et le poids des "réseaux".
Branchée sur Twitter et les réseaux sociaux, Donna, une ancienne journaliste médicale aux Etats Unis qui parle... l'anglais de manière très fluide (sic !) a rapidement trouvé les contacts d'ONLY Lyon, qui constitue un réseau d'ambassadeurs bénévoles de la ville à l'international.
Tombée "amoureuse de la ville et des couchers de soleil sur la montée de la Grand' Côte" elle s'est lancée dans l'organisation de ce premier salon le 17 octobre 2009 à l'hôtel Hilton. Objectif : proposer aux expatriés des informations, des services et un grand nombre de contacts pour réduire les problèmes de leur vie quotidienne. Logement, culture, économie, loisirs, tourisme, sports... tous les sujets devraient être abordés sur les stands et les conférences sponsorisés de ce salon destiné à se renouveler d'année en année.
Sabine Kazoglou et Donna Willis Iden
50000 étrangers dans le ressort des consulats lyonnais
Chaque année, de nombreuses sociétés internationales s'installent à Lyon qui a créé pour les attirer des structures comme l'Aderly (Association pour le Développement économique de la Région Lyonnaise). D'après le président de l'association des consuls, qui s'est intéressé dès l'origine au projet de Lyon à la carte, plus de 50 000 étrangers expatriés sont recensés par les 70 consulats installés, dont une grande partie se sont regroupés à la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie). "Et on ne compte pas encore de consulat de Russie, d'Uruguay, d'Argentine ou d' Afrique du Sud !", rappelle-t-il.

Pour Jacques de Chilly, directeur de Only Lyon, le soutien à Lyon à la carte allait de soi. "La compétition internationale pour attirer les entreprises est forte" souligne-t-il... "Il faut non seulement que la ville soit accueillante pour les cadres de ces entreprises, mais aussi pour leurs conjoints et leurs enfants...". Un expatrié, qu’il soit seul ou en famille représente bien plus qu’un consommateur de biens et de services. Les expatriés internationaux sont des leaders d’opinions, le bouche à oreille qu'ils assurent est indispensable pour le développement économique et touristique de la région.

Quelques profils de Lyon à la carte :
Marianne Borthayre, Uruguay/Argentine (...) Après un premier poste dans la finance à Genève, Suisse, elle continue sa carrière à l’export chez Givenchy (GroupeLVMH) qui l’amènera à Miami, à Madrid et à Paris. Elle revient s’installer avec son mari et ses deux petites filles à Lyon en 2003 et gère le Collège Hôtel à St.Paul et l’hôtel restaurant l’Ermitage au Mont Cindre, à St. Cyr au Mont D’Or.
Edwin Chan, Hong Kong : Né à Hong Kong et y ayant fait ses études, il a commencé sa carrière dans la publicité et a travaillé pour des agences de Madison Avenue en se spécialisant dans les marchés asiatiques. (...) Il a déménagé à Londres en 2000 pour s'adonner à sa passion du commerce de vin. Au bout de quelques années de recherches, il a finalement décidé que Lyon, plutôt que Londres, serait le marché idéal pour tester son concept : une chaîne internationale de bars à vins.
Carol Neiley, USA : Carol est arrivée à Lyon de New York "avec ses deux filles, deux chiens, une valise remplie d'illusions et de rêves...". Avant son départ, elle dirigeait un studio d'arts graphiques à New York puis décida de créer en 2000 un magasin de produits français de la vie courante. Aujourd’hui, elle est installée dans les Monts du Lyonnais.
Rosemary Marzio est née en Afrique du Sud où elle a fait ses études qu’elle a ensuite continuées en Angleterre. Elle est avocate, membre des barreaux de New York et d’Angleterre, elle a été "Senior Vice President, Directeur Juridique, au Siège européen de The WaltDisney Company à Londres", Intervenante à l’EM Lyon, elle "coache en français et en anglais".
Thomas Rosset, a créé un studio de design graphique. Expatrié lui-même aux Etats-Unis durant 10 ans, il réalise en ce moment le site internet de Lyon à la carte.

Commentaires

Anonyme a dit…
Is this the same Carol Neiley who has www.basicfrenchonline.com, that great store with French products in the US??? I thought she had started a design company Basic French Home in Lyon, not in les mont du lyonnais. In any case, her online store in New York is fabulous.
La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

Striptease : le feuilleton de l´été, avec Georges Perrier

Cet été France 3 a diffusé une série, "America, america", réalisée par la lyonnaise Anne-marie Avouac. dans le cadre de Striptease, un magazine qui se présente comme "un Objet Non Identifié du paysage audiovisuel". Le programme a ses fans , et pour cause : Striptease est une émission qui sait "déshabiller" ses sujets ! Tantôt cruelle, parfois agaçante mais toujours avec beaucoup d´humour, la série "America America" divisée en quatre parties, a déjà été multidiffusée (sur France 3 puis France 5 et des chaînes francophones...)

Amour, Gloire, Beauté
On découvre dans "America america" l'itinéraire de Chantal, une française qui a épousé un médecin américain... Ils vivent à Philadelphie dans une somptueuse demeure... Chantal, installée depuis dix sept ans, est désormais une Américaine parfaite : souriante, enthousiaste, et survitaminée. Gaël, son fils. travaille dans le restaurant de Georges Perrier, le prestigieux chef lyonnais qui a réu…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…