Accéder au contenu principal

TCL, la grève s'installe et les "clients" se lassent !

Pour les lundi 28 et mardi 29 septembre, la direction des TCL a préféré donner sur son site la liste des bus qui circulent (c'est plus rapide!) . Les heureux habitués des lignes 75, 84, 86, 97, 101, 103, 105, 125, 161, 164, 171, 184, 185, 189, 198,211, 212, 213, 214, 215, 296, et les N2, N4, N12, N76, N78, T66 ont donc un service à peu près normal. Les autres lignes sont soit restreintes, soit ne fonctionnent pas du tout.
Les syndicats et les clients en appellent à l'intervention des politiques.
Dans un appel publié en fin de semaine, les représentants syndicaux des UD CGT, CFDT, FO, Solidaires et UNSA du Rhône ont lancé un appel aux "élus du Grand Lyon et du Conseil Général du Rhône qui forment l'instance décisionnaire. (...) Bernard Rivalta, président du SYTRAL, Gérard Collomb, président du Grand Lyon et Michel Mercier, président du Conseil Général du Rhône..., - tous trois représentants des financeurs du réseau géré en concession par Keolis N.D.L.R -, doivent intervenir afin qu'un véritable dialogue avec les syndicats soit rétabli" écrivent t-ils.

Des groupes d'usagers s'organisent sur Facebook
Sur internet, le débat dévie sur les réseaux sociaux, avec une notable montée de l'exaspération des usagers qui pour certains commencent à demander le remboursement des abonnements. Les commentaires déposés sur notre site en font foi, une grande majorité ne comprend pas ou ne souscrit pas aux revendications portées par les salariés des TCL. "Mal informés", voire "désinformés" répondent les représentants des personnels qui reprochent aux médias de diffuser de fausses informations.

Une lettre ouverte pour demander la reprise des négociations
Dans une lettre ouverte qui a déjà obtenu plus de 400 "participants", un groupe baptisé "marre des TCL" décide de montrer la mobilisation des utilisateurs des Transports en Communs Lyonnais et leur ras le bol contre les grèves à répétitions :
Voici les termes de cette lettre ouverte :
"Le réseau des Transports en commun lyonnais (TCL) est fortement perturbé en raison d'une grève «reconductible pendant 99 jours ».

Oui 99 jours pas un de moins ! 99 jours de galères pour nous les usagers. A attendre pendant des heures les quelques bus qui passent.

Pourquoi ?
Depuis 1 an le directeur général de Keolis Lyon Bernard Tabary dénonce les accords et usages en vigueur dans l'entreprise. Objectif : dépoussiérer un empilement de 300 accords sociaux, dont certains datent de 1940, pour mettre l'entreprise en conformité avec de nouveaux décrets et adapter le réseau à la demande des usagers.
Après 43 réunions de négociation, il est temps de passer à autre chose. Les syndicats refusent entre autres la perte de journées de « congés exceptionnels », la diminution des temps de pause, dénoncent la « mobilité forcée » des conducteurs d'une ligne à une autre et la « rigidité » du nouveau système de récupération ou de paiement des heures sup.
Ils demandent également un 14e mois de salaire. "Nous avons une prime de vacances équivalente à 70 % du salaire. Nous demandons à Keolis de compléter. Il est normal qu'une partie des gains de productivité soit reversée aux salariés" indiquent les syndicats.

Pour ces raisons que nous ne jugerons pas l'offre de service sur l'ensemble du réseau TCL est assurée à 41%», avec 58% de trafic sur les quatre lignes de métro, 32% sur les quatre lignes de tramway, et 25% sur les lignes de bus. A l’époque du développement durable, de la liberté… les lyonnais en sont privés.

Merci de votre lecture. Et de votre soutien
Le groupe Facebook « marre des TCL »"


En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

  1. Noëlle D'Arcy (sur http://Facebook.com/LYonenFrance)28/09/2009 16:55

    Les "usagers" en ont ras le bol de cette compagnie de transport. Rivalta dehors !

    RépondreSupprimer
  2. D'après le mensuel Lyon capitale auquel le Sénateur-Maire de Lyon et Président du Grand Lyon a accordé un entretien (à paraître le 1er octobre), Gérard Collomb se place "en retrait" du conflit des TCL en déclarant : “Je ne peux pas gérer tous les conflits sociaux de l'agglomération”. Mais selon lui, les agents des TCL ne sont pas à plaindre : “Moi j'ai regardé un peu les salaires des uns et des autres : franchement, il y a des gens plus malheureux dans l'agglomération que ceux qui bossent aux TCL. Avant de me pencher sur eux en priorité, je préfère regarder comment les gens vivent aux Minguettes, qui sont desservis par les TCL. Parce qu'il y en a des plus pauvres là-bas”. Le président du Grand Lyon s'est selon le mensuel "clairement rangé du côté de la direction" : “L'adaptation est toujours plus difficile que la conservation. Par exemple faire ouvrir entre midi et deux les guichets pour que les gens prennent leurs abonnements, ça ne me semble pas être totalement monstrueux.” Il estime d'ailleurs que la direction de Kéolis n'est pas en cause et qu'un autre délégataire aurait eu “les mêmes difficultés”.

    RépondreSupprimer
  3. Gérard Mabille (sur http://Facebook.com/LYonenFrance)28/09/2009 18:39

    Usagers = otages , les TCL ont ils des clients ??

    RépondreSupprimer
  4. C'est quand la manifestation contre les TCL ? samedi ?

    RépondreSupprimer
  5. Une étudiante affirme avoir vu ce lundi des tramways T1 circuler...mais sans prendre de voyageurs.
    Est-ce possible ?
    Je n'ose pas imaginer que des conducteurs déclarés non-grévistes circulent ainsi "à blanc".
    SVP faites-moi plaisir en démentant !

    RépondreSupprimer
  6. La chance des tcl c'est de ne pas avoir de concurence pour les transports. Autrement ils regarderaient à 2 fois avant de nous prendre en otage. Ils oublient aussi que sans nous ils n'auraient pas de travail

    RépondreSupprimer
  7. Je suis conducteur receveur « non syndiqué », je précise car aujourd’hui c’est un problème entre salariés et direction, et non pas syndicats direction comme on laisse entendre. Je suis actuellement affecté sur le dépôt de la soie et pour information vous présente un lien sur les raisons essentiels du mouvement de grève : http://www.metrofrance.com/ma-vie/tcl-les-raisons-de-la-greve/piem!RaJX9qMsNfdUpQ4ax8uvA/

    Il faut savoir qu’aujourd’hui c’est « le groupe KEOLIS qui dirige les TCL. C’est une société privé qui se rémunère avec l’argent public, en ponctionnant sur la qualité de service, les conditions de travail et de rémunération des salariés TCL, répondant ainsi aux appétits de leurs actionnaires devenus de plus en plus gourmands. »
    « Bien que la branche transport public, très rentable, soit en pleine expansion dans notre agglomération, c’est avec la complicité de la plupart des élus que les méfaits occasionnés aux salariés et aux usagers servent aux intérêts privés, en leur apportant sans broncher des bénéfices conséquent, détournés de leurs vocation. On ne voit pas en effet, le prix des trajets diminuer, ni les fréquences de passage des bus augmenter, ni une desserte élargie, la plupart des municipalités étant obligées d’offrir un service de transport en commun à leur frais. »

    Je vous invite donc à soutenir ce mouvement de grève afin que vous ne vous trompiez pas de cible en vous tournant vers vos élus dont le principal est Mr COLLOMB et non pas envers les conducteurs, qui malgré tout ce que vous pouvez penser et pour une majorité d’entre nous sommes conscients de la gène occasionnée, ce que nous assumons. Le paradoxe est qu’aujourd’hui et fort heureusement en France, la grève reste légal alors que rendre le transport gratuit nous mettrait dans l’illégalité risquant ainsi un licenciement pour faute grave. Risque que je ne suis pas prêt de prendre actuellement, car là franchement, au vu de l’individualisme de la population restant concentré sur son nombril, je serais curieux de voir le soutient des utilisateurs des transport Lyonnais.
    A méditer…

    RépondreSupprimer
  8. Cher Wallace, c'est bien triste pour cet illustre pub Lyonnais que tu lui es volé ce pseudo...

    Tu déplores le nombrilisme de notre société, alors que tu prends chaque jours en otages des milliers de lyonnais en faisant grève pour TES avantages... c'est une charmante contradiction !
    Tu m'écœures avec ton épée de damoclesse des 100 jours de grève...

    RépondreSupprimer
  9. Autre idée : vous voulez donc marquer votre mécontentement face à Keolis. Vous lui faites perdre de l'argent avec la grève. Soit.

    Autre idée de mouvement : laissez tout le monde passer gratuitement, les Lyonnais vous soutiendront à fond les ballons et Keolis sera bien obligé de vous écouter. Il y a certes un risque au niveau des contrats, mais il faut savoir ce que vous voulez.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

Drame du réveillon : un incendie mortel rue de la République à Lyon

L´année 2008 a commencé par un drame en plein centre de Lyon. Le feu s'est déclaré la nuit de la Saint Sylvestre rue de la République et n'a été éteint totalement que le lendemain mardi, dans l´ après-midi. Un homme de 62 ans, Alain Ehrsam*, est décédé dans cet incendie qui a`par ailleurs endommagé des immeubles mitoyens, dans un lieu très central puisqu´il s´agit de l´entrée sud de la rue de la République, à quelques mètres de la place Bellecour. D´après les témoins, le feu aurait pris au cours de la soirée du 31 décembre dans la cuisine d'un appartement du troisième étage, au dessus du restaurant rapide Quick qui venait de fermer ses portes. L´incendie s'est propagé très vite dans ce bâtiment ancien, et la situation a empiré au fil des heures. Le feu s'est étendu aux 4e et 5e étages, avant d´atteindre les greniers qui communiquent avec les immeubles voisins. Effondrement des planchers Du fait d'un plancher commun avec l'immeuble mitoyen, les flammes se so…