Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Les études confirment la richesse de Lyon

Si l'on en croit les indicateurs et classements qui, chaque année, "scrutent" l'image des villes du monde, la perception globale de Lyon sur la scène internationale reste bonne, malgré quelques faiblesses désormais identifiées.
Parmi ces classements de référence, les représentants de "Only Lyon" sont particulièrement fiers de figurer en bonne position dans l’étude European Cities Monitor, réalisée par le cabinet international Cushman & Wakefield, dont l’édition 2009 vient de sortir.
Une étude sur la perception des "décideurs".
Depuis maintenant 20 ans, C&W étudie "la perception qu’ont les décideurs de l’attractivité des métropoles européennes". Sur la base d’un sondage réalisé dans neuf pays européens auprès de 500 dirigeants, l’étude établit un classement des 34 villes européennes "les plus attractives". En 2009, cette étude place la capitale des Gaules à la 19ème place, devant plusieurs capitales européennes.
la forte progression de 2007 (5 places gagnées) est donc confirmée, ce qui satisfait pleinement les responsables de Only Lyon, même si la capitale des Gaules perd une place par rapport à 2008.
Selon ce classement, Lyon devance toujours des villes capitales telles que Vienne, Rome, Prague, Stockholm, Budapest ou Copenhague. Et devant elle figurent pour l’essentiel des villes affichant une taille supérieure à 3 millions d’habitants : Londres, Barcelone, Madrid, Berlin, ou encore Milan
Des failles sur l'apprentissage des langues
Les analyses plus fines montrent tout de même que Lyon est toujours mal identifiée concernant l’item de la maîtrise des langues étrangères (32ème rang) et la disponibilité de personnel qualifié.
Pour Jacques de Chilly, Directeur Exécutif de l'Aderly, ce classement vient confirmer le bon positionnement de la ville dans d'autres indicateurs : le "Baromètre Attractivité du site France" réalisé en 2009 par l’institut de sondage CSA pour le compte du Cabinet Ernst and Young place Lyon en seconde position derrière Paris. "Lyon est reconnue pour de forts attributs européens (compétitivité, présence de fleurons industriels, réseaux de proximité) et une stratégie de marketing territorial efficace et dynamique" note Jacques de Chilly.
Si le baromêtre UBS des villes les plus chères classe Lyon parmi les 20 villes où le pouvoir d’achat par habitant est le plus élevé, le classement du cabinet américain Mercer Human Resource Consulting inscrit, lui, la ville de Lyon à la 37ème place sur 215 métropoles mondiales (devant Londres, Milan, Barcelone, Madrid, Chicago ou New York) pour la qualité de vie, "ce qui va dans le sens de la 14ème place de Lyon dans l’étude de Cushman & Wakefield sur ce même critère".
Au final, l'image de Lyon est globalement assez positive : une ville chère mais où il fait bon vivre, innovante et entreprenante, dynamique d'un point de vue culturel et sportif, mais avec toujours les mêmes lacunes : une offre trop faible en matière d'immobilier d’entreprise, une faiblesse en terme de notoriété et des failles dans l'ouverture au monde : même si la plupart des institutions culturelles sont dirigées par des étrangers (Opéra, Musée des confluences, Biennale d'art contemporain, Théâtre des célestins... ) la ville est toujours perçue comme refermée sur elle-même avec un très faible apprentissage des langues de la part des lyonnais !

Commentaires

Articles les plus consultés :