Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Grippe A H1N1, la campagne de vacination débute

La campagne de vaccination contre le virus de la Grippe A H1N1 débute dès le jeudi 12 novembre (voir ici la liste des sites et leurs horaires pour le Rhône).
Pour les responsables de la santé publique, qui ont tenu le 9 novembre une conférence de presse à la Préfecture du Rhône, "la vaccination est d’abord, sans aucun doute, le moyen le plus efficace de se protéger soi même en acquérant une immunité durable face au virus"· Elle est aussi un des moyens les plus sûrs de contribuer à la protection de son entourage, de ses proches, de ses collègues, en évitant de les contaminer.
Des proches qui peuvent, sans forcément d’ailleurs que nous le sachions, présenter des fragilités qui les rendent particulièrement vulnérables au virus ; "les protéger est donc indispensable" ;
La campagne devrait enfin "permettre d'interrompre la circulation virale dans une population au niveau d’immunité très faible et ainsi casser la dynamique de la pandémie".
La prévention ne passe pas que par le vaccin
La vaccination est ainsi un élément de la réponse sanitaire à la pandémie, préventif et complémentaire d'autres mesures (traitement symptomatique des cas, isolement, port de masque anti-projections par les malades, hygiène des mains et autres mesures barrières, administration de traitements antiviraux lorsque c'est nécessaire).
L'intérêt de la vaccination réside aussi dans le fait qu'elle limitera les effets délétères de la pandémie sur l'activité économique (fortement contrainte en cas d'absentéisme élevé durant plusieurs semaines).
Deux injections à trois semaines d'écart "au stade actuel des connaissances".
"Au stade actuel des connaissances sur les différents vaccins", indique le communiqué de la Préfecture, "la vaccination se fera sur la base de deux injections : une première injection suivie, au moins trois semaines après, d’une injection de rappel".
Trois semaines d’intervalle sont également nécessaires entre la vaccination contre la grippe A(H1N1) et celle contre la grippe saisonnière.
Une vaccination volontaire non obligatoire
La stratégie vaccinale a été arrêtée par le Premier ministre, le 24 septembre 2009. Elle est fondée sur l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Elle repose sur le principe clairement évoqué dans l’avis et qui veut que "in fine, toutes les personnes qui désirent être vaccinées pourront l’être". Le Gouvernement n’a pas souhaité que la vaccination contre le virus A(H1N1) 2009 soit obligatoire, afin de respecter la liberté de chacun.
Aucune démarche à faire, les "bons" de vaccination arriveront par courrier.
Concrètement, la CNAMTS (caisse nationale d'assurance maladie) invitera à la vaccination l’ensemble des assurés sociaux en fonction de l’ordre de priorité retenu par le gouvernement. Les personnes souhaitant se faire vacciner devront se rendre dans le centre de vaccination indiqué sur le bon, munies de celui-ci et d'une pièce d'identité.
Le département du Rhône compte environ 1 670 000 habitants. Le plan de vaccination inclut la proposition de vaccination de certaines populations « captives » (communauté éducative à l'exception des enfants de maternelles et primaires, établissements médico-sociaux, détenus…) par des équipes mobiles, soit 450 000 personnes. Ces équipes seront mises en oeuvre dans les prochaines semaines.
Le reste de la population, soit environ 1 200 000 habitants, doit se voir proposer la vaccination dans des centres dédiés. Le plan de vaccination du Rhône prévoit la mise en place de 18 centres de vaccination assurant une couverture de l'ensemble du département.
En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

Articles les plus consultés :