Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Régionales 2010, F. Grossetête, une "dynamique" européenne pour l'UMP

La député européenne Françoise Grossetête conduira la liste UMP pour les élections régionales de mars 2010 en Rhône-Alpes.
Après avoir été investie par les militants, l'ancienne présidente du Parc Régional du Pilat a attendu les ultimes arbitrages de la direction du parti pour annoncer officiellement sa candidature pour une campagne qu'elle veut "enthousiaste et dynamique".
Mais si tous les représentants départementaux de l'UMP "regardent dans la même direction", selon les mots de Françoise Grossetête, il leur a fallu jouer des coudes et pour certains aux chaises musicales. C'est le cas du député Philippe Meunier (célèbre pour son opposition à l'OL land) qui indique être très heureux de présenter un "ticket" dans le département du Rhône avec Nora Berra. " Elle a été imposée par le secrétaire général de l 'UMP Xavier Bertrand, pour ce qu'elle représente..." tient-t-il à signaler. En fait de ticket, le nom de la secrétaire d'Etat aux Aînés est bien le seul présenté comme tête de liste pour ce département dans le dossier remis à la presse.
Damien Abad, député européen Nouveau centre élu dans le Rhône, qui avait un temps contesté la tête de liste à Françoise Grossetête, est présenté quant à lui dans le département de l'Ain. Les autres têtes de liste sont en Ardèche Marc Darnaud, en Isère Fabrice Marciole en Savoie Christian Rochette et en Haute-Savoie Jean-Claude Carle, le président sortant du groupe UMP dans l'assemblée régionale, qui participe activement chaque année à la rédaction et la promotion du "livre noir des régions socialistes".

Quant à Françoise Grossetête, elle se présentera évidemment sus ses terres de la Loire, un territoire sur lequel elle est particulièrement bien implantée, même si elle a décidé de rendre son mandat de conseillère municipale de Saint-Etienne. Pas du tout impressionnée par les sondages qui lui prédisent une défaite au second tour malgré une arrivée en tête au premier (28%) elle se présente comme la challenger de ces élections, "mais une challenger sûre d'elle-même et de sa capacité à reprendre cette région".
Faire vivre Rhône-Alpes en Europe.
Car la parlementaire européenne l'assure, sa capacité de travail et sa dynamique vont permettre à la région Rhône-Alpes de remettre un pied dans l'Europe. Pour elle, qui avait participé avec Charles Millon à la mise en place des "quatre moteurs pour l'Europe" (avec des régions espagnoles, italiennes et allemandes), l'épisode socialiste à la tête de la région n'a permis que de faire exploser le nombre de fonctionnaires. "On construit un énorme siège de la région à la Confluence et au lieu d'en profiter pour réduire la voilure, on multiplie les bureaux départementaux avec chacun ses secrétaires, ses animateurs et ses réunions clientèlistes" attaque-t-elle.
Pour elle le retour de l'UMP à la tête de la région permettra une réduction drastique des frais de fonctionnement (communication, petits fours, colloques... ). Sans être opposée à la démocratie participative, elle dit vouloir stopper l'organisation "de ces réunions à l'autre bout du monde" (Brésil ou Asie...).
Loin de rejeter le cumul des mandats, elle pense justement que sa présence "forte et reconnue par ses pairs -elle a obtenu un prix du meilleur député européen dans les domaines de l'environnement et de la santé- donnera l'impulsion indispensable qui manque actuellement pour faire reconnaître Rhône-Alpes comme une région leader en Europe".
Comme pour les autres têtes de listes déclarées (Jean Jack Queyranne pour le PS et Philippe Meirieu pour Rhône-Alpes Ecologie), la campagne entre désormais dans une phase de "tour de chauffe". Le site internet Francoisegrossetete2010 est en ligne et le programme ainsi que les listes définitives seront dévoilés après les fêtes, le 15 janvier 2010.
Gilles Roman

Articles les plus consultés :