Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Ligue des champions : OL - Bordeaux : Lyon ne veut pas louper son quart !

Grande affiche ce mardi 30 mars 2010 entre Lyon et Bordeaux, à Gerland. L'OL va retrouver la saveur d'un 1/4 de finale de Ligue des Champions (chose qu'il n'a plus connu depuis la saison 2006-2007), tandis que Bordeaux va vouloir accéder au dernier carré de la compétiton et se faire pardonner de sa triste prestation de samedi dernier (défaite 3-1 contre Marseille).


C'est donc un choc de titan, une rencontre entre deux clubs qui se connaissent bien, et pour cause : en Ligue 1, le passage de témoin des lyonnais s'est fait au profit des bordelais.

Lyon favori ?
Un peu moins bon en Ligue 1 ces derniers temps, l'OL part pourtant favori dans ce match selon les spécialistes, les pronostiqueurs et les joueurs bordelais eux-même. "L'OL est nettement supérieur" s'est exclamé Laurent Blanc en conférence de presse, accompagné de Marouane Chamakh pour qui il n'y a pas photo dans la confrontation : "Lyon est vraiment au-dessus".

Son de cloche inverse pour le modeste Jean-Michel Aulas, qui parle des Girondins comme des "ultra-favoris" dans la rencontre. On l'a compris, ce sont typiquement des déclarations d'avant match, souvent peu intéressantes et très langues de bois. En réalité, Laurent Blanc espère ramener un bon résultat de Gerland (tout sauf une défaite) et Jean-Michel Aulas, comme Claude Puel, sait que la qualification passe par le match aller ce mardi soir. Le coach lyonnais reste donc méfiant, précisant qu'il ne faut "rien hypothéquer avant le match retour", donc que Lyon doit absolument garder toute chance de qualification.

Pour prendre le quart par le bon bout, lyonnais comme girondins devront être à 100% de leur forme physique et mentale. A ce jeu-là, l'avantage est aux Gones, vainqueurs ce week-end sans avoir dépensé beaucoup d'énergie contre Grenoble (2-0), tandis que Bordeaux a lourdement chuté en finale de Coupe de la Ligue contre l'OM samedi dernier (3-1).

L'expérience de la Ligue des Champions va-t-elle finir par payer ?
Trois fois quart de finaliste de la Ligue des Champions et présent en Coupe d'Europe chaque année depuis 10 ans, l'OL possède un avantage certain sur les Bordelais : celui de l'expérience européenne. "Quand on voit ce qu'ils ont fait les sept, huit dernières années..." argumente même Laurent Blanc, quelque peu admiratif par la constance et la progression lyonnaise en Europe.

Petite statistique : pour tout les joueurs des deux clubs, en terme d'expérience en Coupe d'Europe, il y a 292 matchs disputés du côté girondin et 441 matchs pour les lyonnais. Mais surtout, Lyon a semble-t-il passé un cap cette saison en Champion's League. Autrefois incapable de gagner contre un grand club européen en double confrontation à élimination directe (on se souvient des échecs face à Milan, Manchester ou Barcelone plus récemment), ils ont cette fois été capables de jouer sans complexe face à un "cas d'or" européen et de le sortir au tour précédent (le Réal Madrid). Aussi, ils sont allés s'imposer à Anfield Road en phase de poule (2-1), chose qui montre que les lyonnais savent voyager.

Bordeaux n'a donc pas l'expérience pour plaider en sa faveur, mais possède aussi de grosses qualités. Les hommes de Triaud n'ont pas fait de détail en phase de poule, battant la Juventus de Turin et le Bayern Munich, et terminant à la première place de leur groupe avec 5 victoires et 1 nul ; tout cela avec la meilleure défense de l'édition, les Girondins ont été impressionnants. La bande à Gourcuff a cependant peiné un peu contre l'Olympiakos (1-0, 2-1) mais a pris le quart au bon moment. La deuxième mi-temps catastrophique des bordelais contre l'OM samedi montre qu'ils avaient la tête ailleurs. Ils seront, en tout cas, très motivés à faire un résultat dès l'aller, histoire d'entrevoir avec davantage de confiance le match retour.

Alou Diarra suspendu, quelques lyonnais pas loin de l'être...
L'athlétique milieu de terrain bordelais Alou Diarra sera donc suspendu pour ce match aller, après avoir reçu un carton rouge contre l'Olympiakos. Il ne foulera pas de nouveau la pelouse lyonnaise cette saison, au même titre peut-être que François Clerc, toujours blessé et qui n'a repris l'entraînement que dimanche dernier. Du côté des risques de suspension, seront absents du quart de finale retour s'ils écopent d'un carton jaune : Planus et Ciani pour Bordeaux, Govou, Cris, Lisandro Lopez et Miralem Pjanic pour l'OL. Attention donc aux grossières fautes qui valent rapidement une petite biscotte, et aux contestations pré-décisionnelles. Espérons que le score du match, lui, ne soufrira d'aucune contestation possible, car quoi qu'il en soit, l'un des deux clubs accédera forcément aux demi-finales ; c'est une perspective plus qu'intéressante pour l'indice UEFA de la France, qui n'a cessé de dégringoler depuis plusieurs années.

Voilà une sorte de petite éclaircie dans le monde tempétueux du football français...

Mikhaël Defoly (LYon-Sports.fr)


BlogBang









En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

Articles les plus consultés :