Accéder au contenu principal

A Lyon, l'expulsion "emblématique" d'un père de famille angolais

Quelle est la situation de M. Guilherme Hauka Azanga? Un réfugié sans papier, père de famille en France et sur qui la police et le Préfet du Rhône s'acharnent depuis de longs mois pour assurer une décision d'expulsion "incompréhensible" ? Ou un citoyen angolais dont l'épouse et les 5 enfants, nés entre 1991 et 2000, sont restés dans son pays, arrivé illégalement sur le sol français et vivant "des seules allocations perçues par son actuelle compagne avec laquelle il n'y a jamais eu de communauté de résidence avant 2009"?

La première version, celle des associations qui soutiennent le cas "emblématique" de ce réfugié arrêté récemment, "juste après avoir déposé ses enfants à l'école", a été fortement relayée par la presse (lire ici l'article de Libération). La seconde est celle des autorités. Le Préfet Jacques Géraut vient de publier le 31 mars 2010 un très long communiqué dans lequel il retrace froidement l'histoire "administrative" de ce cas particulier.

La version des associations
Pour les parents d’élèves, soutenus par le Réseau Education Sans Frontière et mobilisés selon Libération depuis plusieurs semaines en faveur de Guilherme Hauka, la situation est claire : la police a agit avec brutalité pour arracher un homme "à sa compagne et leurs quatre enfants"... L'homme, qui a refusé par deux fois de monter dans l’avion, s’est débattu pour rester avec sa famille. Guilherme Hauka, qui vit depuis huit ans en France, s’est vu refuser la demande d’asile à son arrivée. La Préfecture ne lui a pas a pas non plus accordé de titre de séjour « vie privée et familiale », au motif qu’il avait déjà une famille en Angola. "Mais, d’après RESF, ses enfants sont dispersés et son épouse décédée".

La version du Préfet
Pour le représentant de l'Etat, la situation est beaucoup plus complexe : entré en France en mars 2002 en situation irrégulière, M. Hauka Azanga a déposé, à ce jour, 3 demandes d'asile, qui ont fait l'objet d'un examen attentif et qui ont toutes été rejetées par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) et, lorsque ces décisions ont fait l'objet de recours, par la commission de recours des réfugiés, présidée par un magistrat (...) . De même, selon le Préfet Géraut, M. Hauka Azanga "a fait l'objet par 3 fois de décisions de refus de séjour, dont la légalité a été confirmée par le Tribunal administratif" .

Interpellé le 19 janvier 2010, placé en rétention administrative, M. Hauka Azanga a refusé d’embarquer à l’aéroport de Lyon Saint Exupéry et a alors été condamné à 2 mois de prison ferme pour "soustraction à l’exécution d’une mesure de reconduite à la frontière" ... A sa sortie de prison le 18 mars 2010, une nouvelle tentative de reconduite à la frontière a eu lieu. Il a pris l’avion entre Lyon et Francfort mais a refusé d’embarquer à Francfort pour l’Angola. Il a alors été rapatrié en France et placé en rétention.

Libéré puis arrêté de nouveau
Le juge de la liberté et de la rétention a refusé de prolonger sa rétention le samedi 20 mars mais la Cour d'Appel a infirmé cette décision le mardi 23. C'est donc, selon le Préfet "en conséquence" de cette nouvelle décision de la Cour d'Appel que Mr Hauka Azanga a été interpellé à nouveau le 25 mars dernier.

Quant aux parents d'élèves et aux associations de soutien, ils se sont donné rendez-vous samedi après-midi place des Terreaux, pour "clamer leur soutien à Guilherme Hauka Azanka et sa famille".

A lire sur LYonenFrance : "Droit d'asile, au Non de quoi", sur le livre témoignage de Clémence Arnaud, Officier de Protection à l'OFPRA -

BlogBang



En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

Striptease : le feuilleton de l´été, avec Georges Perrier

Cet été France 3 a diffusé une série, "America, america", réalisée par la lyonnaise Anne-marie Avouac. dans le cadre de Striptease, un magazine qui se présente comme "un Objet Non Identifié du paysage audiovisuel". Le programme a ses fans , et pour cause : Striptease est une émission qui sait "déshabiller" ses sujets ! Tantôt cruelle, parfois agaçante mais toujours avec beaucoup d´humour, la série "America America" divisée en quatre parties, a déjà été multidiffusée (sur France 3 puis France 5 et des chaînes francophones...)

Amour, Gloire, Beauté
On découvre dans "America america" l'itinéraire de Chantal, une française qui a épousé un médecin américain... Ils vivent à Philadelphie dans une somptueuse demeure... Chantal, installée depuis dix sept ans, est désormais une Américaine parfaite : souriante, enthousiaste, et survitaminée. Gaël, son fils. travaille dans le restaurant de Georges Perrier, le prestigieux chef lyonnais qui a réu…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …