Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Esmod : un investisseur japonais sur les pentes de la Croix Rousse

Il y a parfois des nouvelles qui égayent une journée. Lorsqu'en décembre 2009 le Président du Grand Lyon, Gérard Collomb, a appris que le PDG d'Esmod international était intéressé par un gros investissement à Lyon,  il a aussitôt demandé à ses services de faire un communiqué.

La nouvelle, à ce moment là, n'a pas fait les titres de la presse, mais le projet a évolué très rapidement et a même été officialisé cette semaine. Cinq cabinets d'architectes ont été priés de plancher sur le transfert de l'antenne lyonnaise de cette école, qui comprend déjà 22 établissements répartis dans 17 pays et propose un enseignement de stylisme et de modélisme de haut niveau.

Une implantation dans un quartier en bouillonnement...
Le lieu choisi par Mr Satoru Nino pour cette implantation est l’ancien musée des télécommunications de la rue Burdeau dans le 1er. arrondissement de Lyon. "Si tout continue à ce rythme, nous avons prévu d'ouvrir la première promotion dès la rentrée 2011", indique Alain Boix, le directeur d’ESMOD Lyon. L'école a en effet développé une antenne à Lyon depuis plusieurs années, mais se trouve trop à l'étroit dans ses locaux actuels, situés dans le sixième arrondissement. Le déménagement permettra pour le moins de doubler le nombre d'élèves, pour passer à 250, mais l'objectif n'est pas uniquement quantitatif.

Satoru Nino indique qu'il a étudié plusieurs propositions, et même la possibilité de quitter Lyon. Mais il a pris en compte l'histoire de ce quartier "en bouillonnement", intimement liée à celle des canuts et de la soie. L'installation sur les pentes devrait permettre d'établir des synergies avec les créateurs, nombreux dans ce quartier que Nathalie Perrin, la Maire de l'arrondissement, rêve de redynamiser. "Nous allons montrer que la mode et la création sont facteurs de développement économique" indique-t-elle, avant d'ajouter : "Esmod deviendra rapidement une locomotive importante pour le bas des pentes". La pépinière d'entreprises "le Village des Créateurs", comme "le tube à essai" (une boutique tenue dans le passage Thiaffait par des étudiants de l'université de la mode, de Lyon 2) ou encore le lycée la Martinière et les   nombreux petits artisans du textile installés ici devraient profiter de cette proximité...

Seule ombre au tableau : le bâtiment actuel, qui n'est pas particulièrement beau, se trouve dans un secteur historique, à proximité de l'amphithéâtre des trois Gaules.
Gérard Collomb a demandé au Vice-Président chargé du développement économique du Grand Lyon David Kimelfeld de prendre contact avec l'architecte des bâtiments de France pour tenter d'accélérer les procédures administratives. D'autant que le projet développé par Esmod devrait "s'intégrer dans le paysage" prendre en compte tous les nouveaux critères de la qualité environnementale.
En ces temps de crise, chacun semble prêt à mettre les petits plats dans les grands pour un investissement qui devrait dépasser les deux Millions d'Euros ...

Gilles Roman






BlogBang


Commentaires

Articles les plus consultés :