Accéder au contenu principal

Lyon aura son "IDEE", un institut pilote de santé et de recherche sur les épilepsies

L'institut de recherche et de soins sur les Epilepsies, porté par la fondation Idée et soutenu par Rhône-Alpes futur, est enfin entré en phase de concrétisation.
L'institut, qui ouvrira ses portes en 2012 dans le pôle hospitalier Lyon-Est, comprendra un bâtiment de 3000 m², intégré dans un environnement médical et scientifique exceptionnel (Institut des Sciences Cognitives, Hôpital Neurologique, Hôpital Femme Mère Enfant...). Ses capacités d'accueil seront uniques en Europe et permettront une prise en charge optimale des jeunes épileptiques. 
Ce projet sans équivalent devra permettre d'accueillir 3000 enfants par an et d'en opérer 150... Sa mise en place représente un lourd investissement mais elle permettra de réaliser, selon ses initiateurs, "de substantielles économies" : si on calcule le coût santé sur la vie entière des enfants opérés, ce sont pas moins de 60 millions d’euros qui seront économisés chaque année  !

Soutenir des projets de recherche
Créée le 5 juillet 2007 et dirigée depuis par Monique Sallaz, la Fondation IDÉE a pour vocation "de soutenir la création et l'équipement de l’Institut Des Épilepsies de l’Enfant et de l’adolescent (IDÉE), de soutenir des projets de recherche ambitieux dans le domaine de l'épileptologie, et de faire sortir de l'ombre cette maladie encore trop mal connue qu'est l'épilepsie". 

Trouver les moyens de faire reculer la maladie
La Fondation a pris en charge la campagne de levée de fonds destinés à garantir la construction de l’Institut et sa pérennité. Elle  recherche des subventions et des partenaires privés pouvant apporter des aides financières ou en matériel et en équipement. D’un montant total de 11 millions d’euros, l’investissement nécessaire est réparti entre acteurs publics et privés avec un rapport de 2/3 pour le public et 1/3 pour le privé.

Les fonds nécessaires à la construction sont réunis
En réunissant les fonds nécessaires à la construction des espaces de recherche, de valorisation et du centre de ressources, la Fondation IDÉE a accompli à ce jour la première phase du projet ; elle complète ainsi les espaces de soins financés par les Hospices Civils de Lyon. En plus des 3 millions d’euros déjà réunis, dont 2 millions de donations d’entreprises et de particuliers et un million de subventions du Grand Lyon et de la Région Rhône-Alpes, elle a établi un partenariat avec les HCL en charge de la construction et de l’exploitation de l’activité médicale de l’Institut. 
La fondation s’engage à présent dans une seconde étape, visant à doter l’institut de l’ensemble des équipements et technologies de pointe nécessaires à son fonctionnement. A l’ouverture de l’Institut, la Fondation aura en effet la double charge de gérer  les espaces de recherche et de contribuer au financement de projets dans le domaine de l’épileptologie.

Une fondation "abritée" pour permettre la défiscalisation 
La Fondation IDÉE est abritée par la Fondation Rhône-Alpes Futur, reconnue d’utilité publique, ce qui lui permet de recevoir des donations ou legs défiscalisés et de faire bénéficier ses donateurs de réductions d’impôts.  Rhône-Alpes Futur (FRAF) a quant à elle pour vocation de favoriser l’innovation scientifique et technologique en Rhône-Alpes et de contribuer au développement économique de la région.

Des parrains et des ambassadeurs de renom
Parmi les parrains célèbres de Idée, on note l’auteur Marc Levy, l’explorateur Nicolas Vannier, la championne cycliste et entraîneur de l'équipe de France homme Marion Clignet, ou encore Lotta Schelin, Miralem Pjanic et Lara Dickenmann, joueurs professionnels de l’Olympique Lyonnais.

Gilles Roman




BlogBang



En ce moment sur les sites de LYonenFrance :

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …