Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



René Rizzardo, un militant infatigable de la culture populaire

La disparition de Réné Rizzardo, à l'âge de 68 ans, laissera un grand vide à Grenoble et particulièrement dans le monde de la culture dite "populaire" de la région Rhône-Alpes .
Ce militant infatigable, qui avait placé  l’éducation populaire au coeur de son engagement personnel et politique, a marqué la vie culturelle grenobloise en occupant le poste d'adjoint à la culture d’Hubert Dubedout. "Il alliait des convictions fortes avec une rare capacité de dialogue", rappelle Jean Jack Queyranne

L'observatoire de la politique culturelle
Le Président du Conseil Régional Rhône-Alpes indique aussi qu'il "gardera toujours le souvenir de cet Homme désintéressé, qui avait préféré le combat pour la culture à la grande carrière politique qui aurait pu s’ouvrir à lui... Apprécié de tous ceux qui l’ont côtoyé, des artistes aux élus, il associait intimement l’exigence artistique et l’ancrage territorial".

René Rizzardo a été  l'un des "penseurs" de  la décentralisation culturelle, qui a marqué l'originalité de la politique française dans ce domaine depuis 1959. Premier directeur de l'Observatoire des politiques culturelles, il défendait l'idée d'une politique culturelle ambitieuse et "ouverte sur l'avenir, qui ne peut se construire que dans un dialogue constant entre l'Etat, les collectivités territoriales et les acteurs culturels professionnels et associatifs dans leur diversité".

"Comme tout montagnard, il abordait chaque sujet avec franchise, engagement et persévérance. Il était un homme juste et c’est le souvenir que je garderai de lui", souligne Jean Jack Queyranne pour qui "sa disparition laisse un grand vide". A l’évidence, la pensée des politiques de la culture en France, comme leur formidable essor dans les années 80, doivent beaucoup à cet homme.
A lire : une ambition partagée, 50 ans de décentralisation culturelle , par Philippe Poirrier et René Rizzardo -

Commentaires

Articles les plus consultés :