Accéder au contenu principal

Nouveau tramway Rhônexpress, la colère gronde...

A quelques jours de la mise en service du nouveau tramway entre la gare de la Part Dieu et l'aéroport St-Exupéry à Lyon (le 9 août 2010), les usagers commencent à faire leurs comptes et visiblement ils ne sont pas bons !


"Si t'es pas content... t'as qu'à  prendre le bus !"
Après la surprise du prix sensiblement à la hausse par rapport aux anciens tarifs du Satobus (lire la comparaison ici), les lyonnais ont appris que cette ligne de cars, qui desservait non seulement la Part-Dieu mais aussi plusieurs stations de métro (Perrache, Jean Macé, Grange Blanche et Mermoz) allait tout simplement être supprimée. "Il n'y a pas lieu, selon le Conseil Général du Rhône, de poursuivre l'exploitation d'une ligne de bus qui viendrait concurrencer le nouveau tramway...".
Le trajet n'est pourtant pas du tout le même puisque la ligne de tramway empruntera la voie rurale en passant par Vaulx en Velin ! Dans un article de Lyon69.net titré "la fausse bonne idée", un blogueur indiquait déjà en février que "Rhônexpress n'est pas sans rappeler le fiasco d' OrlyVal, qui malgré des tarifs plus attractifs n'a pas gagné le coeur des parisiens qui lui préfèrent l'Orlybus". Les lyonnais n'auront, eux même pas le choix !
Le développement du tourisme d'aéroport...
Carmen, elle, vante sa ville d'adoption et ne tarit pas d'éloges pour la nouvelle base Easyjet de Lyon-St-Exupéry : "Grâce aux compagnies low coast, j'ai pu inviter une amie d'amérique latine à passer quinze jours en Europe !" En quelques jours, les deux touristes ont visité, avec 500 € chacune, Lyon, Bruxelles, Amsterdam, Rome, Barcelone et Madrid ! Elles ont même pu bénéficier de la "centralité" de Lyon pour se rendre en train à Annecy et Paris ! Pour les déplacements entre l'aéroport et le centre ville, une carte d'abonnement au Satobus... "Avec les nouveaux tarifs du Rhônexpress, Lyon sera de loin la plus chère de toutes les villes que nous avons visitées", analyse Carmen. Avec ce développement, beaucoup plus de touristes peuvent rester à un Hôtel à Lyon et profiter de vacances pas chères.
Un mauvais buzz
Dans la presse les articles critiques se multiplient, mais du côté du Conseil Général on ne semble pas se soucier de ce "mauvais buzz". Il faut dire que le département est géré par une majorité de centre droit (dirigée par le ministre de l'Espace Rural et du Grand Paris Michel Mercier, secondé par l'ancien ministre  Dominique Perben). Ils"font face" à une opposition menée par... le président du SYndicat des Transports Lyonnais, le socialiste Bernard Rivalta, ennemi intime des écologistes (lire "Bernard Rivalta porte plainte contre Rivalta Bernard".
Pas d'écologistes, justement, au Conseil Général : ils ont manqué récemment de peu (sept voix de différence au second tour à Villeurbanne) leur entrée dans cette institution. Mais selon  l'un des responsables des Verts du Rhône, les écolos "ont suivi de loin cette histoire du Rhônexpress". Il faut dire qu'ils goûtent peu au développement de ce tourisme d'aéroport, très coûteux en CO2, et ne voient pas l'intérêt de chercher à augmenter toujours plus le nombre de déplacements. "C'est vrai que c'est cher et on ne voit pas comment ils vont trouver une rentabilité", ironise Paul Coste, élu Vert de l'Est lyonnais ... "Pour le rendre attractif, ils vont sûrement devoir augmenter les tarifs des parkings longue durée à l'aéroport"... Une véritable fuite en avant !
La société Rhônexpress, créée spécialement par le département pour l'exploitation de cette ligne, s'est adjoint les services d'une agence pour donner plus de sens à sa communication. Elle multiplie les visites de presse, invitations aux "guides" touristiques et autres présentations aux "ambassadeurs" bénévoles de Only Lyon, suscitant chaque fois... plus de questions que de réponses.
Des départs à l'opposé de la station de métro
Sur internet, beaucoup font leurs calculs : la société annonce 30 minutes garanties pour le trajet entre la Part Dieu et l'aéroport. "Celà n'est guère mieux (en moyenne) que le Satobus" note un internaute. Car si en "période rouge", la traversée de Lyon pouvait s'avérer longue en bus, celà n'était pas le cas à tous les horaires de la journée et il était aisé de se rendre par la ligne D du métro aux stations Grange Blanche ou Mermoz, proches de la sortie Est de la ville. Avec le tramway, une seule station est créée, et encore, "de l'autre côté de la gare" ! Les départs se feront en effet à l'opposé de la station de métro... Quant à l'arrivée à l'aéroport, il faut compter là encore sur une longue marche, là où le Satobus déposait les voyageurs à la porte du terminal... Au total, rien n'indique que le transport sera moins long !
Une ligne partagée avec celle du Grand Stade !
Sur Lyon-Info, on rappelle que le nouveau tramway partagera une partie de sa ligne avec la T3, destinée entre autres à alimenter le Grand stade de Décines. Un cadencement qui s'annonce "infernal" les jours de match et qui ne permettra aucune erreur.
A ce niveau, que dire de la sécurité : "les voyageurs de l'aéroport transportent par nature des objets de valeur" note un habitué, "ils ont besoin d'être sécurisés, et la sécurité  a un prix qu'il faudra bien payer !"
Dans ces conditions et alors que la société annonce qu'il lui faut dépasser le million de voyageurs pour être rentable, l'annonce de la présence d'hôtesses et de prises électriques installées sous les sièges paraît plutôt incongrue : "Sur un trajet de 30 minutes, serrés comme des sardines, je ne vois pas l'intérêt de sortir mon portable" ironise un journaliste, qui a remarqué que l'espace pour les bagages n'est pas si important qu'annoncé...

Gilles Roman
Lire aussi sur LYonenFrance.com : "Vidéo, pour son directeur, Rhônexpress est ce qu'il y a de mieux" -


 





Commentaires

f a dit…
Effectivement, avant même la pose du premier rail, les connaisseurs lyonnais avaient fait des mises en garde sur une station de départ perdue de l'autre coté de la gare!!!
Alors qu'il aurait été si simple de passer par le tunnel de l'avenue Georges Pompidou, (quitte à raboter la chaussée pour avoir la bonne hauteur), puis de faire le terminus au cœur de noyau lyonnais des transports en commun entre la gare SNCF de part Dieu et le centre commercial Part Dieu. L'erreur peut toujours être corrigée pour quelques millions supplémentaires...
Anonyme a dit…
Nous sommes une famille de 4 personnes, 2 adultes et 2 ados , j'ai comparé les solutions
pour aller à l'aéroport où nous devons prendre l'avion !
Nous habitons à l'ouest de Lyon ( dans le département géré par ce bon Michel Mercier )

Transport en commun : 105.6 €uros en 1H15 mini
1.6 X 4 ( aller retour ) 12.8
Rhone express
2 adultes AR :50.4
2 ados AR : 42.4
Total :105.6
Temps : trajet seul sans attente transfert part dieu : 50 mn +25 mn = 1h15
Avec bagages : Ligne 74 puis Métro D puis Métro B puis Tram rhonexpress
Voiture : 64.12 € en 45 minutes
Essence : 4.82 € X 2
Péage : 4.3 x 2
Parking 10 j P5 : 55€
Total : 64.12€
Merci Michel Mercier !!!
La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …