Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



La maire de Vénissieux soutient les lycéens et condamne les casseurs

C'est à la Croix Rousse, près du lycée Flesselles, que les télévisions nationales (et internationales (voir ici) ont tiré leurs images les plus spectaculaires des manifestations lyonnaises.
Une voiture et des poubelles brûlées, quelques véhicules renversés, des bris de vitres, c'est le bilan des incidents qui se sont déroulés en marge des manifestations lycéennes dans la journée de lundi. Côté préfecture, le Préfet délégué à la sécurité, Olivier Magnaval, annonçait une quinzaine d'arrestations.

"Un comportement irresponsable qui fait le jeu du gouvernement"
  Mais si ce lundi 18 octobre, le mouvement a continué à prendre de l'ampleur, c'est surtout parce que la mobilisation s'intensifie "partout en France, depuis plusieurs semaines, contre le projet de loi sur la réforme des retraites", rappelle Michèle Picard. La Maire de Vénissieux "condamne sans appel tous ces actes inqualifiables et ceux qui les pratiquent..."
"Tout ceci est inacceptable et injustifiable", indique l'élue communiste pour qui le comportement irresponsable de quelques uns entretient un amalgame dangereux qui fait le jeu du gouvernement.

Les lycéens font entendre leur inquiétude, en toute lucidité
Mais si elle condamne les violences, Michèle Picard en rejette la responsabilité sur "le cynisme et le mépris du gouvernement Sarkozy". Au passage, elle prend clairement position dans le débat sur l'investissement des lycéens dans la mobilisation contre le projet de loi sur les retraites.  Ce mouvement, qu'elle qualifie de résistance contre la remise en cause de notre pacte social, fait selon elle entendre l'inquiétude de la jeunesse sur l’avenir, en toute lucidité. 
"Le gouvernement a fait le pari d’une jeunesse non concernée par le débat des retraites, d’une jeunesse résignée. C’est tout le contraire qui se produit. C’est une jeunesse impliquée, engagée, résistante qui bat le pavé. Des citoyens responsables qui veulent pouvoir décider de leur avenir".

Une grande manifestation de mardi 19 octobre
Du côté syndical, le mouvement social s'est encore intensifié ce lundi 18 avec entre autres des "opérations escargots" de la part des routiers, des blocages de l'approvisionnement en essence, la fermeture de la raffinerie de Feyzin ... Le syndicat FSU s'est aussi ému dans un communiqué des "impressionnants dispositifs policiers déployés et du  jeu dangereux -qui- doit cesser"
La FSU du Rhône qui "dénonce les violences policières", déclare qu'elle soutient le mouvement lycéen et étudiant, "composante de la nécessaire et juste contestation actuelle".
Le syndicat "demande à Sarkozy, à Fillon, à Woerth et aux sénateurs de prendre la seule position digne et juste pour préserver la cohésion sociale et la démocratie : le retrait de ce texte injuste et largement réprouvé". Le prochain grand rassemblement à Lyon est attendu le mardi 19 octobre à 10H30 ; il permettra une nouvelle fois de comptabiliser l'état de la contestation et de voir si l'ensemble des mouvements (lycéens, ouvriers, salariés, fonctionnaires...) a des possibilités de s’agréger.
Gilles Roman


http://www.wikio.fr
Partager sur facebook



BlogBang

Commentaires

Articles les plus consultés :