Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Pas d'incidents sur la manifestation de lundi après-midi à Lyon

Si les manifestations spontanées de lycéens ont été émaillées de nombreux incidents avec des groupes de "casseurs" très mobiles tout au long de la matinée - lire ici - , la manifestation organisée l'après-midi du 18 octobre 2010 n'a été marquée par aucun incident.

D'après la préfecture du Rhône qui a donné un bilan à 17 heures ,  2000 lycéens en cortèges improvisés et dispersés ont manifesté le matin entre la Presqu’île (1500) et les 7e et 8e arrondissements. Ces mouvements ont donné lieu de nouveau à des incidents : jets de pierre sur les forces de
l'ordre, dégradations de vitrines commerciales et de mobilier urbain. Cinq véhicules ont été incendiés à Lyon et deux à Vénissieux, et quatre véhicules renversés à Lyon et un à Caluire.
La préfecture temporise en indiquant que "ces exactions totalement étrangères à la revendication collective sur les retraites sont pour l'essentiel le fait de petits groupes de casseurs déterminés, comme en attestent les interpellations qui montrent que beaucoup de ces jeunes sont déjà connus des services de police".

L'emploi de la force est strictement limité
Au cours de la journée, la police a procédé à 28 interpellations. Deux policiers ont été légèrement blessés. Les forces de l'ordre engagées ont pour mission d'encadrer les cortèges sur la voie publique, de prévenir les incidents et d'interpeller les fauteurs de troubles "en limitant au strict nécessaire l'emploi de la force".
Le préfet de la Rhône et le procureur de la République de Lyon sont en contact étroit "pour que la chaîne prévention – interpellation - sanction soit la plus efficace possible", indique encore le communiqué.

Pas d'incidents l'après-midi
Au cours de l’après-midi, une manifestation rassemblant 1400 personnes (400 cheminots, 700 lycéens et 300 étudiants), toujours selon les chiffres de la préfecture, s’est rendue de la place Bellecour à la place Jean Macé, sans incident. Le préfet du Rhône rappelle aux jeunes et à leurs parents qu’en manifestant sur la voie publique sans aucun préavis ni aucune organisation, ces lycéens perturbent la vie collective de l’agglomération lyonnaise, incitent quelques délinquants totalement étrangers à toute revendication collective à commettre des exactions et, surtout, se mettent en danger eux-mêmes.

http://www.wikio.fr
Partager sur facebook










BlogBang

Commentaires

Articles les plus consultés :