Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



photos : Lyon panse ses plaies dans l'attente de Brice Hortefeux

La tension est montée très rapidement le mercredi 20 octobre au matin après la journée de crise sans précédent dans la presqu'île lyonnaise. 
Durant plusieurs heures, la veille, des groupes de personnes très mobiles et souvent très jeunes, s'étaient livrées à des scènes de pillages et de "guerilla urbaine" dans la rue de la République et la rue Victor Hugo (lire ici). Les rumeurs les plus folles ont couru la ville comme "ils ont tout cassé, la statue de Louis XIV est par terre" (place Bellecour -ndlr). Nous n'avons rencontré rien de tel mais, vers neuf heures, les commerçants et les voisins étaient "sous tension". Ils se disaient surpris par "la violence de ces petits groupes"... "inconscients du danger"..."qui ne souhaitaient qu'en découdre avec les policiers"... 


Les filles aussi...
"J'ai vu de très jeunes filles provoquer les CRS et se vanter d'avoir reçu des coups... elles se sentaient comme dans un jeu vidéo", nous indique une commerçante dont la vitrine a été cassée pendant la nuit. 

En centre ville, dès mercredi matin, les stations de métro ont été fermées, "pour empêcher les casseurs de revenir", selon un agent des TCL. Les effectifs de police étaient largement renforcés. Par petits groupes, les gendarmes mobiles et les CRS patrouillaient dans l'ensemble de la presqu'île et on notait l'arrivée très visible d'un camion du GIPN (Groupement d'Intervention de la Police Nationale) et de l'hélicoptère qui avait déjà tourné tout l'après-midi du 19 au dessus de la ville.
Le Maire de Lyon, Gérard Collomb, rentré en urgence de son voyage en Asie, a tenu un point presse et indiqué qu'il demandait la plus grande fermeté au gouvernement "qui doit assurer l'ordre public". Interrogé par I-télé, il a rappelé, sans pouvoir l'expliquer, l'augmentation de la violence dans la ville de Lyon, une violence qui vient entre autres des banlieues.

"Nous avons eu encore récemment des braquages en centre ville avec des armes lourdes" a rappelé le Maire de Lyon (lire ici) qui a souhaité plus de travail de renseignement de la part de la police.


L'arrivée des ministres Brice Hortefeux et Michel Mercier
A quelques heures d'un grand rassemblement au stade de Gerland pour la rencontre de la Ligue des Champions entre le Benfica de Lisbonne et l'Olympique Lyonnais, le Ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et le Ministre de l'Aménagement du Territoire et Président du Conseil Général du Rhône Michel Mercier étaient attendus à l'Hôtel de Police dans l'après-midi.
  "Nous pouvons avoir des divergences politiques avec le gouvernement sur le fond de la réforme des retraites, mais face à la délinquance nous devons être unis et très fermes" a indiqué Gérard Collomb qui compte sur le réseau de caméras de vidéo-surveillance disséminées dans la ville par sa municipalité pour repérer et arrêter les délinquants. "Ce matin, il y a eu un début d'incendie de camion mais je dois vous indiquer que la personne qui a mis le feu à ce camion a a déjà été arrêtée" a indiqué le Maire de Lyon qui appelle "les parents de gamins de 13 ans qui se livrent à des violences inouïes à se sentir concernés".

Gilles Roman

http://www.wikio.fr
Partager sur facebook




BlogBang

Commentaires

Unknown a dit…
ça promet....
Si Brice Hortefeux arrive, cela va attiser encore plus les casseurs

Articles les plus consultés :