Accéder au contenu principal

Timides réactions à la répression en Tunisie et en Algérie

carte tunisie
Les réactions politiques ont tardé, à Lyon comme dans le reste de la France, après les manifestations qui ont embrasé les principales villes de Tunisie et d'Algérie. 
Si du côté des partis de la droite et du centre, c'est le silence radio, les  mouvements de gauche ont semble-t-il beaucoup de mal à prendre position sur des évènements qui se déroulent dans des pays très proches, "affectivement". Une grande partie de la population est en effet concernée, par des liens familiaux ou d'amitié...

Dans un communiqué, le Parti Socialiste du Rhône ne fait pas de différence entre les deux pays : il apporte son soutien aux manifestants et déclare que "en Tunisie comme en Algérie, la population s’exprime dans les rues pour lutter contre la crise politique, sociale et économique dans ces deux pays".

Le parti socialiste comdamne la répression et exprime sa solidarité avec ceux qui veulent une véritable démocratie et une répartition juste des richesses produites dans ces pays. Mais les manifestations pacifiques organisées notamment par les jeunes, qui demandent à leurs gouvernements une politique plus juste et le respect des droits de l’homme, sont réprimées par la force.

Le Parti Socialiste du Rhône indique qu'il "soutient ces mobilisations pour le progrès social et démocratique dans ces pays, appelle à l’arrêt des répressions sanglantes et demande à la communauté internationale de soutenir les partisans des droits de l’homme et de la démocratie".

Une réunion publique avec Cherif Ferjani
Pour permettre aux citoyens de notre pays de mieux comprendre la situation en Tunisie et en Algérie, le Parti Socialiste du Rhône organise une réunion publique avec Monsieur Cherif Ferjani, Professeur à L’université Lyon 2 et à l’IEP de Lyon, Membre fondateur de la section tunisienne d’Amnesty international et auteur de "Islamisme, laïcité, Drois de l'Homme" Jeudi 13 janvier 2011 à 19h à la Fédération Socialiste du Rhône, 65 cours de la Liberté, Lyon 3ème.

André Gérin, un député communiste "contre le totalitarisme"
Pour sa part, le député communiste du Rhône, André Gérin, rappelle que depuis plusieurs jours, des milliers de tunisiens défient le pouvoir de leur pays. "On dénombre plusieurs dizaines de morts. Face à face : une population jeune, qui revendique le droit de vivre et un pouvoir totalitaire, corrompu jusqu'à la moelle", écrit-t-il.

Pour lui, "la France doit sortir de son silence. Il est choquant d'observer la timidité du président de la République et du gouvernement. Or c'est le moment où jamais d'affirmer haut et fort qu'il n'y a aucune fatalité à ce qu'autour de la Méditerranée la richesse soit au nord et la pauvreté au sud.

Si la pauvreté gangrène la Tunisie, c'est bien parce que les grands groupes capitalistes, notamment français, spolient les richesses du pays. Ils bénéficient de la complicité d'un gouvernement qui maintient le peuple sous une férule impitoyable en connivence avec les occidentaux".

Il déplore par ailleurs "que les belles âmes des années 1970 soient encore muettes à propos des droits de l'homme et du régime dictatorial tunisien" ... "Dès lors que le capitalisme est en cause, les valeurs humaines ne valent plus grand chose", s'indigne André Gérin qui en appelle à retrouver les valeurs de la France de 1789 !

Europe Ecologie - Les Verts pour la liberté d'expression
Le Groupe Europe Ecologie-Les Verts du Rhône a lui aussi réagi, par la voix de Yves Durieux et Dominique Hitz.  
EELV exprime son soutien au peuple tunisien, particulièrement envers à sa jeunesse, et dénonce la répression abrupte par les autorités tunisiennes du mouvement de protestation populaire de ces derniers jours. 
"Depuis mi-décembre, Sidi Bouzid, au centre du pays, est en proie à des troubles sociaux, que des gestes désespérés de jeunes diplômés sans ressource ont mis en exergue. Celui, symbole extrême, de l’immolation d’un jeune homme, a scellé l’origine de manifestations qui se sont étendues à la plupart des régions du pays".

"Les usages, le modèle de développement et les dispositions de gouvernance ont abouti à une situation de tensions (injustice sociale, pouvoir d’achat érodé, forte corruption, misère sociale, disparités territoriales) au sein de laquelle la jeunesse tunisienne souffre d’un déni d’avenir partagé". 

EELV s'indigne d’un monde où la jeunesse d’un pays en arrive à des gestes aussi désespérés et graves, et dénonce les réponses faites de violences à un mouvement de contestation populaire pacifique. 
Il appelle également les partenaires publics et privés, collectifs et individuels à respecter l’avenir des tunisiens et à croire en de véritables avancées et progrès "pour une démocratie laïque, juste et durable en Tunisie".
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)




BlogBang
La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

Drame du réveillon : un incendie mortel rue de la République à Lyon

L´année 2008 a commencé par un drame en plein centre de Lyon. Le feu s'est déclaré la nuit de la Saint Sylvestre rue de la République et n'a été éteint totalement que le lendemain mardi, dans l´ après-midi. Un homme de 62 ans, Alain Ehrsam*, est décédé dans cet incendie qui a`par ailleurs endommagé des immeubles mitoyens, dans un lieu très central puisqu´il s´agit de l´entrée sud de la rue de la République, à quelques mètres de la place Bellecour. D´après les témoins, le feu aurait pris au cours de la soirée du 31 décembre dans la cuisine d'un appartement du troisième étage, au dessus du restaurant rapide Quick qui venait de fermer ses portes. L´incendie s'est propagé très vite dans ce bâtiment ancien, et la situation a empiré au fil des heures. Le feu s'est étendu aux 4e et 5e étages, avant d´atteindre les greniers qui communiquent avec les immeubles voisins. Effondrement des planchers Du fait d'un plancher commun avec l'immeuble mitoyen, les flammes se so…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…